Chers Amis,
Nous nous sommes –  il y a quelques temps – remémoré le temps où Isaac Jacob Adolphe Crémieux promulgua ce fameux décret qui fit des Juifs d’Algérie des citoyens français. J’ai essayé d’être neutre dans un article comme dans l’autre en considérant que chacun possède le droit d’exprimer ce qu’il ressent sans chercher à convaincre les autres.  Cordialement vôtre

MORTS POUR LA France

Il m’est tout-à-fait évident que je ne suis pas la seule à penser comme je le fais mais il m’est tout aussi évident que ceux qui ne pensent pas comme moi me qualifieront d’insensée ou d’autres noms d’oiseaux.

En l’an de grâce 1870, le 24 octobre plus précisément, le sieur Adolphe Crémieux (en réalité il s’appelait Isaac-Jacob-Adolphe Crémieux) était un avocat et politicien français né en Provence, à Nîmes et fit ses études de droit à Aix-en-Provence…

Décret Crémieux — Wikipédia

Il fut l’instigateur du décret qui fut adopté par le gouvernement français (Léon Gambetta figurait parmi les signataires) pour naturaliser français les Juifs nés en Algérie mettant ainsi fin à leur statut de dhimmi, terme arabe servant à désigner toute personne résidant dans un pays arabe et n’étant pas Musulman. En terme de loi ce statut de dhimmi obligeait toute personne non musulmane (juifs ou catholiques/chrétiens) à une redevance de taxes particulièrement élevées.

Dès la parution du décret, qui prévoyait de donner la naturalisation français même aux Musulmans qui refusèrent en bloc toutes les dispositions prévues par ce décret.

Les Juifs, pour leur part, saluèrent avec joie cette nouvelle naturalisation faisant d’eux, in peto, des descendants d’Astérix et d’Obélix. La terre de France était devenue leur patrie et leur mère nourricière. Dans les grandes villes immédiatement occidentalisées, dans tout ce qui pouvait l’être, les femmes juives troquèrent leurs vêtements traditionnels et coutumiers par des vêtements à la facture plus occidentale, les hommes qui portaient un « chèche » arborèrent des gibus. Les Juifs chantonnaient des chansons en judéo arabe contre l’envahisseur allemand qui devint « leur ennemi » tout autant que celui des Français de France… (le refrain était : Hadj Guillaume tyyassardo)1 .

En 1914, lorsque fut déclarée la Première Guerre Mondiale et que la France lança un Appel solennel au peuple français, les hommes juifs d’Algérie se sentirent concernés au premier titre et ils s’engagèrent dès l’âge de 18/20 ans ils désiraient prendre les armes et aller en France pour en découdre avec l’Allemand… Malheureusement… Parmi tous ces soldats partis la fleur au fusil, certains revinrent intacts mais d’autres furent blessés grièvement (« les Gueules cassées »), certains furent gazés2 et en souffrirent toute leur vie, d’autres eurent les jambes mitraillées et en souffrirent aussi toute leur vie3 mais d’autres, infiniment plus malheureux ne revinrent jamais, ensevelis en terre étrangère loin des leurs, d’autres encore eurent la « chance » dans leur malheur de se faire enterrer en Algérie en présence de tous les membres de leur famille.

Dans ma famille, trois des fleurons perdirent leurs 20 ans sous le feu de l’ennemi, laissant fiancée, parents et famille très proche déplorant leur perte. Trois autres furent grièvement blessés….

J’entends déjà les commentaires du style « on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs » !!! C’est exact… Cependant, l’attitude de la France pour laquelle sont morts tant de jeunes gens qui ont défendu l’honneur de la France au mépris de leur vies n’a pas toujours tenu compte de la reconnaissance qu’elle devait à ces familles qui perdirent tout ce qu’elles avaient lorsque l’Algérie fut bassement « vendue » et que ses « indigènes » juifs ou chrétiens furent abandonnés avec traîtrise.

On peut se poser des questions et bien entendu chacun a le droit de penser ce qu’il désire et/ou de rester accroché au passé: si le décret Crémieux n’avait été promulgué, ces Juifs d’Algérie auraient-ils ressenti un tel amour pour la France ? Ces familles juives ou juives berbères qui se trouvaient sur le sol algérien du fait de leur implantation sur ce continent, se seraient-ils sentis obligés de défendre une patrie qui, en quelque sorte, n’était pas vraiment la leur ? Au lieu de mourir lors d’ un combat étranger sur un sol étranger et loin des leurs laissant derrière eux des fiancées et des devenirs qui se résumèrent désormais à des regrets de vies interrompues et à des naissances d’enfants qui ne naquirent pas.

