Arrestation de 6 avocats arabes à Jérusalem. Ils ont admis avoir participé à des activités terroristes au profit du Hamas.
La police de la capitale israélienne a arrêté, avec l’appui des services de renseignements intérieurs israéliens (Shin Bet), six avocats soupçonnés d’avoir transmis des informations du Hamas au pouvoir à Gaza aux prisonniers sécuritaires palestiniens incarcérés en Israël, par le biais de « l’immunité » dont bénéficie la profession vis-à-vis des clients, a rapporté le journal israélien Maariv mercredi.

Les détectives et enquêteurs de l’unité centrale de la police de Jérusalem en conjonction avec le Shin Beth ont arrêté six suspects arabes ces dernières semaines, dont cinq hommes et une femme, tous résidents de Jérusalem-Est et soupçonnés d’agir au profit Hamas et le Djihad islamique.

Au cours des trois dernières années les six avocats au service des organisations terroristes auraient transmis des messages aux membres emprisonnés en Israël du Djihad islamique et du Hamas. Les policiers ont notamment enregistré des contacts avec des membres de ces entités terroristes à l’étranger, qui leur versaient entre 100 et 120 euros par transaction d’information avec les prisonniers.

La garde à vue a été prolongée par le tribunal de première instance jusqu’à jeudi, et, dans les prochains jours seront déposées des recours contre une demande de détention provisoire.

La police a mené une enquête secrète pendant plusieurs mois qui a commencé avec la réception de l’information provenant des renseignements intérieurs sur la création d’un cabinet d’avocats à Issawiya nommé « Bureau Al-Quds des questions juridiques ». Le bureau est dirigé par deux frères: Midhat Issawi (41 ans) et Shirin Issawi (36) résidents de Jérusalem-Est.

Le lieu servait de pivot pour toutes les transactions entre le Hamas et les avocats, et s’y planifiait la tenue des visites aux prisonniers.

Ces avocats arabes transféraient des messages écrits pour le compte du Hamas aux détenus sécuritaires palestiniens, des activités qui ont été rendues possibles par la clause de confidentialité qui protège les avocats.

Les questions soulevées lors des entretiens entre les avocats et leur client avaient pour sujet la conduite financière de l’organisation terroriste, la mise en place de grèves de la faim des prisonniers du Hamas dans tous les établissements pénitentiaires, et l’élaboration d’un système de communication par le biais de programmes TV et de radios de l’Autorité palestinienne.

Selon les informations que contenaient les ordinateurs saisis par le Shin Bet, le bureau « Al-Quds » aurait reçu plus de 200 000 euros entre janvier et février 2014 envoyés par des membres du Hamas.

Shirin Issawi a été arrêté et a nié toute implication au cours de l’enquête en faisant valoir qu’il était étudiant en Master. Midhat Issawi, son frère (un ancien détenu qui a purgé une peine de 8 ans dans les prisons israéliennes) s’est enfui et a été arrêté quelques jours plus tard.

Quatre avocats supplémentaires ont été retrouvés et ont admis avoir participé à ces opérations de « communication » entre le Hamas et ses membres en prison.

i24news.tv Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.