Walmart a mis en vente des « écharpes solaires élégantes » à 40 $ qui étaient en fait des châles de prière juifs, pour les chrétiens.

Un talit était en vente sur le site Web de Walmart, jusqu’à ce qu’il soit retiré après que des clients juifs se soient plaints. Il n’y a plus de limite quant à l’utilisation du « Juif » pour faire le buzz. Utilisé un talit comme un simple châle, ou un accessoire de mode, est en partie la résultante de la désacralisation de toute chose. Voire des femmes, porter un talit, ou des téfillins y compris au Kotel n’est pas chose nouvelle. Ces outrances, masquées par un verbiage qui se prétend intelligent, sont une insulte souvent aux prescriptions religieuses de la Torah. Ces pratiques autoriseraient en partie des non-juifs à porter un talit qui comporte à chaque angle du vêtement, des fils dont les nœuds écrivent le Nom de Dieu, pour rappeler les 613 commandements que les juifs et seuls les juifs doivent respecter. Si l’intelligence à ses limites, la bêtise elle n’en a pas. Mais derrière cela, il y a un attrait pour cette chose étrange qu’est le Judaïsme dont on se doute qu’il est porteur de bienfaits, mais il y a avant cela un prix à payer d’abord et avant tout, l’adhésion réelle au judaïsme et l’étude de la Torah.

« Pourquoi porter un tallit à la synagogue quand vous pouvez porter un joli produit de Walmart? » Ilan Kogan, un étudiant rabbin orthodoxe, a fait cette demande sur TikTok lundi soir.

Kogan parlait de différents produits tel qu’une élégante crème solaire, ou un foulard, ou un chapeau contre le soleil, ou un joli châle, ou une serviette de bains ou d’autres vêtements ou accessoires pour femmes, le tout avec un parfum de judaïsme, le nom de l’article étant optimisé pour les moteurs de recherche d’un produit qui ressemblait beaucoup à un talit, le châle porté par les Juifs pendant les prières du matin.

Son message était l’un des nombreux à attirer l’attention sur le produit répertorié sur le site Web de Walmart, avec des réactions allant de la curiosité (« J’ai tellement de questions », a tweeté le chroniqueur atlantique Yair Rosenberg) à l’indignation (du groupe de surveillance Stop Antisemitism ). Mardi après-midi, Walmart avait retiré l’article, qui avait été mis en vente pour 40,99 $, ainsi qu’un second avec un nom similaire d’un autre vendeur qui était disponible au prix réduit de 14,49 $.

« Walmart a un solide programme de confiance et de sécurité, qui s’emploie activement à empêcher la vente d’articles comme ceux-ci sur le site », a déclaré un porte-parole à la Jewish Telegraphic Agency. « Après examen, ces éléments ont été supprimés. »

Comme d’autres produits qui ont attiré les critiques des consommateurs juifs – tels que les leggings « La liste de Schindler » imprimés avec des scènes du film emblématique de la Shoah – les « élégants foulards solaires » reflètent les bizarreries du merchandising contemporain.

Dans ce cas, les produits ont été vendus par des fournisseurs tiers utilisant le marché en ligne de Walmart, où les acheteurs peuvent parcourir jusqu’à 60 millions d’articles. Ces produits ne sont pas soumis aux mêmes pratiques que ceux que Walmart vend directement, et beaucoup d’entre eux ont des noms qui sont plus une liste de mots-clés qu’une description précise de ce qu’un client pourrait recevoir.

De plus, les talits à vendre n’étaient pas destinés à être utilisés par les Juifs. Les versets bibliques imprimés sur les coins et les images de poisson visibles sur certaines des photos de produits sont plus des cadeaux que des articles sont faits pour les Juifs messianiques, qui prient en utilisant les signes extérieurs de la tradition juive tout en croyant en la divinité de Jésus.

Les messianiques et autres qui s’approprient les pratiques juives, y compris, de plus en plus, les militants chrétiens de droite, représentent un marché croissant pour les objets rituels. Une recherche de «talit» a renvoyé 286 articles sur le site Web de Walmart mardi après-midi ; certains étaient clairement marqués comme messianiques, mais beaucoup d’autres manquaient de langage indiquant qu’il ne s’agissait pas d’objets rituels juifs traditionnels.

Une recherche sur Amazon, qui abrite la plus grande vitrine d’Internet, donne encore plus de résultats, certains provenant de marques judaïques réputées, mais beaucoup d’autres de marques cherchant à plaire aux messianiques et aux chrétiens traditionnels.

JForum.fr et JTA

2 Commentaires

  1. Les musulmans ne cessent de faire la promotion du keffieh et du voile hidjab pour les femmes et autre burkini . Ça leur permet de faire petit à petit du prosélytisme. Mais chez les juifs, un talit en vente sur le web: horreur !! Restons toujours refermés sur nous mêmes pour nous faire détester encore plus….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.