Israël-Hamas: critiqué pour ses propos sur Israël, Dominique de Villepin répond sur LCI

Mis en cause par certains observateurs, notamment par l’écrivain Jacques Attali, Dominique de Villepin a répondu aux accusations, ce dimanche 26 novembre sur LCI. « Tous les chemins mènent à Rome mais tous les chemins de la critique ne mènent pas à l’antisémitisme », lance-t-il au micro de Darius Rochebin. « On peut critiquer les États-Unis sans être forcément antisémite. On peut critiquer le sionisme messianique d’une partie du gouvernement israélien sans être antisémite. On peut soutenir l’idée de justice pour le peuple palestinien sans être antisémite », souligne l’ancien Premier ministre français.

L’exemple du parti démocrate américain

Selon l’ex-dirigeant, il est possible de « mettre en cause un système économique, culturel, financier » sans pour autant nourrir une haine vis-à-vis des juifs. « Un ancien président de la république avait fait campagne en dénonçant le pouvoir de la finance, il n’était pas antisémite », tance-t-il ainsi. Autre exemple utilisé, celui des États-Unis, et plus particulièrement de son paysage politique actuel. « Au sein du parti démocrate, qui n’est pas connu pour son antisémitisme, il y a une fronde générationnelle et politique majeure qui est en train de se produire par rapport à Israël », met-il en avant. « À force de vouloir limiter la capacité que l’on a à s’exprimer, à force de traquer toutes les formes de pensée, on devient un très petit pays », conclut Dominique de Villepin, acide.

« Complotisme », « antisémitisme », « antiaméricanisme »

Le président des Républicains, le parti héritier de l’UMP dont était membre Dominique de Villepin, a fustigé dimanche soir des propos « complotistes qui nous rappellent des moments sombres » et « à tout le moins » ambigus. Ces mots « me choquent très clairement », a insisté Éric Ciotti, en précisant « ne partager en rien l’analyse de Dominique de Villepin sur ce qui se passe au Proche-Orient aujourd’hui. »

Au-delà du député des Alpes-Maritimes, c’est le président du Crif, le Conseil représentatif des institutions juives de France qui est monté au créneau. Selon Yonathan Arfi, l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac « s’est malgré lui révélé » à travers cette sortie contre le poids de l’argent aux États-Unis.

« Consciemment ou non, ses mots relèvent d’une rhétorique insidieusement antisémite désignant sans le dire les Juifs comme le parti de la finance internationale et les marionnettistes des médias et des artistes », a-t-il fustigé, dimanche soir sur le réseau social X, en pointant du doigt tour à tour une « rhétorique complotiste », un « antisémitisme de salon » et « un antiaméricanisme passionné. »

Depuis l’attaque surprise du Hamas sur Israël, le 7 octobre dernier, et les représailles de l’État hébreu qui ont suivi, un regain des idées antisémites est observé en France et, plus généralement, en Europe. Ainsi, selon le dernier rapport du ministère de l’Intérieur, publié le 14 novembre dernier, plus de 1500 actes antisémites ont été recensés dans l’Hexagone depuis cette date.

JForum.fr avec www.tf1info.fr  M.G et www.huffingtonpost.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

13 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
o.icaros

« Consciemment ou non, ses mots relèvent d’une rhétorique insidieusement antisémite désignant sans le dire les Juifs comme le parti de la finance internationale et les marionnettistes des médias et des artistes » Il parle en connaissance de cause (ne dit-on pas qu’il est l’avocat du quatar?) car aujourd’hui le fric et la finance internationale est du côté arabe. Les marionnettistes qui? Le Qatar, la Mouche du Coche, qui donne le feu rouge au Hamas (aurait-il engagé son action sans l’accord de son financier?) et, après, pour exister et jouer au grand, endosse la djelbab du grand négociateur en se comportant comme un marchand de tapis. Le foot avec son fric est arabe. Pour frimer, les états du golfe achètent tous les grands clubs européens et tous les grands événements mondiaux se passent chez eux. Qui tire les ficelles?

Adam

Sa haine d’Israel est bien connue. Il a déclaré un jour qu’Israel était une paranthèse au proche-orient. Autrement dit, un état éphémère appelé à disparaître. Inutile de lui faire l’honneur de trop parler de lui.

Damran

Qui s’intéresse encore aux propos de ce vieux con exalté ?
Il s’exprime toujours sur un ton qui annonce la fin du monde.
Qu’on nous dise quelles sont ses réussites politico-sociales, surtout après sa débâcle en 2005.
Dommage que l’on n’ait pas pu assister à un face à face De Villepin-Zemmour….

marc

Ce type est le Larbin des monarchies pétrolières
il a eu son quart d’heure de gloire
alors maintenant il court désespérément après son passé, il est pathétique
et ridicule
Prends ta retraite, ton temps est révolu, ne t’accroche pas aux néons des manèges
tu ne comprends plus rien a la politique internationale
ton discours et tes idées sentent la naphtaline
tu n’existe plus
laisse tomber c’est mieux

Ratfucker

Digne de son illustre prédéccesseur Talleyrand, que Napoléon qualifiait de « merde dans un bas de soie »

Daniel

Ce vil individu se mériterait un pain, mais nous sommes bien trop civilisés, comme disent les gamins: ne frappons pas dans la m… ça éclabousse…

Marc A

C’est bizarre tous ces gens qui se plaignent de ne pas pouvoir critiquer Israel… Alors qu’on ne les entend jamais critiquer qui que ce soit d’autres. S’ils s’en plaignent, c’est parce qu’ils ne supportent qu’on les empeche de déverser leur haine. Et on peut etre antisemite et critiquer Israel.

