Le président Obama a récemment comparé, ouvertement et sans réserve, les réfugiés fuyant prétendument la Syrie et cherchant à se réinstaller aux États-Unis (ou en Europe) avec les réfugiés juifs fuyant la Shoah.

Si les réfugiés en provenance de pays musulmans doivent ou non être accueillis aux Etats-Unis (et en Europe)  alimente des débats animés et le pour et le contre a ses avocats et ses fervents défenseurs, et des arguments de poids s’expriment de part et d’autre du débat.

Cependant, comparer les réfugiés fuyant la Syrie avec les réfugiés juifs de l’époque de l’Holocauste est une erreur historique choquante et touche à des  faits qui ne doivent jamais être oubliés:

1. les réfugiés juifs n’étaient en guerre avec personne, et ne constituaient une menace pour personne. Les réfugiés  Syriens fuient une guerre qui fait rage au sein de leur propre pays auquel dont ils sont des citoyens, quelque soit leur camp dans ce conflit.

2. Les réfugiés juifs étaient chassés et traqués afin d’être tués là où ils se trouvaient. Cela n’est pas le cas pour la plupart des musulmans de Syrie et des pays voisins qui cherchent à émigrer.

3. les réfugiés juifs ont fuient pour littéralement sauver leur vie et n’avaient nulle part où aller. Les réfugiés syriens fuient un pays où la dégradation des infrastructures rend une existence normale plus difficile. Ils ont également la possibilité de se rendre dans les pays arabes voisins – une possibilité que les Juifs fuyant l’Holocauste n’avaient pas.

4. les réfugiés juifs n’étaient pas en conflit et n’avaient aucun grief avec l’Occident. Le monde arabe est en conflit ouvert avec l’Occident. Les Etats-Unis ont entraîné et parrainé certains des combattants opérant en Syrie. Il n’y a pas moyen de savoir si les réfugiés ont prêté allégeance à l’une ou l’autre faction.

5. les réfugiés juifs n’importaient pas avec eux un problème de terrorisme là où ils se rendaient. Le terrorisme islamiste s’est déjà manifesté parmi ceux qui ont immigré légalement et illégalement en Europe ou aux Etats-unis.

6. Le flux des réfugiés juifs n’a jamais été exploité pour y intégrer des personnes profitant du chaos pour franchir plus facilement les frontières et ayant une motivation criminelle ou terroriste. Ce qui a déjà été le cas avec la migration musulmane syro-turque.

7. Les réfugiés juifs n’avaient aucune patrie juive où aller. C’étaient des apatrides en danger partout. Le problème des réfugiés « syriens » pourrait trouver une solution dans le monde musulman s’il les accueillait puisqu’ils sont culturellement proches, mais beaucoup de ces pays les ont refusé.

La manière dont le président Obama a traité Israël et le sionisme, est nuisible et outrageant, comme aussi sa façon d’évoquer l’influence financière juive, il est facile d’éviter de critiquer le président pour une telle comparaison et incroyablement ignorant.

Un examen plus approfondi des évènements, cependant, démontre que, même avant les déclarations publiques du président, la ‘Société d’aide aux immigrants Hebreux ‘Hebrew Immigrant Aid’, ou HIAS, à fait parvenir une lettre au Congrès américain, signée par plus de 1250 rabbins, qui ont rappelé les faits suivants : « En 1939, les États- Unis ont refusé de laisser le accoster le St. Louis dans notre pays, et le renvoi de plus de 900 réfugiés juifs en Europe, les a précipités vers la morts dans les camps de concentration. Cet évènement est une tache sur l’histoire de notre pays – une décision tragique faite dans un climat politique de peur profonde, de suspicion et d’antisémitisme … En 1939, notre pays ne pouvait pas faire la différence entre un ennemi réel et les victimes d’un ennemi. En 2015, ne faisons pas la même erreur. « 

L’éléphant dans la pièce révélé par cette lettre, c’est que justement, en pleine controverse américaine actuelle , il y a des personnes de confiance qui suggèrent ce genre d’amalgames au sein même de l’administration Obama le conseil de personnes, les Etats-Unis ne sont plus à même de faire la différence entre l’ennemi et les victimes de l’ennemi. Et c’est la racine de notre problème actuel de sécurité nationale.

Comparer ce véritable dilemme actuel au climat qui régnait en 1939 qui a été ni plus ni moins qu’un déchainement de haine viscérale pour les Juifs et de leur plus que leur religion est obscène. Que de nombreux rabbins soient prêts à encourager et entretenir une telle incompréhension démontre, une fois de plus, un échec profond de ces rabbins à prendre leurs responsabilités pour veiller à l’enseignement, la transmission et la protection fidèles de la mémoire de l’histoire juive. Les horreurs de l’Holocauste restent impensables, alors même que les derniers survivants âgés disparaissent et avec eux leurs souvenirs. Alors, pourquoi est-ce que les rabbins, censés être les gardiens et les leaders de la pensée juive, affichent-ils une telle idiotie en s’abîmant à comparer les réfugiés de l’Holocauste avec les  migrants du monde arabe?

