Dans l’hôtel de luxe d’Herzliya : aliments impropres à la consommation humaine

Lors d’une inspection par le ministère de la Santé dans un hôtel à Herzliya, de graves insuffisances sanitaires ont été constatées, ainsi que de la viande et divers produits à base de viande, qui sont impropres à la consommation humaine et peuvent être nocifs pour la santé.

Le ministère de la Santé annonce la destruction de viande à l’hôtel « Daniel » à Herzliya : Hier un audit du ministère de la Santé a été effectué par un vétérinaire, à l’hôtel « Daniel », au 60 rue Ramat Yam à Herzliya .

Lors de l’inspection, de graves lacunes sanitaires ainsi que de la viande et divers produits à base de viande, impropres à la consommation humaine et pouvant être nocifs pour la santé humaine, ont été constatés. 

Sur ordre du vétérinaire, environ 161 kg de bovins, volailles et poissons présentant des altérations organoleptiques pouvant nuire à la santé publique ont été détruits.

Le Ministère de la Santé tient à souligner que la manipulation des aliments pour animaux, leur stockage et leur commercialisation sans les conditions requises par la législation et sans traçabilité, peuvent nuire à la santé publique.

Le ministère de la Santé a déclaré que le ministère, en collaboration avec l’autorité locale, continuera de prendre des mesures d’exécution contre l’entreprise. 

On peut aussi s’étonner pour notre part que la cacherout de cet hôtel ne soit pas remise en cause, et que le Beith Din sur cette affaire reste silencieux. On n’y ajoutera une forme de cupidité israélienne puisque cet hôtel facture la nuit pour la modique somme de 500 € par nuit. Quand on nous vante Israël comme l’un des pays les plus chers, derrière tout ce battage il y a de la cupidité à tous les niveaux. La morale ne fait pas bon ménage avec l’argent.

Jforum.fr

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.