La Jordanie inquiet du rapprochement entre Israël et l’Arabie saoudite

La rencontre qui a eu lieu entre le Premier ministre Binyamin Netanyahou et le prince-héritier saoudien Mohammed ben Salmane n’est pas très bien vue en Jordanie !

A Amman, on craint qu’un accord de normalisation remette en question les prérogatives jordaniennes sur le Mont du Temple et le Waqf.

Mercredi, le ministère jordanien des Affaires étrangères a publié un communiqué dénonçant « les tentatives de modifier le statu quo historique et légal de la mosquée Al-Aqsa » et promettant que « le royaume continuera par tous les moyens à protéger la mosquée Al-Aqsa ».

Le communiqué rappelle que « le royaume hachémite est le responsable des lieux saints musulmans et chrétiens à Jérusalem ».

A Jérusalem, on sait que le roi Abdallah II de Jordanie est inquiet du rapprochement entre Israël et les pays du Golfe et qu’il craint que la question de la gestion du Mont du Temple ne soit posée sur la table lors de pourparlers futurs.

Adnan Abou Oudeh, proche conseiller du roi, a confié au journal britannique « The Independant » la crainte que les Etats-Unis et Israël proposent à l’Arabie saoudite la gestion des ‘lieux saints’ musulmans en échange d’une normalisation.

Une image assez symbolique de voir ainsi la Jordanie, l’Arabie saoudite, la Turquie et l’Autorité Palestinienne se disputer le lieu le plus saint…du peuple juif!

Photo Anna Kaplan / Flash 90

Source: LPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.