France : le musulman est un autochtone

    0
    327

    source bivouac-IDD’après un manuel de l’Education Nationale, l’islam est un facteur d’intégration à la société française

    Ce manuel n’est autre que le livre d’Histoire Géographie édité par Nathan pour les classes de terminale S.

    Au chapitre “Economie, société et culture en France” (Religions et croyances : les religions minoritaires), il y est écrit ceci sur l’islam:

    “Avec 5 millions de fidèles, l’islam est la deuxième religion de France. La pratique de la religion musulmane est un facteur d’intégration à la société française. Les courants islamistes sont très minoritaires. Les fidèles sont regroupés dans des associations liées à leur pays d’origine, dont les rivalités (Maroc et Algérie) ont retardé la création d’instances représentatives. Institué en 2003, le Conseil français du culte musulman doit contribuer à faire de l’islam en France un islam de France.”

    Voilà donc ce que les élèves peuvent apprendre en classe de terminale dans les lycées français. On leur y enseigne que l’islam est un facteur d’intégration à la société française.

    Encore faudrait-il expliquer en quoi l’islam constitue un facteur d’intégration. Car s’il y a un phénomène auquel on assiste effectivement en France actuellement, c’est celui de l’intégration des musulmans à … leur religion!

    Ce qui, évidemment, contribue d’autant à les éloigner de la société française. En effet, force est de constater qu’on assiste à un repli communautaire dont le corollaire semble être une religiosité exacerbée.

    Il en résulte que les musulmans français sont de plus en plus nombreux à observer le jeûne du mois de ramadan, à revendiquer des lieux de culte, des carrés musulmans dans les cimetières (voire des cimetières intégralement musulmans), des écoles musulmanes, des menus halal, une économie islamique, … Des musulmans sont même allés jusqu’à créer en France une ANPE musulmane en ligne (ANPEM, c’est à dire “Agence Nationale Pour l’Emploi des Musulmans”) qui comme son nom l’indique centralise des offres d’emplois pour “les frères et les sœurs” qui veulent travailler en tenue islamique et/ou disposer d’une salle de prière sur leur lieu de travail.
    Bref, les revendications mahométanes se font à tous les niveaux. Les musulmans français n’ont plus aucun scrupule à faire étalage de leur religion dans tous les domaines de la vie publique.
    Chez eux en France

    Que se passe-t-il donc dans la tête des musulmans français pour qu’aujourd’hui ils se placent en position de demander, que dis-je, d’exiger, de plus en plus de privilèges spécifiques liés à leur religion?

    Un élément de réponse nous est apporté par le site Al Kanz dans un billet daté du 24 septembre 2009 et intitulé “France le musulman est un autochtone”:

    “Aujourd’hui Mohamed, Rachid, Samia, jeûnent ostensiblement, se vêtent ostensiblement, vivent ostensiblement leur religion, car ils sont chez eux. Il n’est pas question – et comment pourrait-il en être autrement ? – de se considérer comme les premières générations, qui, parce qu’elles n’étaient pas chez elles, n’osaient guère se comporter autrement que comme des invités avec toute la prudence, souvent excessive, qu’implique la condition d’invité : de crainte de déranger l’hôte, on préfère se faire tout petit, au risque de se nier. Ainsi, la pratique généralisée du mois de ramadan, loin d’être le signe d’un repli, est la traduction, la manifestation d’une réalité indéniable : le musulman français est un autochtone.”

    Ainsi donc, les musulmans de France seraient des autochtones et, à ce titre, il pourraient y pratiquer ostensiblement leur religion! L’islam prend ses aises en France car il considère qu’il y est chez lui. De là à islamiser petit à petit tous les pans de la société française, au mépris total des principes de la république pourtant établis et théoriquement inviolables, il n’y a qu’un pas que les musulmans français franchissent allègrement.

    Source : Al Kanz.

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.