Caroline Elishéva REBOUH.

1 Ma Grand-Mère avait extirpé ces paroles de sa mémoire et me les avait apprises cela signifiait en gros « que soit maudite la chance de Guillaume » roi de Prusse en 1870 face à Napoléon III.

2 Notamment au gaz moutarde.

3 Certains furent amputés et d’autres avaient des soins quotidiens ç faire à cause de l' »artérite ».

8 Commentaires

  1. @Asher Cohen: un commentaire geignard qui fait croire que les Juifs sépharades ne sont motivés que par le seul désir d’être toujours du côté beurré de la tartine. Et un pseudo dissimulant sans doute Mouloud ben Babakebir.

    • Cher monsieur, le Judaïsme, que manifestement vous ignorez, n’a jamais été une religion imposée, mais pleinement consentie. A la différence du christianisme et de l’islam, dont vous êtes peut-être adepte, nous ne convertissons pas les autres peuples à nos idées. Nous avons une volonté libre et sommes donc responsables de nos choix et actions. La mobilisation de 1914, fondée sur l’infâme Décret Crémieux imposé aux Juifs d’Algérie en 1870, fut un enrôlement de force, sûrement pas consenti, et pour nous le sommet de la haine de soi juive. Au même titre que les autres peuples, nous avons parfaitement le droit de choisir et d’agir selon nos intérêts, et d’en assumer nos responsabilités en contrepartie. En 1914, ce n’était pas notre guerre d’aller tuer d’autres Juifs sur le front franco-allemand, par contre c’était notre guerre d’aller reprendre aux turcs la Palestine, terre de nos ancêtres, plutôt que de laisser les anglais avec Allenby le faire, pour ensuite revendiquer le prix de la conquête et l’exploitation impérialiste de ce territoire, ce qui durant l’Holocauste nous a coûté très cher.

  2. Ce ne fut pas l’enthousiasme des juifs pour devenir français d’autant que vaincus les ottomans paris du Maghreb les juifs n’avaient plus de statut discriminatoire de dhimnis
    Par contre lors des émeutes de 1904 avec la venue de Drumont et sa racaille de francaouis d’italiens et d’espagnols des émeutes sanglantes contre les juifs soit disant français ont duré plus de 48 heures avec pillage des boutiques de toute l’Algérie et sans le moindre dédommagement ce qui a ruiné des milliers de familles juives
    Drumont pour se faire élire député avait promis la nationalité française à toute cette racaille italo espagnols ou maltais qui ne comprenait pas leur statut d’étrangers en Algérie alors que les juifs étant français
    La France s’est servie des juifs comme bouc émissaire lors des crises et durant la guerre les juifs français ont sevi de chair à canons
    Mon oncle Elie mâchoire fracassée n’a mangé toute sa vie de la soupe et purée
    Mon oncle Max qui a fait 5 ans de guerre Dardanelles compris est rentré sourd
    Mon père gazé à 60% est mort à 45 ans d’un œdème pulmonaire après avoir combattu à 19 ans dans les tranchées et dans les Dardanelles : ma mère veuve de guerre et nous pupilles de la nation fils de tués mais mon père étant mort dans son lit n’a pu être considéré comme mort pour la France
    Tous médailles ils ont été déchus de la nationalité française par le criminel Pétain et ses amis Laval ou Doriot ou Bousquet ou Mitterand
    Mais Pétain est le responsable de la déportation et de la mort des 75000f étrangers et français ne faisant pas de différence dans le statut du 4 octobre 1940
    Aujourd’hui rien à changer car la haine des juifs dont les églises sont les responsables se transmet toujours dans les familles chrétiennes et aujourd’hui en plus chez les musulmans cette racaille qui nous a envahi et nous ruine économiquement et apporte l’insécurité par des meutres permanents
    En définitive l’auteur de cet article est une rêveuse qui se trompe totalement sur le but du décret Crémeux: les avantages sont pratiquement nuls pour les 30000 juifs déja émancipés en 1870 mais très avantageux pour la France aussi bien sur les plans économique, démographique cultipurelle et surtout religieux avec la disparition des tribunaux rabbiniques par la seule justice française dont on connaît la lartilite par haine des juifs qui sont devenus en Algérie et ailleurs le bouc émissaire
    Oui Asher Cohen a parfaitement raison et l’auteure doit revoir ou apprendre la véritable histoire des juifs du Maghreb et surtout d’Algérie

