Chute du téléphérique en Italie: le tribunal de Tel-Aviv rejette la demande de garde d’Eitan en Israël

Un tribunal de Tel-Aviv a décidé jeudi de rejeter la demande du grand-père d’Eitan Biran, un petit garçon de 5 ans qui a perdu ses parents, son frère et ses arrières-grands-parents dans un accident de téléphérique en Italie, de le garder en Israël.

Le tribunal a annoncé que le petit garçon devait être remis à ses proches en Italie.

Le petit Eitan Biran est au centre d’une bataille juridique pour sa garde entre des proches en Italie et en Israël depuis que ses parents, son frère cadet et ses arrières-grands-parents ont été tués en mai dernier dans un accident de téléphérique, dont il est le seul survivant.

Ses grands-parents maternels en Israël et ses proches du côté paternel en Italie cherchent à obtenir sa garde complète. Sa famille en Israël avait demandé à une cour d’appel d’empêcher son retour prévu en Italie, une demande qui a été rejetée.

« Nous ordonnons qu’il soit renvoyé en Italie dans un délai de 15 jours », indique le tribunal.

Cette semaine, la justice italienne a lancé un mandat d’arrêt international pour enlèvement contre Shmuel Peleg, le grand-père d’Eitan Biran.

Selon le Corriere della Sera, le grand-père et son conducteur, visé lui aussi par un mandat d’arrêt, sont accusés d’avoir  »préparé et réalisé un plan prémédité » pour enlever le petit garçon.

Grièvement blessé dans l’accident, l’enfant avait été confié par la justice italienne à sa tante paternelle qui réside dans la province de Pavie, dans le nord de l’Italie, tandis que la famille de sa mère, résidant en Israël, avait un droit de visite.

i24NEWS dernière modification 12 novembre 2021, 12:49

Avshalom Sassoni/Flash90 Les avocats de la famille Biran, lors d’une conférence de presse après la décision du tribunal, à Tel Aviv, le 25 octobre 2021, de renvoyer le petit Eitan à sa famille en Italie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.