AFP "Le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou (droite), avec le ministre israélien des Finances Moshe Kahlon"


L’implantation d’Amona se prépare à son évacuation par i24news-fr

L’implantation d’Amona n’en finit pas de diviser les membres de la coalition gouvernementale avant le vote préliminaire sur le sort de l’implantation prévu à la Knesset ce mercredi.

Le projet de loi, qui vise à légaliser l’implantation située en Cisjordanie contre l’avis de la Cour suprême qui a ordonné son évacuation, peine à recueillir une majorité, selon un responsable du Likoud cité par le quotidien Haaretz.

La Commission ministérielle a approuvé dimanche le projet qui doit maintenant être validé par le Parlement.

La Cour suprême a ordonné fin 2014 l’évacuation, d’ici à fin 2016, de cette implantation construite dans les années 90 sans autorisation sur des terres privées palestiniennes.

Le président du parti centriste Kulanu et ministre des Finances Moshe Kahlon, a déclaré mardi qu’il ne soutiendrait pas le projet, qui va contre l’avis de la Cour.

« Je n’appuierai pas un projet de loi qui sera interprété comme un coup à la Cour suprême », a déclaré Kahlon lors d’une conférence à Eilat.

Naftali Bennett, le président du Foyer Juif, à l’origine du projet, a menacé Kahlon de ne pas approuver la loi sur le budget, selon le site d’information Walla.

Kahlon devrait décider, peu de temps avant le vote, s’il donne une consigne aux députés de son parti, ou s’il demande de faire appel de la décision de la Commission, ce qui reporterait le vote.

Le Likoud de Benyamin Netanyahou a exprimé à plusieurs reprises son opposition au projet de loi.

Lundi, trois juges de la Cour suprême ont rejeté la demande de reporter l’évacuation d’Amona, expliquant que cette décision « n’était pas une recommandation ou une option mais un élément essentiel du système judiciaire auquel doivent obéir les autorités de l’Etat ».

I24 News

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.