La victimisation palestinienne au cœur de Paris ©

Il s’agit d’une nouvelle forme de désinformation dans laquelle les israéliens seraient des bourreaux, seuls responsables du drame que vivraient les descendants des arabes de Palestine (sic).

26
149

logojusticebertrand-45-c0a62

Entre le 8 décembre 2015 et le 17 janvier 2017, Médecins sans Frontières présente une exposition (à la maison des métallos 11° arrondissement de Paris), portant le nom « in between war » (entre deux guerres) qui prétend décrire le quotidien et la situation des palestiniens dans la Bande de Gaza. Le message délivré par les organisateurs est celui d’un cauchemar qui serait vécu par les palestiniens depuis 1948 et plus précisément dans les 20 années ayant suivi la signature les accords d’Oslo. Les palestiniens vivraient sous le joug de ce qui est régulièrement appelé « l’occupation civile et militaire israélienne », en attendant « la prochaine incursion », « la prochaine offensive », « la prochaine démolition de leur maison », « la prochaine construction de colonies sur leur terre » (sic). Il s’agit d’une nouvelle forme de désinformation dans laquelle les israéliens seraient des bourreaux, seuls responsables du drame que vivraient les descendants des arabes de Palestine (sic).

Tout d’abord, il est posé que la situation contemporaine des palestiniens aurait pour point de départ« l’histoire de l’occupation israélienne » (en somme depuis 1948). Aussi, Médecins sans Frontières, arrivé à la fin des années 80 dans « les territoires occupés » (de Cisjordanie qui ne le sont plus), mène des actions de soutien et d’accompagnement psychologique, au profit des individus et des familles affectés par la (soit disant) violence de « l’occupation en Cisjordanie », (sic) et la prise en charge des blessés et des grand brûlés dans la Bande de Gaza. Aussi, l’exposition affirme reconstituer le quotidien des patients de l’Ong pour refuser de contribuer à banaliser « l’inacceptable » (sic).
L’exposition propose ce que les organisateurs appellent « une immersion de la vie des palestiniens en Palestine ». Les Médecins sans frontières se disent témoins de « la brutalité de l’occupation », tiraillés entre le souci d’en atténuer « l’impact insoutenable pour la population palestinienne » (sic), et leur impuissance à rompre ce cycle interminable de violence et de répression.  Les palestiniens y sont présentés comme les victimes d’une « violence continuellement subie » (sic), avec « une vie en sursis entre deux guerres » (sic), A travers un parcours où sont présentés des photographies, des objets, des témoignages sonores et filmés.   
Plus précisément, l’exposition se présente sous la forme d’une installation multimédia de 60 m2 dans laquelle les visiteurs traversent des immeubles délabrés, des grillages et des barbelés, écoutent les témoignages de palestiniens et de médecins. Au départ, une présentation audio de 20 minutes illustre la soit disant « ségrégation », « les arrestations arbitraires », « les violences israéliennes », et les « tentatives pour les palestiniens de vivre normalement » (sic).
Y sont organisés des débats comme :
– le 13 décembre 2015 : « Quelles perspectives pour la Palestine devant la Cour pénale internationale », qui évoque les interrogations de la procureure de la CPI sur le point de savoir si des crimes de guerres ou contre l’humanité ont été commis lors du conflit dans la bande de gaza au cours de l’été 2014, et qui pose la question de savoir si les victimes peuvent raisonnablement espérer la fin de l’impunité (sic).  
– le 14 décembre 2015 : « aide humanitaire ? » : débat sur l’art et la culture dans les territoires en temps de guerre avec Leila Shahid, ambassadrice de la Palestine en Europe.   
– les 15 décembre, 23 décembre 2015 et 17 janvier 2016 : (sur) « l’impossible neutralité ». La Palestine y est présentée comme la terre d’un peuple chassé par les juifs (sic), avec « tant de morts » et « 5 millions de palestiniens en exil » (sic), sans oublier « l’opération militaire sur la bande de Gaza » où « Israël a délibérément frappé une population civile » (sic). Aussi, le présentateur crie-t-il sa responsabilité comme celle du temps de l’apartheid en Afrique du Sud (sic)
– le 19 décembre 2015 : « quel avenir pour les palestiniens ? » présente le gouvernement israélien comme poursuivant sa politique de colonisation « des territoires occupés » et l’Etat hébreu comme imposant une situation de fait qui rend l’existence de l’Etat palestinien chimérique (sic) avant de poser la question de savoir s’il existe une solution commune pour les arabes israéliens, les palestiniens des territoires occupés, et les réfugiés.    
– le 9 janvier 2016 : « une jeunesse étouffée » qui traite de la détention des mineurs en Palestine » à partir du film Palestine : la case prison de Frank Salomé.
– le 10 janvier 2016 : « débat avec Médecins sans Frontières » qui pose la question de savoir si les humanitaires ne sont pas complices du système et s’ils ne contribuent pas à la perpétuation de la situation des palestiniens (sic).
– le 16 janvier 2016 : « pourquoi la révolte de la génération post Oslo » qui évoque la situation actuelle des jeunes palestiniens qui expriment par la violence leur incompréhension de la situation contemporaine.
Y sont également présenté des films :
– le 13 décembre 2015 : « in the image » (distribué par l’ONG B’Tselem) : audition de femmes palestiniennes qui parlent de leur vie quotidienne faite de « violation des droits dans leur village occupé »
– le 20 décembre 2015 : « les 18 fugitives », la scène se déroule pendant la première intifada de 1987 et le film tourne en dérision l’armée israélienne qui prend en chasse…le troupeau de 18 vaches d’une ferme coopérative palestinienne. Le film est sensé illustrer le mouvement de désobéissance civile des palestiniens.      
– le 9 janvier 2016 : « 5 caméras brisées » concernant les habitants du village de Bil’ in, situé à proximité de la clôture de séparation destinée à protéger l’implantation de Modi’in illit.
Pour donner un semblant de neutralité à la présentation, les organisateurs ne manquent pas de citer Nurit Peled Elhanan, femme juive dont la fille, bien que tuée lors d’un attentat suicide, conteste la politique israélienne à l’égard des palestiniens ou de présenter, le 10 janvier 2016, « the gatekeepers », documentaire sur les confessions d’anciens chef du Shin Beth qui évoquent les difficultés dans la relation avec les palestiniens. La projection sera d’ailleurs suivie d’un débat avec Elie Barnavi, ancien ambassadeur d’Israël en France.
Cette exposition illustre en somme la technique classique de victimisation palestinienne en oubliant de montrer l’essentiel : la culture de la haine à l’égard des juifs et le refus pour les palestiniens d’accepter toute présence juive dans ce qu’ils appellent la Palestine, à l’origine de leur violence ininterrompue. Aussi, «In between war » ne montre que les conséquences de la réaction musclée de l’Etat hébreu qui protège légitimement sa population des agressions palestiniennes systématiques. La situation serait bien évidemment tout autre si les palestiniens n’étaient pas nourris de haine, de rancunes de rancœurs à l’égard des juifs et s’ils cessaient d’écouter les organisations terroristes que sont le Hamas, le jihad islamique, le front populaire de Libération de la Palestine….L’exposition (étrangement située à proximité du Bataclan), devrait toutefois n’avoir qu’un impact limité : plus personne n’est dupe.
Par Maître Bertrand Ramas-Muhlbach 

26 COMMENTS

  1. Avec cette expo autorisée à Paris par la capitale française elle-même, les terroristes et tous ceux qui les adulent (nos jeunes en particulier, dans nos banlieues), doivent bien se foutre de notre gueule, pauvres c… que nous sommes !!!