Pardo

Vil pin porte bien son nom
Menteur comme les arabes dont il est leur employé il faut bien pour un salaire de 500000€ travailler pour le Qatar en se croyant toujours PM cette merde puante typique des politiques françaises laches. hypocrites. pleutres
Il n’ y aura pas de nouvel état arabe car les britanniques en volant 75% de la Judée Samarie ont créé un pays arabe artificiel la Transjordanie qui est pour les arabes colons envahisseurs venus des pays arabes quand les pionniers juifs depuis 1874 sont arrivés
Ces mêmes britanniques n’ont pas appliqué la seule résolution internationale de la SDN. ancêtre de l’ONU qui restaurait l’Etat d’Israël de la Méditerranée à la Jordanie actuelle incluse
Vil pin devrait se recycler en histoire duPO mais comment une ordure pareille antijuif pourrait changer
Cette caricature de politique a un lourd passé en justice avec son conflit de Sarkozy sans compter l’immigration arabe qu’il a encouragé avec Chirac
Il n’y a pas de fumée sans feu et son passif judiciaire pourrait revenir à la surface en lui demandant certaines comptes et il le sait bien
Un conseil à Vil Pin : qu’il se fasse oublier c’est dans son intérêt

andre

Le corps diplomatique francais, dont de Villepin fut un des representants les plus caricaturaux, anonnait depuis les annes soixante-dix : « la paix ne se fera pas au
Proche-Orient sans l’intervention de la France ». Effectivement, en 1993, apres les
accords Clinton-Rabin-Arafat a Camp David, la diplomatie francaise reussit a se pousser, obtenant que la signature finale se ferait a Paris. Les USA, representes
par Mme Albright, Rabin et Arafat arriverent (separement) a Paris. Tout etait engage et Arafat etait pret a signer ce qui etait presque un traite de paix. Au tout dernier moment, il passa par le bureau de Chirac (de Villepin y etait-il ? probable)
et en sortit en disant qu »il ne signerait pas.

La France avait donc reussi brillamment a obtenir que la paix ne se ferait pas au Proche-Orient (avec ou sans son intervention). Elle avait de ce fait reussi a retarder la paix de plusieurs decennies ou siecles, et provoque le risque d’une guerre mondiale. Les ambassadeurs francais se feliciterent de cette reussite.

Asher Cohen

En France, l’antisémitisme, aux plus hautes instances de l’État, est incroyable.

Chez les Juifs, la liberté d’expression est sacrée, comme le montre le débat talmudique. Mr de Villepin a donc parfaitement le droit de nous critiquer, mais faire preuve de malhonnêteté n’est pas acceptable. Quand il affirme qu’Israël ne serait qu’une parenthèse de l’Histoire, il conteste clairement la légitimité de l’État Juif et donc le droit du Peuple Juif à vivre sur la terre de ses ancêtres. Quand il parle de sionisme messianique, il reproche manifestement aux Juifs d’être Juifs. Quand il soutien une idée de justice pour  » le peuple palestinien  », il est malhonnête à plusieurs titres. D’abord parce que ce peuple n’a jamais existé dans l’Histoire. La majeure partie de ces populations descendent de gens venus des pays musulmans et attirées par l’essor économique de la Palestine, lié aux alyoth juives des années 1882-1947. Après 1949, 1967, puis 1973, ils ont été entretenus par l’Europe antijuive et différents pays arabes, pour entraver le développement de l’État Juif. Ensuite les Juifs ont un Dieu de Justice, et cela me surprendrait de les voir pratiquer l’injustice sur les squatters arabes. Le dernier progrom du 7 octobre dernier, mais aussi les multiples crimes commis par le terrorisme des squatters arabes, ne font que contredire l’idée de justice pour ce prétendu peuple, dont aucun pays ne veut. Enfin, critiquer un système économique, culturel et financier, révèle la jalousie antisémite classique des Juifs qui, partis de rien dans le désert, ont construit en 4 générations, un État dont le PIB par tête est actuellement supérieur à la France.

Au vu de tout cela, je m’estime en droit de demander où était la famille de Mr de Villepin sous le régime vichyste antijuif?

Rosa SAHSAN

S’il pouvait condamner avec la même vigueur le Yemen, Le Liban, la Chine, l’Iran et j’en passe qu’il met de force pour s’en prendre à chaque fois à Israël…
ROSA

victor nizard

il peut dire ce qu’il veut, les juifs qui ont une très longue habitude de tous les masques de l’antisémitisme, ne le croient pas.Il est payé par le Qatar dont il est l’avocat. Vous imaginez s’il était pro sioniste…..

Guidon

Il y a toujours des dégénérés pour en rajouter.