  3. en 14-18, il y a eu aussi des troupes d’Afrique du nord et des Sénégalais qui ont été envoyés se faire massacrer dans les tranchées. Alors, juifs ou pas, c’était blanc-bonnet et bonnet-blanc…
    Votre grand-père a pris une balle dans la jambe? Ma famille originaire de Constantine a aussi été affectée par la guerre. le frère ainé de ma mère a été parmi les premiers gazés à Ypres, et mon grand père paternel a été envoyé aux Dardanelles pour sauver les Anglais.
    alors, décret Crémieux ou pas, juif ou pas, les humains n’ont été que trop souvent de chair à canon.

    • La quasi totalité des populations dites arabes d’Algérie avaient refusé la citoyenneté française que leur permettait d’acquérir le Sénatus-consulte de 1865. Les quelques 1500 qui l’avaient demandée étaient qualifiés de béni oui oui, ayant renoncé à l’islam et à la polygamie. La révolte de Kabylie de 1871, et sa répression sanglante, n’avait fait que confirmer leur rejet de la francaouie impérialiste. La propagande francaouie à ensuite essayé de présenter l’infâme Décret Crémieux comme une faveur accordée aux Juifs et non aux arabes, alors qu’il n’en était rien. Donc, en 1914, et à la différence des Juifs, les arabes n’étaient pas mobilisables, et seuls quelques uns ont participé à la guerre, par engagement volontaire, pour avoir une paie.

      De même, un grand nombre d’Espagnols et d’Italiens, n’étant pas français, ne furent pas mobilisés en 1914, par contre des dizaines de noirs d’Afrique furent enrôlés par force.

      Les Juifs ont donc eu droit à un régime spécial.

      Mon grand-père n’a pas que reçu une balle dans la jambe. Il a aussi été gazé durant l’offensive de Nieuport-Nieupordeen en Belgique, pour ensuite souffrir toute sa vie de troubles respiratoires avec insuffisance cardiaque droite. Il a aussi failli perdre la vie sur le Santana aux Dardanelles. Malgré tout cela, il a été remobilisé en septembre 1939, et malgré l’abrogation de l’infâme Décret Crémieux d’octobre 1940, il n’a été libéré de l’armée francaouie qu’en avril 1941, avec bien sûr, saisie et aryanisation de ses entreprises et biens par le tueur Pétain. Merci la francaouie !

  4. Pas compris le sens de l’article. Que veut-il prouver ? Pas compris.
    Pour autant le commentaire précédent est malodorant : francaoui, infâme décret, etc.. et arrange l’histoire. Les juifs pétitionnaient pour avoir la nationalité française, mais la voulait collectivement et pas individuellement, cad pas soumis à un arbitraire. Et oui, ils ont accueilli favorablement le décret qui leur donnait les mêmes droits que les juifs français, et bien sûr les mêmes devoirs (impôts, armées, …). Le véritable prix, dans l’esprit de certains, était la suppression de leur autonomie juridique (religieuse).
    Quant à l’engagement pour la première guerre, et bien oui, ça a existé. Ça s’appelle devancer l’appel.

    • Je suis désolé que vous n’ayez pas compris mon commentaire que vous qualifiez de ‘malodorant’ de manière bien péremptoire, sans prendre la peine d’en préciser comment. Vous écrivez pour vous-même. Malheureusement pour vous, je fournis des faits, aisément vérifiables, qui contredisent formellement votre propagande politiquement correcte. M’accuser d’ arranger l’ Histoire est bien calomnieux et diffamatoire. Peut-être que si vous faisiez l’effort d’étudier un peu l’histoire réelle des Juifs d’Algérie, vous parviendriez à comprendre pourquoi, durant de nombreux siècles, ces Juifs n’ étaient aucunement intéressés par la francaouie, où les antijuifs ratés jalousaient leur réussite, et pourquoi l’infâme Décret du sinistre Crémieux leur avait été imposé en 1870 et 1871. Mais vous semblez bien trop intelligent pour ce travail de réflexion.

      Ne vous-êtes-vous pas rendu compte que pour justifier leur domination et leur exploitation impérialiste sur ce pays, les francaouis avaient créé et propagé des mythes d’ Algérie Française, et que les Juifs qui restaient alors en Algérie étaient les gogos de ces mythes?