  2. J’ai recherché sur Google “Quartiers chics de Ramallah” et “Quartiers riches de Gaza” !!!
    et j’ai trouvé comment vivent certains “pauvres palestniens” auxquels MSF ne s’intéressent pas ! pourquoi ne pas
    montrer leurs conditions de vie ? Cette exposition ne tiendrait pas en 60m2 ?
    A voir !
    Moucky

  3. Il faut que nous faisons une autre exposition avec des arguments contraires, pour prouver que tout ça est partiel et mensonger. Contre la propagande il n’y a que les faits réels pour que l’opinion publique puisse faire son propre opinion.
    Israel doit designer une organisation pour faire une exposition à la même époque.
    Merci

  4. Cette compassion déplacée pour ce peuple palestinien qui n’a aucune existence officielle ne montrera rien d’autre que de la faiblesse aux yeux de ce nouveau terrorisme .La France signe son arrêt de mort .Arretons de polémiquer et faites des tehilims pour que les ennemis tombent .

  5. l’Etat d’Israël a été créé en 1948 après un vote favorable de l’ONU en 1947, rien de plus légal;
    or, le vote de 1947 prévoyait également un Etat Arabe mais celui-ci n’a jamais vu le jour parce que les Arabes l’ont refusé ; à qui la faute ? bien entendu aux Arabes ! mais comme ils ne veulent pas le reconnaître, alors il ont désigné une fois de plus Israël comme “bouc émissaire”.
    de plus , ils ont provoqué 5 guerres contre Israël qui ont fait beaucoup de morts , de part et d’autres, mais comme ce sont les Juifs qui ont été agressés à chaque fois, les Juifs ont le droit d’obtenir une contrepartie territoriale conformément au droit international qui stipule que tout pays agresseur s’expose à voir son territoire occupé , voire annexé par le pays qui a subi l’agression.
    mais les Arabes, qui ne l’entendent pas de cette oreille, ne veulent pas respecter le droit international et prétendent occuper par la force une terre qu’ils ont refusée dans un premier temps et définitivement perdue par la guerre; les Arabes doivent comprendre que du point de vue strictement légal, ils ne sont pas fondés à réclamer la moindre souveraineté sur la terre qu’ils occupent illégalement en Judée-Samarie qui ne leur a jamais appartenu; et ils doivent donc partir en Syrie, en Jordanie ou en Egypte qui sont leurs pays d’origine.

  6. Tout d’abord, je ne vais plus faire de donations a MSF – ce n’est pas acceptable!
    Ensuite, pour quelques statistiques: le nombre de “palestiniens” qui ont quitte Israel en 1948 se montait a 65.000 a peu pres…aujourd;hui, ils comptent 650.000 … Pourquoi? Ce sont les seuls refugies avec qui on calcule non seulement le chiffre original, mais aussi tous leurs descendants !!! Ce sont les seuls refugies que les Nations Unies ont garde dans 56 camps sous leur tutelle, pendant plus de 50 ans…Pourquoi? Au lieu de les integrer dans les pays arabes voisins “riches” ???

    • ma chère Vivi, à propos de donation cela fait des années que je ne fais des donations qu’à Israël et ses représentants en France. Rien de rien pour personne d’autre

  7. Qu’est-ce qu’on attend pour créer notre propre exposition, pour montrer un autre aspect de l’Histoire, montrer ce qui est caché ici? Et effectivement, demander à l’ambassade d’Israël en France à mouiller un peu sa chemise. Nous avons suffisamment d’associations qui pourraient être “organisateurs, porteurs du projet”, non? Pourquoi ne pas répliquer? Qu’est-ce qui coince?

  8. Comment Paris a t-elle pu autoriser une telle exposition après les évènements de janvier et de novembre de cette année. C’est honteux, scandaleux, je suis profondément choquée.
    Honte à vous Me Hidalgo… ne venez plus vous recueillir sur les lieux ensanglantés de notre capitale avec votre air hypocrite SVP !!!

  9. L’exposition du Musée du Jeu de Paume en juin 2013 qui glorifiait les “martyrs” se faisant exploser en Israël n’a pas suscité d’engagement des organismes communautaires.
    Le 36 quai de orfèvres a parfaitement muselé les rares contestataires ayant exprimé leur indignation.

