A l’occasion de sa réouverture après neuf mois de travaux, le musée Juif de Vienne présente une première exposition passionnante intitulée « Bigger than life : a hundred years of Hollywood – a jewish experience », ou comment une poignée de Juifs ont créés l’usine à rêves la plus célèbre du monde.

Débarquant à New York à la fin du XIXème siècle, les Juifs fuient par milliers la misère et la pauvreté de l’Europe Centrale qui les a vus naître. Traversant le pays pour se rendre sur la côté ouest, certains d’entre eux ignorent encore à ce moment-là à quel point ils vont, une vingtaine d’années plus tard, bouleverser le monde : Adolph Zukor, co-fondateur de la Paramount, William Fox, fondateur de la Twentieth Century Fox, Samuel Goldwyn et Louis B. Mayer, fondateurs de la Metro-Goldwyn-Mayer, Carl Laemmle, fondateur d’Universal, les frères Warner, fondateurs de la Warner Bros, etc. Se partageant les superproductions, du film muet à la révolution de la couleur, établir un inventaire exhaustif de leurs palmarès serait bien trop ambitieux. Citons cependant « Quand la ville dort », « Autant en emporte le vent », « Freaks », « Le magicien d’Oz », « Ben-Hur », « Le facteur sonne toujours deux fois »…

L’exposition fait voyager le visiteur d’Europe Centrale à la côté ouest, de synagogues en country clubs, de salles de cinéma en coulisses. Y sont également présentés entre autres la boite à cigares en argent d’Adolph Zukor, des éléments de mobilier du film « Casablanca », des études pour les costumes d’« Autant en emporte le vent », etc.

=============

Une exposition à ne pas manquer !

Bigger than life : a hundred years of Hollywood – a jewish experience, du 19 octobre 2011 au 15 avril 2012. Site officiel : www.jmw.at/en

Cette exposition est également l’occasion de revenir sur un spectacle qui se joue actuellement au théâtre Antoine, à Paris : « Hollywood ». Après un succès mondial et des millions de spectateurs à Londres, Berlin ou Melbourne, ce spectacle de Broadway s’arrête jusqu’à fin 2011 sur les planches du théâtre Antoine, à Paris.

Los Angeles, 1939. Les studios du producteur David O. Selznick sont en crise, et le tournage d’ « Autant en emporte le vent », tiré du best-seller de Margaret Mitchell, est interrompu. Le scénario est trop long, incohérent, et l’immobilisme du projet coûte 100.000$ par jour aux studios. Victor Fleming est débauché du tournage du Magicien d’Oz et parachuté sur celui de ce film en lequel personne ne croit. Le scénario, quant à lui, est confié à Ben Hecht, qui n’a même pas lu l’histoire, et tout aussi contrarié que Fleming à avoir à hériter d’une telle tare.

Durant cinq jours et cinq nuits, les trois hommes vont travailler sans interruption, en survolant des scènes bien connues : l’incendie d’Atlanta, l’accouchement de Mélanie Hamilton, la gifle donnée à Prissy par Scarlett – quelques secondes de tournage qui furent en vérité un réel point de mésentente entre Selznick et Hecht, tous deux juifs immigrés, ainsi que des phrases cultes telles que « je ne connaitrais jamais plus la faim » ou « demain est un autre jour », qui suffisent à elles seules à identifier le film.

Tiré d’une histoire vraie, ce spectacle est un pur moment de divertissement, tant pas le jeu des comédiens que par la cocasserie des situations, dévoilant quantités de détails historiques insoupçonnés sur ce qui, s’annonçant à l’époque comme un fardeau, se révéla être le plus grand film d’amour de tous les temps.

Hollywood au théâtre Antoine. Avec Samuel Le Bihan, Daniel Russo, Thierry Fremont et Françoise Pinkwasser.

Tarifs, horaires et réservations sur www.theatre-antoine.com.

Alon HERMET pour JForum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires