Une fillette de 14 ans d’Efrat fait l’histoire du taekwondo

Emunah Samuels s’est frayé un chemin jusqu’aux championnats d’Europe de taekwondo, avec pour objectif les Jeux olympiques de 2028.

Samuels on the floor competition for taekwondo, 13 décembre 2020 (crédit photo: courtoisie)
Compétition avec Emounah Samuels sur le tatami en taekwondo, 13 décembre 2020. (crédit photo: courtoisie)

Emunah Samuels, 14 ans, d’Efrat, s’entraîne au taekwondo depuis quelques années. Et elle vient juste d’arriver au deuxième rang des championnats d’Europe.

Elle a vaincu ses adversaires bulgares et serbes dans la compétition des cadets en Bosnie. Cette victoire l’a amenée au tour final le 13 décembre, où elle a finalement battu son adversaire croate au troisième tour, déclarant la victoire.

Samuels avait déjà remporté l’or dans une compétition suédoise en février, ce qui lui a ouvert la porte à la compétition dans les championnats d’Europe maintenant.

Elle vise les Jeux olympiques de 2028, ce qui n’est pas irréaliste, puisqu’à ce rythme, elle passera au niveau junior l’année prochaine. Le taekwondo, un art martial coréen développé  dans les années 1940, est devenu un événement olympique depuis 2000.

Emounah Samuels a déclaré à Ynet en 2018 qu’elle trouve passionnant le mélange entre le fait d’être une athlète et son engagement sans faille envers le judaïsme – et elle espère que, en ce qui concerne les Jeux olympiques, son style de vie religieux serait adapté.

« Je vais continuer à concourir et à me battre », a-t-elle déclaré, « je veux être un modèle pour les femmes et les filles qui veulent être des athlètes mais qui ont peur de ce que les gens vont dire. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.