A Strasbourg les Verts contre le portrait de Shalit et contre Israël.

0
125

Une banderole associant le soldat Gilad Shalit et les deux journalistes otages Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier a créé la polémique vendredi au conseil régional de Strasbourg, les élus écologistes critiquant un “amalgame” alors que la Région assure agir en “solidarité”.

Dans un communiqué, les six élus écologistes dénoncent un “amalgame de situations différentes (qui) sera mal perçu et mal interprété” après le déploiement vendredi de la banderole sur la façade du Conseil régional.
Ces élus ne disent pas par cela sera mal perçu et mal interprété. Peut-être sous-entendent-ils par leurs amis du Hamas à Gaza avec qui ils entretiennent des relations et pour lesquels ils agissent en soutenant toutes les actions qui viennent en aide à ce mouvement terroriste.

Il n’est pas “constructif d’associer le cas des deux journalistes détenus en Afghanistan pour avoir exercé leur mission d’information et le cas du militaire franco-israélien, Gilad Shalit, détenu de façon inacceptable par le Hamas depuis 2006”, estiment-ils. Il est “malvenu de donner l’impression que la Région choisit un camp contre un autre”, ajoutent-ils.

Mais quand Madame Aubry et d’autres Régions de gauche financent des pseudos ONG à Gaza comme Help Doctors – qui se sont faites rackettées par le Hamas en Août dernier dans le plus grand silence des médias – cela ne s’appelle-t-il pas choisir son camp ?

Les élus, parmi lesquels figurent Antoine Waechter (Alliance écologiste indépendante), rappellent le cas de Salah Hamouri, un Franco-Palestinien “emprisonné sur de vagues suspicions par un juge militaire israélien”.

Monsieur Waechter, voudrait-il donner des leçons de démocratie aux Israéliens, lui qui soutient des assassins, en dénigrant la qualité de la Justice israélienne. Monsieur Salah Hamouri a été jugé, et a eu droit à un procès en bonne et due forme, et la Croix Rouge peut lui rendre visite. Est-ce le cas de Gilad Shalit ?

Le président (UMP) du Conseil régional, Philippe Richert, a assuré à l’AFP que cette banderole était un signe de “solidarité” avec des otages appartenant à la “communauté nationale”. “Les trois otages font partie de la communauté nationale, pas de groupes communautaires, a-t-il dit. On ne peut pas faire acte de solidarité avec certains et exclure d’autres”.

Il serait bon de le dire aussi à Monsieur Delanoë Maire de Paris, lui qui refuse de mettre le portrait de Gilad Shalit sur la façade de l’Hôtel de Ville de Paris, alors que ses amis communistes eux préfère le terroriste Barghouti.

“Je ne vois pas au nom de quoi, sous prétexte qu’il (Shalit) est juif, on ne prendrait pas la même position, surtout en Alsace et à Strasbourg” où réside une importante communauté juive, a-t-il lancé (Philippe Richert).

L’agglomération est également le théâtre depuis le début de l’année de dégradations à caractère raciste et antisémite. M. Richert a également fait la différence entre les deux journalistes de France 3 et Shalit, “otages de groupes non étatiques”, et Salah Hamouri “qui est en prison dans l’Etat d’Israël”. Gilad Shalit a été capturé en juin 2006 à la lisière de la bande de Gaza où il est depuis détenu par le mouvement islamiste palestinien Hamas. Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier ont été enlevés par les talibans en décembre 2009 en Afghanistan.

Une fois de plus les verts démontrent leur antisémitisme. Leur volonté farouche de délégitimer Israël de ses droits historiques au profit de personnes venues d’Egypte, d’Irak de Syrie s’installer dans une Palestine renaissante grâce à l’apport des juifs venus restaurer leur terre, d’où ils avaient eux réellement et brutalement été chassés.

Plus que jamais les Verts (couleur du Hamas) et la gauche en soutenant le boycott d’Israël se discréditent en s’enfoncent chaque jour un peu plus dans un antisémitisme sournois qui refuse de reconnaître le droit historique du peuple juif sur sa terre ancestrale.

PS : Il n’y a pas lieu de dire antijuif mais bien antisémitisme. Quand les arabes se disent des sémites et que ce qualificatif vaut aussi pour eux ce n’est que pour mieux faire du négationnisme. Aussi il n’y a pas lieu d’employer un autre terme qu’antisémitisme qui suivant la définition du Larousse veut dire : « Doctrine ou attitude systématique de ceux qui sont hostiles aux juifs et proposent contre eux des mesures discriminatoires. ». On n’y parle pas des sémites mais des juifs uniquement.

1 COMMENT

  1. En réponse à ” { {{La majorité des musulmans vivant en Israël et dans les territoires NE SONT PAS ORIGINAIRE DE CETTE PARTIE DE LA TERRE}} } “, je voudrais signaler l’immense ignorance dans laquelle se trouve le public , moi y compris. Qu’en est-il en réalité ? Quelles sont les études non partisanes et qui feraient autorité sur le sujet ?

    Autant il me semble qu’une terre en développement économique comme l’a été la Palestine-devenue-Israël ait été naturellement une pôle d’attraction pour les populations environnantes (d’Égypte, de Syrie, du Liban, de la Jordanie) , autant il me semble qu’il devait y avoir aussi une population résidente et installée. Yasser Arafat n’était il pas lui même né en Égypte, contrairement à la légende qui veut qu’il soit né à Jérusalem ?

    Quelles sont les proportions de l’une et de l’autre de ces deux populations, résidente et immigrée ? Quelle est l’histoire de cette population ? J’aimerais bien le savoir. Cordialement, Léon.

  2. La je me doit de dire BRAVO Enfin quelqu’un qui parle de l’essentiel : que la majorité des musulmans vivant en Israël et dans les territoires NE SONT PAS ORIGINAIRE DE CETTE PARTIE DE LA TERRE , BRAVO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.