Attaques kurdes contre les séides pro-turcs d’Afrin

0
426

LES FORCES KURDES LANCENT DE NOUVELLES ATTAQUES CONTRE DES DJIHADISTES SOUTENUS PAR LA TURQUIE À AFRIN

Les forces kurdes lancent de nouvelles attaques sur des militants soutenus par la Turquie à Afrin

Image du fichier

Les forces kurdes ont mené une nouvelle série d’attaques contre des mercenaires de l’opposition dans la région d’Afrin sous occupation turque, dans le nord de la Syrie.

«Les 6 et 7 février, nos forces ont mené une série d’opérations spéciales contre les mercenaires de l’occupation turque dans les districts de Shirawa et de Jandaris», a annoncé les Forces de libération d’Afrin (ALF) dans un communiqué officiel le 9 février.

Les attaques visaient deux véhicules et deux positions de la division Hamza et de Jaysh al-Sharqiyah, soutenues par la Turquie. Sept djihadistes des deux groupes ont été blessés.

Notamment, Ghanem Khalaf, surnommé Abu al-Hakam, le commandant du groupe armé du Jaish al-Sharqiyah dans le district Janders district, a été grièvement blessé et son véhicule détruit.

Le 6 février, les forces kurdes ont fait détonné un engin explosif  sous l’un des véhicules militaires turcs appartenant aux mercenaires de Ferqet al-Hamza, sur la route du village de Basutah dans le distrcit de Shirawa. Trois mercenaires ont été blessés. Ils ont été identifiés comme s’appelant Ali al-Saleh al-Dibs, Ahmad Haboush et Ayham al-Muhammad.

Le 7 février, les forces de libération kurdes ont mené une attaque de sniper contre l’un des mercenaires de Ferqet al-Hamza dans le village de Kimara, dans le district de Shirawa, où il a été grièvement blessé.

Le 7 février, les forces de libration d’Afrin ont pris pour cible un groupe de mercenaires de Ferget al-Hamza, du village de Kafr Nebo, dans le district de Shirawa, blessant deux mercenaires pro-Turcs.

Des activistes kurdes ont accusé la division Hamza et Jaysh al Sharqiyah d’avoir commis des crimes de guerre, notamment l’enlèvement, la torture et le meurtre de plusieurs civils. La plupart des victimes étaient des Kurdes syriens. Les deux groupes sont également connus pour avoir participé à de nombreux vols.

Les Forces de Libération d’Afrin (Hezen Rizgariya Efrine, Kurdes) continuent de représenter une menace sérieuse pour les groupes armés d’Afrin soutenus par la Turquie, qui ne sont toujours pas en mesure de sécuriser la zone occupée. Les observateurs locaux estiment que cette situation ne changera pas de sitôt.

JForum avec agences dont Hawar

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.