A mon avis, ces comportements reflètent une pathologie écœurante qui sévit parmi les Juifs, même les plus éduqués, qui ressentent le besoin, allant jusqu’au grotesque, d’afficher leur compassion non-confessionnelle. Le Tikkun Olam, pour beaucoup, induit un impératif juif à contribuer à la réparation du monde au-delà de ceux qui sont Juifs. D’autres interprètent cette phrase différemment.

Mais il demeure incontestable que la philanthropie juive est non discriminatoire et  inégalée par les autres religions. Nous n’avons rien à prouver en la matière. Et pour ceux qui pensent que les Juifs ont besoin de faire encore mieux en en faisant la démonstration dans le monde musulman, leur charité juive généreusement offerte à l’Iran et la Turquie après les catastrophes naturelles qui ont frappé ces pays, a été refusée, afin de pouvoir préserver les récits mensongers qui diabolisent les Juifs. Les Juifs sont mis au pilori pas par manque de charité, mais parce que l’intolérance arabo-musulmane est extrême, implacable, et émane de pays qui contrôlent leurs médias et peuvent contrôler leurs peuples en créant des fictions avec des épouvantails juifs. Les fournisseurs et les consommateurs de ces fictions se fichent des bons sentiments des juifs qui jouent les avocats des musulmans.

Dans ce contexte, comment est-il possible, que les rabbins signataires de cette lettre et leurs sympathisants, dégradent ainsi l’histoire singulière de leur propre peuple? Tout simplement pour faire étalage de leur sensibilité afin de sensibiliser le public à leur égard, parce que cela leur permet de faire des déclarations politiques qui flattent leur ego, et c’est lettres publiées et ces annonces pleine page que ne sont que le reflet de leur vanité de faire partie de lettres publiées dans des annonces pleine page, et d’annoncer leurs propres bonafides. Mais cela ne donne pas le droit à ces personnages publics, tout Rabins qu’ils soient de revisiter l’histoire juive.

Il serait beaucoup plus responsable de la part de ces rabbins et autres personnalités juives de servir leurs propres intérêts sans souiller l’Holocauste en en diluant ola portée ou en recourant à la distorsion des leçons déchirantes qu’il enseigne.

Il est pathétique de voir que beaucoup de chrétiens sont davantage sensibles à la propagation de la  haine gratuite envers les Juifs que certains rabbins.

Le président Obama ne peut guère être blâmé pour avoir insulté l’héritage de l’Holocauste si autant de rabbins ne parviennent pas à faire respecter lepatrimoine historique et la Shoah.

Le silence a pour seule conséquence de laisser à nos ennemis une plus grande latitude pour infirmer la douloureuse histoire du peuple juif. Si le négationnisme vous dérange, cet abus grossier n’est pas quelque chose à négliger qui se passerait de réponse forte.

Comme pour le mouvement BDS, le silence ne fait que donner les mains libres à ses supporters. Les affirmations sentencieuses de Juifs qui diluent et donc profanent l’Holocauste doit cesser. La banalisation de l’Holocauste devrait se limiter à l’Iran et nos autres ennemis viscéraux, plutôt que d’alimenter le discours quotidien de l’élite instruite d’Amérique (et d’ailleurs). L’enseignement de l’histoire juive doit rester précise quelque soit les obédiences dans lequel cette histoire s’exprime, une épreuve de vérité qui est le devoir de toute religion et de ceux qui se targuent d’en être les dignes représentants.

Michael Welner – Psychiatre et chercheur au

3 Commentaires

  1. CETTE COMPARAISON EST INDECENTE !!!!!! COMPARER L EXODE DES JUIFS AUX MIGRANTS ? EST TOUT SIMPLEMENT ENNORME !!! les occidentaux ne savent plus comment se deculpabiliser du crime qu ils ont perpetré !!! DONC TOUT CE QUI PEUX LEUR TOMBER SOUS LA MAIN  » C EST BON »
    depuis quand, les juifs, ont été une menace ,dans les pays ou ils vivaient ,depuis des temps immemauriaux ?
    JAMAIS !!!!!

  2. Les autorités françaises, en 1939, avaient interné pêle mêle au stade de Colombes tous les porteurs de passeports allemands et autrichiens, qu’ils soient réfugiés juifs ou agents nazis. En 2015, c’est l’erreur inverse: on accueille à bras ouverts aussi bien les Chrétiens ou Kurdes persécutés par les Arabes que les agents nazislamistes. Le réflexe normatif des bureaucrates a une fois de plus démontré la balourdise de l’administration française. Mais pourquoi l’Europe n’accueille-t-elle pas les « réfugiés » « palestiniens » auxquels elle voue tant d’affection?

  3. En effet, malgré la traduction lourdingue de l’article de M. Weiner, j’ai été choquée de l’amalgame, pour le coup, entre les flux de « réfugiés » syriens où, jour après jour, nous apprenons qu’il y a de tout: gens vraiment en détresse fuyant la guerre créée par leur propre religion vecteur de haines inter-sectaires —sans compter celles de l’occident et des Juifs—, terroristes infiltrés, etc…, amalgame, donc, avec les malheureux Juifs fuyant les persécutions nazies en Europe, et l’extermination programmée.
    Cette confusion , qui s’explique, à la rigueur, de la part d’ignorants, est impardonnable, venant de Juifs qui connaissent l’histoire.
    Ils n’aident ni à la compréhension des conflits actuels, ni à leur résolution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.