Il s’agit d’une très ancienne communauté juive chinoise de Kaifeng, située sur les rives du fleuve Jaune, le fleuve Huang He. Fait partie de cette communauté, Ram, un Juif chinois et chantre de la communauté de Kaifeng. Ram chante «Vehi She’amda », une chanson racontant la protection de D… des Juifs de toutes les générations. La chanson fait partie du texte Hagadah de Pessah, qui raconte l’Exode miraculeuse des Juifs sauvés par D… de l’esclavage égyptien et conduit par D.. jusqu’à la terre d’Israël.

La vidéo a été téléchargé sur YouTube cette semaine par Michael Freund, fondateur de l’organisation Shavei Israël, qui aide tous les groupes d’origine juive qui souhaitent retrouver leur racine juive, comme les Bnei Menashe d’Inde. Jeudi dernier, Freund s’est vu décerné le Prix Moskowitz pour son sionisme et ses activités.

Freund a écrit qu’il a filmé la vidéo lors d’une de ses visites à Kaifeng la semaine dernière , où il s’est rendu pour renforcer les liens avec les Juifs chinois locaux tous issus de l’ancienne communauté juive de la ville.

À son apogée, durant le Moyen Age, la communauté juive de Kaifeng comptait environ 5000 personnes. Les mariages mixtes et l’assimilation en général, ainsi que la mort du dernier rabbin de la communauté, ont conduit la communauté juive à presque disparaître, au 19ème siècle.

Cependant, quelques centaines de chinois à Kaifeng ont conservé leur identité juive, et au cours des dernières années, un nombre croissant sont revenus à la religion et à Israël. Il est à noter qu’Israël vient de renforcer fortement ses liens avec la Chine durant ces derniers mois.

5 avril 2014 |

par Sarah Maarek pour Tel-Avivre Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.