La Libye a été élue au Conseil des droits de l’homme de l’ONU jeudi 13 mai, en dépit des efforts de nombreuses ONG qui la jugent indigne d’y siéger.

Un groupe de 37 organisations de défense des droits de l’homme a adressé jeudi matin aux 192 Etats membres de l’ONU un appel de dernière minute, pour qu’ils ne donnent pas à la Libye un siège au Conseil, principal organe de l’ONU pour les droits de l’homme basé à Genève.

Cet appel est resté sans écho et la Jamahiriya libyenne du bouillant colonel Mouammar Kadhafi a recueilli 155 voix à l’Assemblée générale des Nations unies, largement plus que la majorité absolue (97) nécessaire pour être élu, lors d’un vote à bulletins secrets.

« Des élections sans compétition n’ont aucun sens »

Les ONG avaient d’ailleurs également critiqué le fait que cette année pour la première fois, chaque groupe régional de l’ONU avait présenté un nombre de candidats égal à celui des sièges à pourvoir. Ce qui assurait leur élection sans contestation. « Des élections sans compétition n’ont aucun sens », avaient-elles affirmé.

Le Conseil compte 47 Etats membres, élus pour trois ans. L’effectif est renouvelable par tiers tous les ans. La constitution du Conseil est fonction de la composition géographique de l’ONU et les sièges sont répartis par zones.

14 sièges étaient à pourvoir

La Libye et 13 autres Etats concouraient sans opposition à 14 sièges à pourvoir au Conseil.

Dans le groupe Afrique, outre celui de la Libye, les trois autres sièges à pourvoir ont été obtenus par l’Angola (170 voix), la Mauritanie (167) et l’Ouganda (164).

Dans le groupe Asie, le retrait en avril de la candidature de l’Iran, salué par les organisations de droits de l’homme, a laissé la Malaisie, les Maldives, le Qatar et la Thaïlande concourir et être élus aux quatre sièges à pourvoir.

Pour l’Amérique latine, l’Equateur et le Guatemala ont été élus aux deux sièges disponibles, tout comme l’Espagne et la Suisse pour l’Europe occidentale et la Moldavie et la Pologne pour l’Europe de l’est.

Les résultats ont été annoncés par le président de l’Assemblée générale, Ali Triki, qui est de nationalité libyenne.

(Nouvelobs.com avec AFP)

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Charles1943

La Libye au conseil des droits de l’homme mais de qui se moque-t-on— la distribution des petro-dollar
a fait leur effet aux pays du tiers monde. bien joué M.kadafi, nous verrons la transparence…………..

DUDULE

On croit rêver…
Des libyens, notoirement arriérés, aux Droits de l’Homme?
Nous marchons sur la tête, les gars!
Quant à cette immonde crapule qu’est Guadaffi Mouhamar, il n’est pas plus « colonel » que je ne suis esquimau, c’est une imposture…
Même le brave Sarkosi s’est fait prendre et y a cru, le pôvre…!
« Le temps ne fait rien à l’affaire », vous savez la suite de la chanson de G. Brassens….