Au moins sept personnes ont été blessées dans une attaque à la hache, jeudi 9 mars, dans la gare ferroviaire de Düsseldorf, dans l’ouest de l’Allemagne.

Ses victimes comprenaient trois hommes, une femme et une jeune fille de 13 ans, l’adolescent souffrant des lacérations à son bras. Trois ont été grièvement blessés.

Peu avant 20 h 50, heure locale, un assaillant est sorti d’un train de banlieue armé d’une hache et s’en est pris aux voyageurs présents dans la gare, faisant « sept blessés dont trois graves et quatre légers », a détaillé la police. Selon son communiqué, le suspect a ensuite sauté d’un pont en tentant de s’enfuir et s’est grièvement blessé dans sa chute. D’après l’agence allemande DPA, il n’était pas en état d’être interrogé et les raisons de son acte demeurent donc inconnues.

Message d’une mère à son fils, victime du djihadiste de Düsseldorf
Axe-attack-victim
 Voilà mon fils Domenico aux soins intensifs du CHU. Agression à la gare centrale de Düsseldorf. On l’a frappé à la tête par derrière avec une hache. L’opération a duré longtemps. Les médias minimisent tout. C’est grave et incompréhensible. Vous pouvez partager. Je t’aime, mon fils.

Source : Facebook (10 mars) via Vlad Tepes blog

P.S. Domenico a repris conscience.

Après avoir dans un premier temps fait état de plusieurs assaillants et de deux arrestations, la police locale a fait savoir que son « hypothèse préliminaire » établissait que l’auteur présumé, qui aurait des problèmes « mentaux », « a agi seul ». « Le suspect arrêté et qui est blessé est un homme de 36 ans originaire d’ex-Yougoslavie, souffrant apparemment de troubles mentaux », a-t-elle précisé.

(NDLR : Fahim H. était arrivé en 2009 en Allemagne, où il a obtenu, pour des raisons humanitaires, un permis de séjour temporaire comme demandeur d’asile.

Il doit être expulsé. Il est actuellement protégé par une décision de 2014 valable jusqu’en 2018 selon nos informations. L’Office fédéral des migrations et des réfugiés (Bamf) avait décrété que Fatmir H ne devait pas être expulsé car cela aurait pu entraîner une détérioration de son état mental.

La loi sur le séjour des étrangers interdit d’expulser quelqu’un, si cela peut avoir pour conséquence l’aggravation sensible d’une affection médicale grave. )

3E1E852A00000578-4298896-image-m-91_1489097611492

« Nous étions sur le quai et on attendait un train. Le train est arrivé et soudain quelqu’un avec une hache est sorti et a frappé des gens avec », a témoigné une personne non identifiée cité par le journal Bild.

Reprise du trafic

La gare de Düsseldorf a été évacuée et les forces de l’ordre se sont déployées massivement aux abords du bâtiment, faisant appel aux hommes lourdement armés de ses unités spéciales d’intervention tandis qu’un hélicoptère survolait le ciel de la ville. Le trafic ferroviaire a ensuite pu reprendre vers 0 h 45.

Peter Altmaier, chef de la chancellerie et proche conseiller de la chancelière Angela Merkel, a réagi dans la soirée en apportant son soutien aux victimes. « Quoi qu’il se soit passé à la gare centrale de Düsseldorf, notre compassion et nos pensées vont aux personnes innocentes blessées », a-t-il écrit sur Twitter.

Le maire de la ville, Thomas Geisel, s’est, pour sa part, rendu sur les lieux, selon Bild. « C’est un coup dur pour Düsseldorf. Beaucoup de personnes sont sous le choc. Je veux remercier la police et les secours. Mes pensées vont aux victimes et à leurs proches », a-t-il dit.

80-year-old man was attacked by Muslim terrorist with a machete in a car park, near a forest in second terror attack in Dusseldorf.

Toujours à Düsseldorf, un homme de 80 ans a été attaqué à la   machette, par un terroriste musulman dans un parking, près d’une forêt, quelques heures seulement après l’attaque à la gare.

Quelques heures plus tard, deux terroristes musulmans ont lancé une attaque au gaz lacrymogène sur un train bondé à Hambourg et ont fui après avoir vaporisé la substance toxique dans un wagon transportant environ 50 personnes. Deux enfants de 3 et 6 ans et quatre adultes souffrent de problèmes respiratoires et oculaires.

sdf

La police de la ville d’Essen, située dans l’ouest de l’Allemagne, a ordonné la fermeture d’un centre commercial au centre de la ville samedi en raison des « informations concrètes sur une éventuelle attaque terroriste ».

« L’état actuel de nos investigations indique que la menace concerne exclusivement sur le centre commercial », a déclaré la police dans un communiqué, ajoutant qu’il ne pouvait donner plus de détails sur la nature de la menace au centre de Limbecker Platz.

« La police a des informations concrètes qui font craindre une possible attaque « , a déclaré un porte-parole de la police de la Rhénanie du Nord-Westphalie.

Jforum avec Bild et Le Monde

2 Commentaires

  1. A force de faire semblant de croire que les Européens sont de gros naifs qui ne voient pas qui est derrière ces attentats a répétition, « apparement pas des hindous, ni des chretiens, ni des juifs, ni des blancs…americains ou russes…ce qu’on va créer en Allemagne, c’est un terreau fertile pour un futur homme fort…populiste…le mensonge ne paie jamais, comme ke crime….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.