    A disposition si vous voulez plus d’informations

      • 13 juin 2013 : mail de protestation au musée
        14 juin 2013 : convocation téléphonique par le 36 quai
        15 juin 2013 : garde à vue par l’anti-terrorisme et fouille en règle de l’appartement
        08 10 2013 : section P12 Pa, 4 bld du palais – réprimande par le délégué du procureur

        NB ni les radios, le crif, la licra et d’autres n’ont réagi à mes recherches de contact
        Seul Actualités juives et article de Clément Weill Reynal

        1 mail = garde à vue = interrogatoire et questions insidieuses = SILENCE
        le tout à 64 ans … peut-être une Fiche S

  10. Personne en occident, ne se demande comment un peuple “frustré” et “opprimé” peut générer une démographie aussi féconde. En effet, passer de 750 000 âmes à 6 millions en 65 ans, avouez qu’ils font fort nos anciens chameliers ?

  11. Mais qu’ attend madame l’ambassadrice d’Israël en France pour demander d’élever cette pourriture exposée par MSF sales médecins qui osent dans la rue quémander de l’argent ainsi que ma maire de Paris responsable de l’exposition au centre métallo à Paris
    Cette Espagnole hidalgo commence à nous emmerder grave et nous lui disons de rapartir dans son Espagne pourrie
    Alors et les autres juifs de cour qui soit disant représentent les Français juifs , ces salauds gauchistes du CRIF, Licra, consistoire , tous des pleutres qui pensent à leurs privilèges et s’en foutent de leurs coreligionnaires. Il faudrait nettoyer ces écuries tellement ça pue les Klugmann , Jakubyzin, Cuckierman , mergui tous pleins de merde qui voyagent, reçoivent , recrtent leur famille …..avec nos dons et cotisations , des vendus
    Alors madame Noun quand allez vous parler ou avez vous la compétence comme la série merdique de vos prdecesseurs où on se demandait s’il y avait un ambassadeur d’Israël en france

  12. Mais qu attend madame l’ambassadrice d’Israël en France pour demander d’élever cette pourriture exposée par MSF sales médecins qui osent dans la rue quémander de l’argent ainsi que ma maire de Paris responsable de l’exposition au centre métallo
    Cette Espagnole hidalgo commence à nous emmerder grave et nous lui disons de rapartir dans son Espagne pourrie
    Alors et les autres juifs de cour qui soit disant représentent les Français juifs , ces salauds gauchistes du CRIF, Licra, consistoire , tous des pleutres qui pensent à leurs privilèges et s’en foutent de leurs coreligionnaires. Il faudrait nettoyer ces écuries tellement ça pue les Klugmann , Jakubyzin, Cuckierman , mergui tous pleins de merde qui voyagent, reçoivent , recrtent leur famille …..avec nos dons et cotisations , des vendus
    Alors madame Noun quand allez vous parler ou avez vous la compétence comme la série merdique de vos prdecesseurs où on se demandait s’il y avait un ambassadeur d’Israël en france

  13. je ne comprend pas le silence des juifs , du CRIF , des ambassadeurs , consuls et autres délégués d’Israël qui ne répliquent pas auprès des médias , de MSF et de l’extrême gauche … et nous votons pour ces gens qui nous jettent de la poudre aux yeux avec leurs paroles , mais quels actes ? les juifs ne sont pas malins et se font toujours piéger avec des mots , jusqu’à quand ?

  14. MSF ( Médecins sans frontières ) identifiés par, Jean Vercors, comme Médecins sans scrupules qui sont gangrènés à la moelle d’antisémitisme et d’antisionisme, nous exposent leur fallacieuse propagande anti-israélienne.

    Pour ce faire, dans un sans gène d’intoxiqués pro-arabes, ils prennent pour sujet les squatters arabes opprimés du Proche-Orient. Scandaleux !

