FILE - In this March 8, 2020, file photo Rep. Alexandria Ocasio-Cortez, D-NY., speaks at a campaign rally for then-Democratic presidential candidate Sen. Bernie Sanders, I-Vt., at the University of Michigan in Ann Arbor, Mich. (AP Photo/Paul Sancya, File)

Alexandria Ocasio-Cortez se retire de l’événement Américains Pour la Paix Maintenant commémorant Yitzhak Rabin

La représentante américaine Alexandria Ocasio-Cortez aborde la Convention nationale démocratique virtuelle 2020, diffusée en direct en ligne et visualisée sur un écran d’ordinateur portable depuis Londres, en Angleterre, le 19 août 2020 (David Cliff / NurPhoto via Getty Images)

JTA ) – Alexandria Ocasio Cortez, la députée progressiste populaire de New York, se retire d’un événement Américains pour la paix maintenant commémorant Yitzhak Rabin, le Premier ministre israélien un extrémiste juif assassiné en 1995 pour ses efforts pour parvenir à la paix avec les Palestiniens, a déclaré une de ses porte-parole.

L’annonce initiale de jeudi indiquait la volonté d’Ocasio-Cortez de s’engager avec certains des éléments les plus de gauche du monde pro-israélien à Washington, ce qui n’avait pas été le cas depuis qu’elle avait été élue pour représenter le 14e district du Congrès de New York l’année dernière.

Une personne proche des discussions entre Ocasio-Cortez et le groupe favorable à la solution à deux États a d’abord déclaré à la Jewish Telegraphic Agency que la décision n’était pas encore définitive, avant qu’elle ne le devienne vraiment. Une personne associée à la campagne présidentielle de Joe Biden, le candidat démocrate, a déclaré à JTA que si Ocasio-Cortez se retirait, ce serait «problématique». « Elle aurait pu rejeter l’invitation pour un certain nombre de raisons », a déclaré l’associé de la campagne Biden. «Mais si elle accepte puis se retire, elle crée des problèmes pour son propre parti.

Ocasio-Cortez a déclaré vendredi à Alex Kane, un écrivain des courants juifs d’extrême-gauche, qu’elle reconsidérerait l’invitation à se présenter à l’événement. «Salut, cet événement et mon engagement ont été présentés à mon équipe différemment de la façon dont on les promeut actuellement», a-t-elle déclaré à Kane. «Merci de l’avoir signalé. Je jette un œil là-dessus maintenant.

 

Kane a par la suite cité une source disant que l’invitation à Ocasio-Cortez n’était pas conçue comme une commémoration à un mémorial, mais comme un examen du processus de paix d’Oslo lancé par Rabin et le dirigeant palestinien Yasser Arafat en 1993. Les Américains pour la paix maintenant ont depuis le 29 août encadré l’événement du 20 octobre comme une commémoration de Rabin. Cela tombe près du 25e anniversaire de l’assassinat de Rabin, alors qu’il quittait un rassemblement pour la paix à Tel Aviv, le 4 novembre 1995.

La petite-fille de Rabin, Noa Rothman, et l’acteur Mandy Patinkin, qui ont publié le mois dernier une vidéo disant: «J’organiserai un événement commémoratif virtuel pour Yitzhak Rabin », sont également prévus.

Un certain nombre de groupes et de personnalités pro-palestiniennes avaient fustigé Ocasio-Cortez pour avoir accepté d’y assister, décrivant Rabin, qui était officier durant la guerre d’indépendance de 1948, comme un criminel de guerre du fait de son ordre d’expulser les Arabes de leurs villes natales dans cette guerre, et pour avoir appelé à des mesures brutales pour réprimer la Première Intifada, ou soulèvement palestinien, alors qu’il était ministre de la Défense de 1987 à 1990.

«Son héritage est celui de la violence et de la dépossession des Palestiniens», a déclaré sur Twitter Adalah Justice Project, un groupe de défense pro-palestinien, en annonçant qu’Ocasio-Cortez s’était retiré de l’événement. «Merci AOC d’avoir écouté l’expérience vécue par le peuple palestinien.»

Rabin, élu Premier ministre en 1992, a été le premier Premier ministre israélien à reconnaître l’Organisation de libération de la Palestine comme le représentant légitime des Palestiniens et a noué des liens avec Arafat, qui a publiquement pleuré son décès et qui a effectué une visite rare et risquée en Israël. pour transmettre ses condoléances à la veuve de Rabin, Leah.

En juin, Ocasio-Cortez faisait partie des quatre démocrates « progressistes » de la Chambre qui ont écrit au secrétaire d’État américain Mike Pompeo, appelant les États-Unis à réduire leur aide à Israël s’ils poursuivaient leurs projets d’annexion de certaines parties de la Cisjordanie.

Ocasio-Cortez est l’un des nombreux députés dans sa première année d’exercice qui ont remis en question le soutien démocratique traditionnel à Israël.

Adaptation : Marc Brzustowski : AOC rejoint donc le cortège des adeptes de la Cancel Culture hystérique et de l’Antisionisme par principe aux Etats-Unis. Elle tourne le dos à la Paix et à l’histoire en train de se faire, avec de nouveaux Emirats ou Etats Arabes et musulmans, qui pensent qu’il est temps d’enterrer la hache de guerre et que de nouveaux développements attendent le Moyen-Orient et l’Afrique, par de nouvelles perspectives de coopération et de coexistence. Ne même pas reconnaître Rabin comme un précurseur malheureux d’une tentative d’établir de tels rapports directement avec les Palestiniens à son époque, c’est renoncer à toute éventualité d’accord de paix entre ces deux peuples et, indirectement, prôner la lutte armée et l’affrontement comme seule issue : elle prend ses responsabilités et les Démocrates, minés par ces mouvements extrémistes pro-Boycott, avec elle. 

2 Commentaires

  1. Je pense que tout cela est une bonne chose. Plus on soutient les Palestiriens dans leur irrédentisme, plus ils perdent sur tous les plans.
    Ils finiront par aller là où ils n’auraient jamais du partir, les poubelles de l’histoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.