« Dôme de fer » : le bouclier antimissiles d’Israël déployé en mer… et bientôt sous forme de rayon laser ?

Il y a exactement un an, la bande de Gaza s’enflammait et les attaques à la roquette contre Israel se multipliaient… sans beaucoup de succès : les vecteurs lancés étaient intercepté par le « dôme de fer ». Ce bouclier de missiles anti-missiles est en passe d’élargir sa zone de protection.

Aujourd’hui, Israël peut compter sur une dizaine de batteries pour réaliser son « Dôme de fer ». Muni de puissants radars, le système est capable de repérer un départ de tir et de lancer des missiles d’interception en quelques fraction de seconde, choisissant laquelle des batteries opérera au plus vite.

Mais tout le territoire du pays n’est pas couvert et c’est en mer que les forces armées israéliennes ont décidé d’installer leurs batteries supplémentaires. Il s’agit aussi de pouvoir protéger les plateformes gazières off shore qui, depuis une dizaine d’années, garantissent à Israël son indépendance énergétique. « On sait que notre plateforme gazière est une cible », explique le colonel Jonathan Conricus, porte-parole des forces de défense d’Israël.

« Pour la protéger, on a construit un système de défense navale dont le plus récent composant est la Corvette Sa’ar 6, qui est équipée d’un « Dôme de fer » intégré avec son radar et sa nacelle de tir » .

Le système d'interception Iron dôme a été testés avec succès en mer en février 2022. Il équipera les futures corvettes Sa'ar 6Le système d’interception Iron dôme a été testés avec succès en mer en février 2022. Il équipera les futures corvettes Sa’ar 6 © AFP / Israeli Ministry of Defense

« Adapter les systèmes » pour qu’ils fonctionnent en mer

A priori, la chose n’allait pas de soi. « On ne peut simplement pas prendre une batterie Dôme de fer terrestre et l’installer sur un navire », remarque l’amiral Eliezer Marom, alias « Chayni », l’ancien patron de la marine israélienne. « Il a fallu adapter les systèmes, parce qu’un navire ça roule et ça tangue … et il faut stabiliser le système pour que les missiles partent quand le tangage est orienté vers le haut, sinon le missile risque de heurter la mer et on le perd. »

Si les coques des nouvelles corvettes sont de fabrication allemande, la plupart des systèmes d’armes du bord sont résolument israéliens : outre les 40 missiles du système Dôme de fer, développé par Rafael Advanced Defense Systems, les Sa’ar disposeront d’une trentaine de missiles anti aériens de 16 missiles anti-navire d’un système lance torpille.

Testé en conditions réelle en février, le dôme de fer naval, qui comprendra à terme 4 corvettes constitue un très sérieux renforcement des capacités défensive du pays. « Ces bateaux sont équipés de radars très très puissants », explique encore Chayni. « Des radars qui seront connectés avec la défense aérienne du pays ainsi qu’avec les batteries terrestre « dôme de fer ». Que ce soit sur terre ou en mer, on sera connecté, donc nous disposerons d’un système complet de défense anti aérien » .

La limite du système dôme de fer est sans doute son coût : chacun des missiles d’interception (il en faut entre 2 et 6 pour être certain d’intercepter tout type de vecteur) revient à 55000 dollars (soit 52 000 euros).

Un dôme de fer défendu par rayon laser

C’est pourquoi Israël s’est lancé dans un programme encore plus ambitieux, voire franchement futuriste : un dôme de fer défendu par rayon laser. « On dirait de la science fiction mais c’est parfaitement réel »; a twitté le premier ministre Naftali Bennett à l’annonce des premiers tests réussi à la mi-avril. Le nouveau système, baptisé « rayon de fer » serait capable d’intercepter, drones, roquettes et obus de mortier. Quant au coût de tir de laser « Rayon de fer », celui-ci semble ridiculement bas : 3,5 dollars (3,30 euros) ! Le coût du développement de ce nouveau « rayon de Fer » n’a lui pas été communiqué.

par Eric Biegala www.franceinter.fr

Le "dôme de fer" israelien intercepte les roquettes lancées par le Hamas depuis la nade de Gaza (à droite sur l'image) en mai 2021

Le « dôme de fer » israelien intercepte les roquettes lancées par le Hamas depuis la nade de Gaza (à droite sur l’image) en mai 2021 © AFP / Anas Baba

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.