Éclats de rires: Aphorismes et périls (30) Vidéo

par Jforum

C’est David qui descend très lentement les Champs Élysées dans sa Bentley décapotable !  Il possède dix magasins à droite et dix à gauche et il surveille le nombre de clients dans ses magasins !  Et ne faisant pas attention il percute une vieille twingo devant lui !
Il descend de voiture en même temps que le conducteur de la twingo ! Et là il reconnaît son copain d’enfance Moshe !
_ Comment vas-tu mon ami ? lui demande David
_ je vais bien , réponds Moshe , mais tu as l’air d’avoir bien réussi non ?
_ Grâce à Dieu tout va bien pour moi , lui dit David !  Et toi que fais tu dans cette voiture toute pourrie ?  Pourquoi tu la vends pas pour en prendre une autre ?
_ Je la vendrai jamais même à 5 millions d’euros !
_ Tu te moques de moi ou bien ? dit David
_ Je peux pas la vendre parce qu’elle a un génie ! Tu veux voir ?  Regarde !
Moshe prends un chiffon et frotte le capot de la voiture et aussitôt un génie apparaît !
_ Bonjour que puis-je faire pour vous ? demande le génie
_ Génie, lui dit Moshe, tu veux bien servir un plat de pâtes à mon ami David ?
_ Tout de suite bien sûr !
Et le génie sert une assiette de spaghettis bolognaise !
David reste bouche bée !  Il réfléchit un moment et dit à Moshe !
_ Écoute je t’achète ta voiture !
_ Mais je viens de te dire que je peux pas la vendre !
_ Je t’en donne 6 millions !
_ Impossible , réponds Moshe
Et les  enchères commencent : 7,8,9, 10 millions !
_ Bon OK pour 10 mais c’est bien parce que tu es mon ami d’enfance ! Mais comment je rentre chez moi maintenant ?
_ Bon voilà le chèque de 10 millions d’euros et prend la  Bentley avec !
Et chacun repart de son côté ! David arrive dans son hôtel particulier et sa femme descend aussitôt !Bentley
_ Mais David tu fais quoi dans cette voiture ?  Elle est où la Bentley ?
_ Attend tu vas voir !
David prend un chiffon et frotte le capot de la voiture et aussitôt le génie apparaît !
_ Bonjour que puis-je faire pour vous ? répond

_ Génie  lui dit David,  veux tu offrir un diamant de 5 carats à ma femme ?
_ Mais , répond le génie,  il t’à pas dit Moshe ?  Moi je fais que les pâtes !!

Chana tova à tous !

 

Un type se pose dans un bar en fin de journée et sirote tranquillement sa bière..
Après un moment un dame vient s’asseoir 3 tabourets a côté et commence a le regarder avec insistance.
Il finit par s’en rendre compte, et s’interroge..est ce que je la connais…?
Après 5 min la dame se lève vient vers lui et lui dit :
« Désolé de vous dévisager ainsi, mais c’est fou ce que vous me rappelez mon 4ème mari »
Le type un peu désarçonné dit : « mais…heuu..vous avez été mariée combien de fois ?
Et elle : « Trois fois ! »
L’autre jour j’étais sous la douche avec mon shampooing antichute.
Je le lâche par inadvertance…
Il tombe !!!
Publicité mensongère
Esther est veuve depuis quelques années et toujours pimpante. Sa fille Rachel désespère de voir sa mère remariée un jour et lui en parle souvent, très souvent.
Un jour, Rachel vient boire un café chez sa mère qui lui dit :
« Ma chérie, j’ai une grande nouvelle à t’annoncer ! Je vais me remarier ! »
Rachel est folle de joie et veut en savoir plus sur le prétendant.
« Eh bien ! C’est un homme de mon âge… »
Rachel est ravie, et demande :
« Maman, est-ce qu’il est … »
« Oui ma chérie, ne t’en fais pas, il est juif »
« Ah ! Maman ! C’est merveilleux ! Et d’où est-il ? »
« Il est du Maroc, comme ton père »
« Ah ! Maman ! C’est formidable ! Et que fait-il dans la vie ? »
« Il est retiré des affaires mais il a eu une vie bien remplie. Il était même très très connu à une époque pas si lointaine… »
« Vraiment, dit Rachel, s’il était si connu, sans doute que j’ai entendu parler de lui… Comment s’appelle-t-il ? »
Esther fait tourner sa cuillère dans sa tasse à café, regarde sa fille et lui dit :
« Il s’appelle Dominique Strauss-Kahn »
À son tour, Rachel tourne sa cuillère dans son café puis dit, d’un air affirmé :
« Dis-moi, Maman, ce petit monsieur goy que tu fréquentais l’an dernier, qu’est-ce qu’il est devenu ? Il était très bien, ce monsieur ! »
 

Si vous rêvez d’un homme mur,

épousez in maçon !

 

Voici un texte extraordinaire de Raymond Devos. Tellement juste!

 » Excusez-moi ! je suis un peu essoufflé, je viens de traverser une ville où tout le monde courait…Je ne peux pas vous dire laquelle… je l’ai traversée en courant. Lorsque j’y suis entré, je marchais normalement, mais quand j’ai vu que tout le monde courait… je me suis mis à courir comme tout le monde, sans raison !
A un moment je courais au coude à coude avec un monsieur…Je lui dis : – – – -Dites-moi… Pourquoi tous ces gens-là courent-ils comme des fous ?
-Parce qu’ils le sont !
– Vous êtes dans une ville de fous ici… Vous n’êtes pas au courant ?
– Si, si, des bruits ont couru !
– Ils courent toujours !
– Qu’est-ce qui fait courir tous ces fous ?
– Tout ! Tout ! Il y en a qui courent au plus pressé. D’autres qui courent après les honneurs… Celui-ci court pour la gloire…  Celui-là court à sa perte !
– Mais pourquoi courent-ils si vite ?
– Pour gagner du temps ! Comme le temps c’est de l’argent, plus ils courent vite, plus ils en gagnent !
– Mais où courent-ils ? « 
– À la banque ! Le temps de déposer l’argent qu’ils ont gagné sur un compte courant… et ils repartent toujours courant, en gagner d’autre !
– Et le reste du temps ?
– Ils courent faire leurs courses au marché !
– Pourquoi font-ils leurs courses en courant ?
– Je vous l’ai dit… parce qu’ils sont fous !
– Ils pourraient tout aussi bien faire leur marché en marchant…tout en restant fous !
– On voit bien que vous ne les connaissez pas ! D’abord le fou n’aime pas la marche…
– Pourquoi ?
– Parce qu’il la rate !
– Pourtant, j’en vois un qui marche !?
– Oui, c’est un contestataire ! Il en avait assez de courir comme un fou. Alors il a organisé une marche de protestation !
– Il n’a pas l’air d’être suivi ?
– Si, mais comme tous ceux qui le suivent courent, il est dépassé !
– Et vous, peut-on savoir ce que vous faites dans cette ville ?
– Oui ! Moi j’expédie les affaires courantes. Parce que même ici, les affaires ne marchent pas !
– Et où courez-vous là ?
– Je cours à la banque !
– Ah !… Pour y déposer votre argent ?
– Non ! Pour le retirer ! Moi je ne suis pas fou !
– Mais si vous n’êtes pas fou, pourquoi restez-vous dans une ville où tout le monde l’est ?
– Parce que j’y gagne un argent fou !… C’est moi le banquier ! « 

Raymond Devos

 

 

par Jforum

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.