Nous pouvons faire mieux

par  Michael Mostyn

De nombreux Juifs au Canada et dans le monde entier se sentent en danger et mal à l’aise ces jours-ci. De toutes parts, il semble y avoir un manque de compréhension et une déformation délibérée des problèmes auxquels notre communauté est confrontée.

Pour les Juifs canadiens, ce pays a toujours été un refuge bien-aimé dans un monde souvent hostile — un endroit où nous pourrions nous sentir chez nous et où nous serions traités comme des égaux. De nombreux Juifs canadiens ont consacré leur vie à l’amélioration de la société canadienne, surtout en contribuant à la lutte pour les droits de la personne d’autres minorités.

Par conséquent, le mois dernier fut décourageant pour la majorité. Les Canadiens doivent comprendre ce qui a provoqué le conflit tragique du mois dernier au Moyen-Orient et la vague alarmante d’incidents antisémites qui l’a suivi.

C’était un sentiment profond de frustration et d’effroi ressentis par de nombreux Juifs canadiens, un sentiment déconcerté de déception du fait qu’au moment où ils étaient dans le besoin, peu de Canadiens se souciaient de ce à quoi ils étaient confrontés.

Cela ne peut plus durer. Les Juifs n’ont pas besoin de votre soutien comme une « faveur » en échange de ce qu’ils ont apporté à la société. Les Juifs ont besoin de votre soutien parce qu’ils sont des êtres humains, et le sort de tous les êtres humains devrait compter dans une démocratie comme la nôtre, quelle que soit la mode politique du moment.

Blessés

Lorsqu’Israël et bon nombre de ses voisins arabes s’orientent vers la paix dans la région pour la première fois depuis des décennies, et que des philosophes et des politiciens occidentaux privilégiés encouragent de nouvelles divisions, cela blesse les Juifs canadiens.

Lorsqu’Israël célèbre l’inclusion historique d’un parti musulman dans la coalition gouvernementale de son parlement, pour que les radicaux de l’ouest continuent de répandre la diffamation scandaleuse selon laquelle Israël est un « État d’apartheid », cela blesse les Juifs canadiens.

Lorsqu’il n’y a pas de tollé similaire contre le Hamas, l’Autorité palestinienne, l’Iran ou d’autres pays du Moyen-Orient qui, dans certains cas, refusent aux Juifs et à d’autres les droits humains fondamentaux et, dans d’autres cas, interdisent même aux Juifs de vivre dans ces pays, cela blesse les Juifs canadiens.

Lorsque les étudiants de nos meilleures universités ne se sentent plus libres d’assister aux cours en portant des vêtements ou des bijoux ouvertement juifs et, qu’au lieu de s’attaquer à ce problème, les syndicats d’étudiants publient des déclarations attaquant Israël pour s’être défendue alors que le groupe terroriste Hamas lance des missiles sur les villes israéliennes, cela blesse les Juifs canadiens.

Lorsque les dirigeants juifs offrent leur soutien à nos frères et sœurs musulmans après l’horrible crime haineux de Londres, pour constater ensuite la diffusion de théories de conspiration absurdes et sans fondement alléguant que le tueur était juif ou qu’Israël était d’une manière ou d’autre responsable de l’incident, cela blesse les Juifs canadiens.

Lorsque personne ne sourcille lorsque les plateformes de médias sociaux explosent avec des éloges de Hitler et des comparaisons insensibles et absurdes entre la seule démocratie du Moyen-Orient et le régime nazi, alors que les derniers survivants de l’Holocauste et leur famille mènent une bataille difficile pour éduquer le public sur ce qui leur est arrivé en Europe et sur la façon d’empêcher que cela ne se reproduise, cela blesse les Juifs canadiens.

Lorsque notre communauté est constamment la première cible des crimes haineux dans les grandes villes du Canada, et qu’elle ne reçoit pratiquement aucune couverture de ces incidents dans les médias grand public, alors que des articles tendancieux et sans fondement historique attaquant Israël sont omniprésents, cela blesse les Juifs canadiens.

Lorsqu’un caricaturiste d’un des principaux journaux francophones de ce pays réduit hideusement les Israéliens à une caricature de voyous racistes, cela blesse les Juifs canadiens.

Apprendre du passé

Le Canada est une démocratie. Ce qui blesse un groupe de Canadiens nous blesse tous et menace la démocratie même qui nous définit.

Alors que notre pays traverse cette période d’introspection et tente, à juste titre, de réévaluer et d’aborder certains des aspects les plus sombres de son histoire, il est essentiel que nous ne répétions pas les erreurs que nous tentons de corriger, à savoir négliger les besoins de certaines parties de la population tout en essayant d’assurer l’équité et l’égalité pour les autres.

Les Juifs canadiens veulent continuer de se sentir autant en sécurité et bienvenus dans notre pays qu’ils l’ont toujours été. Pour ceux qui croient en la justice et l’égalité véritables, cela ne devrait jamais être trop demandé par un groupe.

Jonathan Hayward La Presse canadienne Selon l’auteur, le mois de juin fut décourageant pour une grande majorité de Juifs canadiens alors qu’une vague d’incidents antisémites au pays a suivi le conflit au Moyen-Orient entre Israël et le Hamas..

Michael Mostyn Directeur général de B’nai Brith Canada 10 juillet 2021

https://www.ledevoir.com/opinion/idees/617097/antisemitisme-nous-pouvons-faire-mieux

2 Commentaires

  1. Soyons lucides, nous connaissons tous l’origine de cet antisémitisme. Le choix politique d’une immigration antisémite n’est pas innocent. Nous verrons si le gouvernement canadien prendra les mesures qui s’imposent ou si comme en France, les condamnations succéderont aux condamnations. Des actes!

  2. « Pour les Juifs canadiens, ce pays a toujours été un refuge bien-aimé  » , faut pas s’étonner avec l’immigration à tout va de muzz , le monde entier en est gangréné .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.