Un sondage révèle le déclin de la popularité du mouvement Fatah

  • Les résultats montrent un changement dans l’équilibre interne du pouvoir en faveur du Hamas et de ses dirigeants
  • 23% des personnes sondées se disent satisfaites du bilan du président Abbas, tandis que 73% se déclarent insatisfaites et 77% veulent sa démission

RAMALLAH: Un sondage d’opinion palestinien réalisé en Cisjordanie et dans la bande de Gaza par le Palestinian Center for Policy and Survey Research, un think tank de Ramallah, entre le 22 et le 25 juin, révèle une baisse significative de la popularité du mouvement Fatah et de sa direction.

On relève une inflexion d’une importance comparable du soutien à la solution à deux États et à la solution démocratique à un État. Les personnes interrogées sont en outre plus favorables qu’auparavant à un retour à une intifada armée et beaucoup d’entre elles soutiennent les récentes attaques armées en Israël.

La majorité des individus qui ont répondu au sondage considèrent toujours le conflit israélo-palestinien comme une lutte nationale pour la terre et la souveraineté plutôt que comme un conflit religieux.

Les résultats montrent un changement dans l’équilibre interne du pouvoir en faveur du Hamas et de ses dirigeants; 33% des personnes interrogées déclarent qu’elles pensent que le Hamas est plus apte que le Fatah – dirigé par le président de la Palestine, Mahmoud Abbas – à représenter et à diriger le peuple palestinien. En comparaison, 23% estiment que le Fatah était plus légitime.

33% disent que si de nouvelles élections présidentielles avaient lieu aujourd’hui et que seuls deux candidats, Abbas et Ismaël Haniyeh, se présentaient, elles choisiraient Abbas, tandis que 55% indiquent qu’elles opteraient pour Haniyeh.

Si la lutte opposait Marouane Barghouti et Haniyeh, cependant, le premier obtiendrait 61% et le second 34%. Enfin, si le président Abbas ne se présentait pas aux élections, Barghouti serait le candidat préféré, puisque 30% des personnes interrogées le choisiraient. Haniyeh recueillerait 16% des suffrages, suivi par Mohammed Dahlan (6%), Yahya Sinwar (4%) et Hussein al-Sheikh (3%).

23% des personnes sondées se disent satisfaites du bilan du président Abbas, tandis que 73% se déclarent insatisfaites et 77% veulent sa démission. Seuls 18% souhaitent qu’il reste en fonction.

Au total, 79% des gens interrogés déclarent que le gouvernement palestinien ne joue pas un rôle influent dans la lutte contre la hausse des prix et ses effets. En comparaison, 57% s’opposent aux décisions internes du président Abbas telles que le transfert de pouvoirs au secrétariat général du Conseil législatif pour la présidence du Conseil national palestinien.

En outre, 71% des personnes sondées font savoir qu’elles souhaitent que des élections législatives et présidentielles palestiniennes générales soient organisées prochainement dans les Territoires palestiniens. Cependant, la majorité d’entre elles (54%) disent ne pas croire que des élections auront lieu bientôt.

Un peu plus d’un quart des Palestiniens disent vouloir émigrer en raison des conditions politiques, sécuritaires et économiques actuelles, et 86% pensent que les institutions de l’Autorité palestinienne sont corrompues. En comparaison, 71% affirment que les institutions dirigées par le Hamas dans la bande de Gaza sont corrompues, et 59% pensent que l’Autorité palestinienne (AP) est devenue un fardeau pour le peuple palestinien.

42% de la population de Cisjordanie affirme que les gens peuvent critiquer l’AP sans crainte. En revanche, 54% affirment que ce n’est pas possible. En revanche, dans la bande de Gaza, beaucoup (62%) estiment que la critique du Hamas est impossible.

Parallèlement, 73% des personnes interrogées pensent que le gouvernement du Premier ministre, Mohammed Shtayyeh, ne parviendra pas à réconcilier ni à unir la Cisjordanie et la bande de Gaz, quand 21% pensent qu’il y parviendra. 23% considèrent que le gouvernement parviendra à organiser des élections législatives et présidentielles en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Mais 69% prédisent qu’il n’y parviendra pas et 75 % s’attendent à ce que le gouvernement ne parvienne pas à améliorer les conditions économiques.

59% pensent que les fusillades individuelles à l’intérieur d’Israël par des Palestiniens non affiliés à des mouvements politiques contribuent à mettre fin à l’occupation; pour 50%, la lutte armée est le meilleur moyen d’établir un État indépendant. À l’inverse, 22% des personnes interrogées déclarent que cela se fera par le biais de négociations, et 21% grâce à une résistance populaire pacifique.

70% pensent que la solution à deux États n’est plus possible en raison de l’expansion des colonies, mais, pour 27%, elle l’est encore. De même, 77% affirment que les chances d’établir un État palestinien indépendant aux côtés d’Israël au cours des cinq prochaines années sont minces ou très faibles, et 19% qu’elles sont moyennes ou élevées.

69% font savoir que, dans les circonstances actuelles, ils ne soutiennent pas le retour de la partie palestinienne aux négociations avec Israël sans condition préalable, alors que 22% y sont favorables. 65% s’opposent au retour au dialogue avec les États-Unis, quand 29% y sont favorables.

