Le Hamas et le Jihad islamique défendent les propos d’Abbas sur les « 50 Holocaustes »

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas reçoit de nombreuses acclamations de la part des partisans politiques et des opposants à propos des commentaires sur l’Holocauste

Les rivaux politiques du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas au sein du Hamas et du Jihad islamique palestinien ont pris sa défense après le tollé suscité par ses propos en Allemagne, où il a accusé Israël d’avoir perpétré « 50 holocaustes » contre les Palestiniens.
Les deux groupes ont déclaré que les déclarations d’Abbas représentaient le « récit historique » des Palestiniens.
Le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) et le Front démocratique de libération de la Palestine (DFLP) de l’OLP, opposés à la politique d’Abbas, l’ont également défendu ce week-end.

Mise en contexte

La rare manifestation de solidarité avec Abbas par les quatre groupes est survenue alors que l’AP et de nombreux Palestiniens condamnaient fermement la « campagne d’incitation » contre lui en réponse à ses déclarations en Allemagne la semaine dernière.
Le président de l'AUTORITÉ PALESTINIENNE Mahmoud Abbas s'exprime alors que lui et le chancelier allemand Olaf Scholz assistent à une conférence de presse à Berlin mardi. (crédit : LISI NIESNER/ REUTERS)Le président de l’AUTORITÉ PALESTINIENNE Mahmoud Abbas s’exprime alors que lui et le chancelier allemand Olaf Scholz assistent à une conférence de presse à Berlin mardi. (crédit : LISI NIESNER/ REUTERS)
Les groupes ont également dénoncé la police allemande pour avoir lancé une enquête préliminaire contre Abbas.
La direction de l’Autorité Palestinienne, quant à elle, cherche à profiter des critiques généralisées pour rallier le soutien à son président.
Un récent sondage d’opinion publique a révélé que plus de 70% des Palestiniens veulent qu’Abbas démissionne. Il a également été critiqué par nombre d’entre eux pour ne pas avoir organisé d’élections générales et approuvé des réformes majeures au sein de l’autorité.
Vendredi, l’AP et sa faction Fatah au pouvoir ont organisé un accueil en héros pour Abbas à son retour à Ramallah, où plusieurs Palestiniens l’ont félicité pour avoir « dit la vérité sur les crimes israéliens » lors de sa visite en Allemagne.

L’enquête allemande – et les réponses

Le haut responsable du Jihad islamique, Khaled al-Batsh, a condamné la police allemande pour avoir ouvert une enquête préliminaire sur les commentaires d’Abbas, qu’il a décrits comme « faisant partie du récit national palestinien ».
« La position de la police allemande représente l’un des aspects du double standard, de l’hypocrisie et du parti pris en faveur de l’occupation », a déclaré al-Batsh dans un communiqué. Cette décision, a-t-il ajouté, constitue également « un déni de la souffrance du peuple palestinien, qui paie le prix des résultats de la Seconde Guerre mondiale en l’absence de justice internationale ».

« La position de la police allemande représente l’un des aspects du double standard, de l’hypocrisie et du parti pris en faveur de l’occupation. » Khaled al-Batsh, haut responsable du Jihad islamique palestinien

Hussam Badran, un haut responsable du Hamas, a également accusé l’Allemagne et les détracteurs d’Abbas de faire preuve de deux poids deux mesures .
Commentant l’enquête de la police allemande contre Abbas, Badran a déclaré que la communauté internationale a une fois de plus prouvé son parti pris en faveur d’Israël et son « déni des droits historiques du peuple palestinien et de ses souffrances ». Il a ajouté : « Peu importe comment ces forces tentent de déformer la vérité et d’ignorer ce qui est arrivé au peuple palestinien en appliquant des doubles standards, elles ne réussiront pas à effacer le récit palestinien ».
Le président palestinien Mahmoud Abbas assiste à une conférence de presse avec le chancelier allemand Olaf Scholz, à Berlin, Allemagne, le 16 août 2022. (Crédit : REUTERS/LISI NIESNER)Le président palestinien Mahmoud Abbas assiste à une conférence de presse avec le chancelier allemand Olaf Scholz, à Berlin, Allemagne, le 16 août 2022. (Crédit : REUTERS/LISI NIESNER)

Applaudir Abbas

Le secrétaire général adjoint du FPLP, Jamil Mezher, a téléphoné à Abbas samedi et lui a dit que son groupe soutenait ses « positions courageuses , qui expriment les positions de notre peuple ». Mezher a dénoncé la campagne d’incitation contre Abbas, affirmant qu’elle était préjudiciable aux droits des Palestiniens et à leur récit historique.
Qais Abdel Karim, secrétaire général adjoint du DFLP, a également défendu Abbas, affirmant que la campagne d’incitation contre le président de l’AP « par les sionistes et leurs partisans a atteint un niveau d’impudence sans précédent ».
Abdel Karim a déclaré qu’Abbas avait dit la vérité lorsqu’il a dit qu’il ne nie pas l’Holocauste tout en soulignant que « les crimes commis par Israël ne sont pas moins horribles « . Les Palestiniens sont tous unis pour soutenir Abbas, a ajouté le responsable du DFLP.
Vendredi, le porte-parole présidentiel de l’AP, Nabil Abu Rudaineh, a fermement condamné la « campagne d’incitation » contre Abbas, affirmant qu’elle était conçue pour saper la justice de la question palestinienne et les droits des Palestiniens.
« Cette campagne féroce contre le président est dirigée contre l’ entreprise nationale palestinienne « , a déclaré Abu Rudaineh. « Le monde, qui est accusé de deux poids deux mesures, n’a pas bougé et est resté silencieux face aux crimes brutaux commis par l’occupation israélienne. Malgré la clarification apportée par le président Abbas, cette campagne se poursuit toujours, ce qui confirme son véritable objectif, qui est d’éliminer la fermeté palestinienne.
Le vice-président du Fatah, Mahmoud al-Aloul, a déclaré samedi qu’Abbas était pris pour cible en raison de son « ferme adhésion aux problèmes et aux principes de notre peuple malgré les pressions exercées sur lui, notamment en ce qui concerne la question des salaires des familles des martyrs et des les prisonniers. »
La campagne contre Abbas , a soutenu al-Aloul, « vise à nier les massacres que notre peuple a subis à travers l’histoire et les massacres qui se poursuivent à ce jour ».

Jforum avec JÉRUSALEMPOST

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.