Bob Abitbol… une enfance juive au Maroc

Bob Oré-Abitbol est l’écrivain du livre “Le goût des confitures” publié récemment, où raconte son enfance au Maroc.

Natif de Casablanca, Abitbol a passé une bonne partie de son enfance dans la capitale économique, avant d’immigrer aux Etats-Unis puis au Canada et au Mexique. Il vit actuellement à Los Angeles en Californie.

Malgré le fait qu’il est un homme d’affaires à succès qui a fait du business un objectif et un outils pour gagner sa vie, sa passion pour l’écriture l’a poussée à publier plusieurs livres, dont Jours d’été à Casablanca, Les faucons de Mogador, Café Prag, en plus de recueils de poèmes et traductions de l’hébreu et du Darija de pièces théâtrales francophones, comme celles écrites par Marcel Pagnol.

Dans ce nouvel ouvrage, Abitbol plonge dans ses souvenirs d’enfance et sa vie au Maroc, que plusieurs marocains, juifs et autres, partagent. Il parle du beau crépuscule de Casablanca qui ne ressemble à aucun autre dans le monde, décrit un homme dans la rivière d’Ourika sur le dos d’un âne, et partage la joie de cinq enfants sur une seule bicyclette Soulik. Abitbol n’a pas manqué de décrire les rues du Mellah et les recettes juives succulentes préparées par les mères, notamment la Dfina.

Dans Le goût des confitures, Abitbol dessine des tableaux et des scènes qui réunissent triste réalité et joie de vivre en même temps, éveillant les sens et l’amour de la découverte. A travers les pages du livre, nous sentons les odeurs, voyons les couleurs et écoutons la musique que l’écrivain partage avec nous.

Abitbol a décrit plusieurs scènes qu’il a vécues avant de quitter le pays, les présentant avec beaucoup de suspens et de détails relatifs à la vie des familles marocaines qui continent plusieurs membres. Il s’est également attaqué à sa biographie, suivant les rues et avenues de Casablanca avec beaucoup de détails.

La traduction arabe de l’ouvrage a été publiée récemment par la maison d’édition Al Fassila à Tanger, par l’écrivain et poète Said Ahed.

October 22, 2021 Simo Benbachir Culture Juive Marocaine

Source

1 COMMENTAIRE

  1. Tout mon respect à cet homme.. On sent le VRAI en lui.. Toda Raba.. Bénédiction dans toutes ses entreprises. J’ai connu Maurice Abitbol ou Gil Bernard, son nom d’artiste, chantant le Seigneur, qui a vécu toute son enfance également au Maroc.. Depuis la Suisse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.