75% considèrent que l’Autorité palestinienne doit rester neutre dans la guerre entre la Russie et l’Ukraine; 14% soutiennent la Russie et 6% l’Ukraine.

32% des personnes interrogées déclarent que le plus grand problème auquel les Palestiniens se trouvent confrontés est l’occupation, tandis que 23% affirment que c’est la corruption. Pour 17%, il s’agit du chômage.

Ibrahim Melhem, le porte-parole de l’AP, confie à Arab News: «La satisfaction des citoyens, en particulier vis-à-vis des performances du gouvernement palestinien, découle des circonstances; parfois, de bonnes conditions permettent au gouvernement de fournir les meilleurs services, et donc de satisfaire les citoyens; mais, parfois, il est confronté à des crises multiples, et le pourcentage de personnes qui se déclarent satisfaites par ses performances diminue.»

«Nous faisons tout notre possible pour obtenir un score raisonnable et fournir les meilleurs services aux citoyens dans la limite des capacités disponibles du gouvernement», ajoute-t-il.

Amer Hamdan, un militant des droits de l’homme, déclare quant à lui à Arab News: «Je pense que le pourcentage des résultats du sondage est logique et raisonnable, parce que, franchement, il existe un ressentiment à l’égard du bilan de l’AP. Les gens veulent organiser des élections pour que les factions puissent participer au processus politique, mais l’AP continue d’arrêter les activistes politiques et de normaliser les relations avec Israël.»

«Les gens de l’AP en Cisjordanie bénéficient de privilèges économiques, politiques et sécuritaires pour eux-mêmes et leurs enfants. Par conséquent, il n’est pas dans leur intérêt d’organiser des élections», conclut Hamdan.

JFORUM – AFP

3 Commentaires

  1. ISRAEL A BESOIN DE DURS QUI METTRONT FINA OSLO ET QUI DECLERERONT LA GUERRE AU FATAH DE RAMALLAH ET AU HAMAS DE GAZA EN LES METTANT HORS D ETAT DE NUIRE ET EN LES EXPULSANT TOUS VERS LA JORDANIE POUR CEUX DE RAMALLAH DJENINE ..NAPLOUSE …KALKIYA ETC ET CEUX DE GAZA EXPULSES VERS LE CAIRE AFIN D ANNEXER TOUT CA A ISRAEL ..

    C EST CA QUE JE REPROCHE AU LIKOUD D AVOIR VENDU LEURS AMES A OSLO AVEC BIBI SURTOUT QUI N JAMAIS VOULU METTRE FINA OSLO ET CLINTON LA FORCER DE CEDER HEBRON NOTRE HEBRON AU FATAH ALORS LE LIKOUD ETAIT SENSE BRISER ET ANNULER OSLO ..POUR VOUS DIRE A TOUS ..QUE LE LIKOUD AVENDU LEUR AME

    LES PM LIKOUD SOUS.. BEGIN ONT TRAHI JABOTINSKY EN RENDANT LE SINAI AU VAINCU …L EGYPTE ….ALORS QU IL ETAIT SENSE ANNEXER TOUT CA ET PARCE QU IL S ETAIT ENTOURE DE GAUCHISTES COMME MOSHE DAYAN SHARON ET WEIZMANN ALORS QUE BEGIN AURAIT DU S ENTOURER DE DURS FAUCONS ….POUR CELA JE PENSE QUE LE LIKOUD A VENDU LEUR AME EN NE FAISANT RIEN CONTRE LE FATAH QUI A DECLENCHER L INTIFADA EL AKSA EN 2000 AVEC TOUS LES MORTS LORS D ATTENTATS MONSTRUEUX ..POURQUOI LE LIKOUD N A PAS VOULU PUNIR LE FATAH ??? ET C EST CA QUE JE LEUR REPROCHE ?? EST CE PARCE QUE LES PM D ISRAEL DEPENDENT TROP DES USA QUI LEUR METS LA PRESSION OU DIKTATS ..

    BEGIN EST LE PLUS GRAND TRAITRE POUR AVOIR OSER RENDRE LE SINAI DROLE DE NATIONALISTE LE LIKOUD ..COMME SHARON QUI EXPULSE LES JUIFS DE GAZA EN 2005 OU BIBI LORS DE LA GUERRE DE GAZA EN 2014 NA RIEN FAIT POUR METTRE KO LE HAMAS DE GAZA ET N ARIEN FAIT POUR ANNEXER GAZA A ISRAEL ( que certains arabes de gaza reclament l annexion totale de gaza parce qu ils en ont marre de la dictature du hamas comme celle du fatah a ramallah comme çà ils pourront si israle annexe gaza les arabes de gaza voulant la paix veulent travailler en israel pour apporter la prosperite a leurs familles et en ont marre du hamas comme de l ap kif kif borrico …

    dehors tous ces terroristes du fatah hamas djihad etc et qu israel annexe judee samarie et gaza et plus tard reprendre le sinai qu aurait du annexer le traitre bégin !!

    am israel chai ….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.