Avec les insoumis, l’islamo-gauchisme devient plus islamiste que gauchiste.

Afin de cesser de focaliser sur l’antisémitisme de l’extrême droite en déréliction, notre chroniqueur Gilles-William Goldnadel tire la sonnette d’alarme sur le tropisme islamiste de l’extrême gauche en général et du Parti La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon en particulier.
Pardon d’évoquer ma petite personne et d’abuser de l’usage du langage à la première de celle-ci. Je devrais le prendre comme un échec personnel. Je me suis donné le mal de publier un Manuel de résistance au fascisme d’extrême gauche dans lequel j’insiste sur le tropisme islamiste de l’extrême gauche en général et du parti de Mélenchon en particulier. Ce combat contre l’extrême gauche, c’est celui de toute ma vie intellectuelle et politique.
Ainsi, dans mes jeunes années, j’ai tenté de convaincre ma communauté juive française organisée de cesser de focaliser sur l’antisémitisme de l’extrême droite en déréliction et de bien vouloir regarder en face celui d’un islamisme allié à une extrême gauche francophobe incomparablement plus criminel. J’ai largement échoué. Ma seule consolation, de taille, est que le CRIF ne représente plus rien, et que les Juifs français, premières victimes ensanglantées de cet aveuglement coupable, pensent désormais largement comme moi.
Plus tard, en ma qualité de secrétaire national de l’UMP chargé des médias, j’ai tenté de convaincre mes camarades de l’impérieuse nécessité de mener le combat culturel existentiel contre l’emprise de la gauche extrême dans l’espace médiatique, à commencer celui de l’audiovisuel public. Je n’ai reçu qu’une écoute polie.

L’Holocauste est une « fable exploitée par Israël pour capter la solidarité internationale. Ce n’est pas ma faute si Hitler détestait les juifs, d’ailleurs ils étaient détestés partout ».

Mon fidèle lecteur sait aussi bien que moi, qu’au risque de lasser, j’ai sans cesse morigéné mon camp d’accepter le chantage à l’union obscène avec l’extrême droite tandis que socialistes, écologistes et communistes pouvaient se marier à Paris ou ailleurs dans le bonheur. Mais la droite la plus maladroite et sourde n’a rien voulu entendre. Résultat : il y a eu un “barrage contre l’extrême droite”, mais je peine à enrôler quelques castors pour édifier une digue contre un parti castriste et islamo-gauchiste.
L’autre résultat, c’est que ce parti a réussi, en suite de l’immunité médiatique et politique consternante dont il jouit, à recueillir le vote communautarisé des banlieues islamisées sans avoir à en payer le prix. Le bénéfice électoral sans impôt moral. Une clientèle captive pour des insoumis soumis à l’islam le plus radical et antisémite.

Deux exemples pour conclure dans l’inquiète amertume :

Taha Bouhafs, dont j’ai dessiné le portrait-robot dans ma dernière chronique devrait donc être le candidat du parti mélenchonien à Vénissieux. Notre ami Amaury Brelet révélait vendredi que celui-ci avait apprécié les gazouillis du prêcheur islamiste et antisémite Ekrima Sabri, pour qui l’Holocauste est une « fable exploitée par Israël pour capter la solidarité internationale. Ce n’est pas ma faute si Hitler détestait les juifs, d’ailleurs ils étaient détestés partout ». Sabri, du Soral en moins bien écrit.
Le courageux Mehdi Aifa – que j’ai l’honneur de défendre – révélait de son côté que le militant insoumis Tadjeddine, chef de file pour les législatives à Nice, apprécie pour sa part les tweets de Dieudonné, du compte antisémite Panamza ou encore ceux de Ramadan et du CCIF proche des Frères musulmans.
Quand je vous dis qu’avec les insoumis, l’islamo-gauchisme est en passe de devenir encore plus islamiste que gauchiste. En attendant, s’il ne reste qu’un castor…

 

Par Gilles-William Goldnadel

 

 

 

 

 

 

 

 

5 Commentaires

  1. Melancnon est un salaud comme les autres dans sa « chère France » et les Français dont Putin qit qu’ils sont cons comme des balais’ et qu’ils ont l’art de prendre des politiciens comme des blaireaux, il a raison. J n’aime pas Purin, mais il faut reconnâitre qu’il est intelligent. qu’on soit d’accord ou pas.Il utilise son intelligence de triste façon pour sa folie des grandeurs « au service de sa patrie ».n’oublions surtout pas que la majorité des Russes sont contre PUTInN et que des milliers de ‘cerveaux quitttent la Russie ! Ne melangeons pas les torchons et les serviettes.Ces Russes quittent un pays qu’ils aiment mais ils ne sont pas d’accord avec Putin. La situation en Russie n’est pas enviable…..pour beaucoup d’entre eux qui paient de leur vie leurs désaccord.

  2. LFI: La France Islamisé, c’est un peu comme les ZEP ce sont plus les ZIP: Zone d’Islamisation Prioritaire.
    Macron ne veut pas de guerre civile parait-il, Pétain quoi !!!!

  3. Pas de doute Mélenchon est l’homme qui veut installer l’islamisme radical en France , les français sont des veaux comme disait de Gaulle car Mélenchon n’a pas parlé de vouloir occuper le poste de premier ministre avant le premier tour présidentiel sachant pertinemment que Macron sera réélu et aura du mal à réunir une majorité législative Mélenchon ne serait pas arrivé 3 eme ! Il a piégé Macron les français et Lepen pour arriver à ses fins , et El Micron réélu s’occupe plus de l’Europe que du pays , il faudra les virer tous les deux car des manifestations violentes émergeront sans doute très rapidement ….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.