    Qu’ils commencent par nous expliquer ce que sont ; « un palestinien » et « la Palestine » ?

    Ça nous donnerait au moins le degré de leur intoxication anti-israélienne.

  15. Amusant (?). Médecins sans frontières s’est scindé suite à l’opération menée par B. Kouchner, un de ses fondateurs, lors de la tragédie des boat people, jugée trop médiatique par l’organisation (Un bateau pour le Vietnam”) . OMSF soigne. Point. Il ne faut pas se mêler de politique. Ce qui a amené BK et certains de ses collègues à fonder Médecins du Monde (pas encore tout à fait le devoir d’ingérence mais on en approche). Apparemment, pour MSF, la situation en Palestine (?) n’aurait rien de commun avec la tragédie des Vietnamiens. Ou bien il y a une exception palestinienne (israélienne, juive?) que rien ne saurait concurrencer.

  16. Conséquence de cette nouvelle collaboration : en 4 ans 20 000 juifs de France ont quitté la France pour Israël . Je ne compte pas ceux qui sont partis aux USA et au Canada. Je ne pense pas que cela va s’arrêter

  17. “Palestiniens”, “peuple” inventé de toutes pièces par le KGB de feu l’URSS. Dans l’empire ottoman, il y avait, par exemple des égyptiens, des arabes , mais de palestiniens, point. Les mémoires de visiteurs du 19è siècle, écrivains de renom, comme Chateaubriand, Mark Twain, etc. décrivaient cette région comme un désert de pierres, peuplé, ça et là par des bédouins, endroit impossible pour y vivre en permanence; à la fin de ce même siècle commença l’arrivée de JUIFS, et le désert a commencé à fleurir, apportant aussi des populations de divers endroits de régions arabes en quête de travail, puisque chez eux il n’y avait RIEN; ces derniers, nourris dès le berceau par l’antisémitisme et la haine du non musulman voulaient s’accaparer des réalisations JUIVES, puis en 1948, écoutant leurs dirigeants sont partis “provisoirement” le temps que les armées arabes jettent les JUIFS à la mer; les arabes n’ont pas gagné, mais se sont emparés quand même de parties d’ISRAËL, que la transjordanie a occupé, les régions de JUDEE ET SAMARIE, reconquises en 1967. Puis vint l’égyptien arafat, formé en URSS par le KGB, la suite, on la connait. Les “palestiniens” sont un peuple inventé, ni plus, ni moins.

    • Si, justement, mon cher Ami. Il y avait bien des Palestiniens, les VRAIS: le peuple Juif. Y a qu’à voir
      le drapeau de la PALESTINE JUIVE: Draoeau bleu et blanc avec la MAGUEN DAVID.

      • Oui c’est vrai!!!il suffit de regarder les dictionnaires Larousse ou autres Édités avant 1948 et vous verrez au début et à la fin des dictionnaires tous les drapeaux de tous les pays et donc le drapeau palestinien porte les couleurs d’Israël c’est-à-dire le drapeau actuel d’Israël il n’y a jamais eu un État palestinien arabe établi,Point Final

  18. Médecins Sans Frontières, encore un repère de gauchistes. C’est curieux comme ils ne se mêlent politique que lorsqu’il s’agit d’Israël…

  19. Depuis le 19è siècle les européens et même plus particulièrement les français continuent encore et toujours “d’arabiser” le proche-orient comme ils l’ont fait du Maghreb. A les entendre il n’y a que des arabes dans ces pays : exit les caucasiens, les turcs, les kurdes, les druzes, les grecs et les araméens (les chrétiens d’orient majoritairement non arabes), les égyptiens (arabes aussi !), les yésidis, et bien sûr les juifs qui n’ont rien à voir avec Jérusalem et la Judée c’est bien connu…

    Cette identification proche-orient = arabes = musulmans qui nie toute la diversité ethnique et religieuse de cette région est la cause fondamentale de tous les conflits.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.