      N’avez-vous pas remarqué une contradiction formelle entre vos prétendues pétitions juives pour la citoyenneté française et le fait que seulement 151 Juifs sur 34500, ayant déjà la nationalité française imposée par une ordonnance d’août 1834, ont demandé à être naturalisés en vertu du Sénatus-consulte de 1865? Ces pétitions ont donc été fabriquées, après coup, pour les besoins de la cause, et non pour prétendre éviter un prétendu arbitraire des naturalisations individuelles dont des Juifs d’Algérie avaient bénéficié depuis au moins la Révolution Française.

      L’infâme Décret Crémieux a été promulgué en pleine guerre franco-allemande, quand la francaouie était déjà en chute libre. Bien des Juifs d’Algérie ont alors immédiatement été incorporés dans l’armée, aussi les Juifs marocains et tunisiens alors présents, ont fui l’Algérie pour ne pas être pris au piège de la conscription. N’avez-vous pas remarqué que pendant des siècles les Juifs ne participaient pas aux guerres des pays dans lesquels ils vivaient en diaspora, et combien les francaouis ont prétendu qu’ils ne pourraient jamais être soldats, ni agriculteurs ? On peut fortement douter qu’en 1870, les Juifs d’Algérie aient accueilli favorablement ce décret qui d’emblée les envoyait mourir à la guerre en tuant des Juifs Allemands, en contradiction totale avec le Talmud.

      La participation des Juifs d’ Algérie sur le front franco-allemand en 1914-18 fut pour eux le sommet de la haine de soi juive, et dommage de vous contredire.

  5. Article comportant des erreurs factuelles. D’abord, en 1870, la puissance gouvernante est la France, donc les Juifs ne sont pas les dhimmis des arabes mais des francaouis. Ensuite ce décret n’était pas promulgué pour les beaux yeux des youpins. mais pour des raisons politiques : augmenter le nombre de français en Algérie, dans le cadre du programme Algérie Française décidé en 1870, avec l’exploitation impérialiste à la clé.

    Il est faux de prétendre que les Juifs auraient salué avec joie cette naturalisation imposée. Il savaient que les francaouis n’avaient-pas payé les navires de blé qui leur avaient été livrés a Marseille en 1793, qu’au moment de la Révolution Française très peu de Juifs d’Algérie avaient demandé la naturalisation, qu’en 1830 les français avaient volé le trésor de trois siècles de piraterie de la Régence d’Alger, qu’à l’approche des français, les grandes familles Juives d’ Alger se sont enfuies à Livourne, qu’en 1830 bien des Juifs avaient déjà des passeports britanniques pour ceux d’Oran et livournais pour ceux d’Alger, qu’en 1834 la nationalité française leur avait été imposée par ordonnance royale afin de leur interdire de se prévaloir d’une autre nationalité, et que des Juifs se sont alors enfuis en Palestine Ottomane. Tout ceci explique qu’en 1865, seuls 151 Juifs sur 34.500 ont demandé la citoyenneté française proposée par le Sénatus Consulte. Donc l’infâme décret leur a été imposé, certes les libérant de l’impôt sur la laine nécessaire à financer les matelas des troupes françaises d’occupation, mais aussi leur imposant de participer aux guerres européennes et coloniales de la francaouie. Aussi, les Juifs du Maroc et de Tunisie présents à l’époque, se sont enfuis d’Algérie dès que les francaouis ont commencé à leur parler d’obligations militaires.

    Enfin, il est faux de prétendre qu’en 1914 les Juifs d’Algérie se seraient engagés volontairement. Ils devaient tout simplement répondre à l’appel de mobilisation, comme d’ailleurs en septembre 1939, du fait de l’infâme décret Crémieux. Mon grand-père à pris une balle dans la jambe dans les combats de Champagne en 1916, pour une cause qui, en tant que Juifs, ne nous regardait pas, et à été remobilisé en septembre 1939. En 1942, mon père, déchu de la nationalité française par le tueur Pétain, combattait contre la France alliée de l’Allemagne, et chantait en hébreu les malédictions d’Hitler et de pétain. En 1943, Giraud a maintenu la législation raciale et De Gaulle a tergiversé 6 mois avant de remettre l’infâme décret en vigueur, sous pression américaine. En 1962, au moment de l’exode, la majorité des Juifs d’ Algérie étaient traités par la Francaouie comme moins que des dhimmis, et vivaient dans une très grande misère intellectuelle et matérielle, aussi Ben Gourion les a-t-il abandonnés à De Gaulle. Pauvre Nation Juive!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.