584285501001599640360no

Un convoi de véhicules Isuzu D-Max (non-blindés) de Tsahal a été la cible  de 5 missiles antitank, de type Kornet russe, non loin d’Har Dov, à proximité du village arabe de Ghajar. De plus, un obus de mortier a atteint un bâtiment résidentiel à Kfar Rajar, du côté israélien et, au moins 5 autres tirs de mortier ont été entendus, sur le Mont Hermon, cette fois, près de la frontière syrienne, contre un avant-poste militaire israélien.

Un capitaine, Yohahi Kalangel, 25 ans, commandant de la compagnie de soutien du Bataillon Tzabar -promu au rang de Major à titre posthume et décoré par le Chef d’Etat-Major, lors du Jour de l’Indépendance- et un sergent, Dor Nin, 20 ans -promu sergent-chef, à titre posthume-, combattants de Tsahal, ont trouvé la mort, à bord d’un véhicule dépourvu de blindage. De plus, cet attentat a été commis, précisément, dans un secteur qui ne comporte pas de barrière de sécurité.

big (4)

Le capitaine Yohahi Kalangel (à gauche) et le Sergent Dor Nini.

L’an dernier, le Lieutenant-Colonel Harari avait trouvé la mort dans un attentat au missile anti-char contre un véhicule non-blindé, dans les mêmes circonstances et sur les mêmes chemins, près de Mizgav Am. Cet été, un transport de troupes M-113 des Golanis, ne disposant pas de système Trophy, a été pulvérisé par un missile, faisant 7morts au cours du même tir. Les leçons de chaque incident grave ne semblent donc pas pris en considération et se reproduisent à échénace régulière. 

Tsahal est à la recherche des tireurs au Nord, au lendemain de frappes de la Force aérienne israélienne, en représailles à une attaque à la roquette contre le territoire israélien. 

3_o

L’attaque est revendiquée par les “Martyrs héroïques de Quneitra”, branche du Hezbollah, en référence aux chefs terroristes et des Gardiens de la Révolution éliminés, il y a une dizaine de jours, par l’Air force d’Israël (Heyl Ha’avir)

Un soldat espagnol de la FINUL (ONU) a succombé à ses blessures, du côté libanais, suite aux représailles de Tsahal. L’Espagne réclame une enquête sur l’orientation du tir israélien. 

 ShowImage (21)

Deux soldats ont été tués, 7 ont été blessés, dont deux gravement, le long de la frontière avec le Liban, mercredi matin, à la suite d’un tir de missile antitank contre des véhicules non-blindés. Cette information d’un nouvel incident contre des véhicules non-blindés génère un nouveau scandale en Israël, autour des économies de bout de chandelle, faites sur le dos de jeunes appelés exposés aux tirs de l’ennemi par des politiques incapables de prendre en compte le niveau de risque, réputé élevé, à la frontière libanaise, depuis le cycle de plusieurs guerres, déclenchées, entre autres, par des kidnappings mortels.

Les résidents de Metula, des kibboutzim de Dafna et Kfar Giladi au Nord ont reçu l’ordre de rester à l’intérieur des maisons. Et Tsahal a, presque aussitôt, répliquer par, au moins 25 tirs d’artillerie (dans les premiers instants) sur le Sud-Liban, selon la sécurité libanaise, avec, pour cibles, les avant-postes du Hezbollah, villages frontaliers de Majidiyeh, Abbasiyeh et Kfar Chouba, près des fermes de Cheba’a.

Le Lieutenant-Général Benny Gantz, chef d’Etat-Major, a réuni le haut-de gamme des commandants du secteur, pour procéder à l’évaluation la plus juste de la situation. 

Il s’agit d’un des affrontements les plus graves, se déroulant sur un vaste front, entre le Hezbollah et Israël, qui a fait suite à ces tirs coordonnés de mortier et de roquettes Katyusha, tirés d’un avant-poste du Hezbollah, le Mont Dov étant adjacent aux fameuses fermes disputées de Sheeba. On a demandé aux touristes de s’éloigner de ce secteur et stoppé la circulation routière. L’armée a massé des forces militaires dans la zone des frontières, après qu’on ait aperçu des silhouettes en mouvement, du côté libanais de la frontière, dont on a craint qu’ils se préparaient à tenter de franchir cette limite pour mener des attentats terroristes ou des tentatives de kidnapping, sous la couverture des tirs de part et d’autre. 

Le Premier Ministre Binyamin Netanyahu, en route pour la réunion d’urgence des membres importants de la sécurité, a averti : “Mon conseil est qu’il ne faut pas chercher à nous tester!“. 

 

Golan_mapE

 

L’armée vérifie si ce tir est lié à une tentative d’enlèvement. Selon les premiers rapports, deux des soldats touchés sont gravement blessés. 

 

 

Cet incident a eu lieu près du Mont Dov, déclenchant des repérages & fouilles de Tsahal dans la zone, au lendemain d’une frappe de la Force aérienne à des tirs de roquettes contre le territoire de l’Etat hébreu. 

 

Israel-Lebanon border (Archive picture)
Frontière israelo-Libanaise (Archive picture)

 

Pendant ce temps, Tsahal a entamé des sondages du sous-sol le long de la frontière d’Israël avec le Liban, après l’expression de craintes que le Hezbollah est susceptible de creuser sous la frontière.

L’armée aide les travailleurs civils locaux de Zar’it, une communauté frontalière. Tsahal insiste sur le fait qu’il n’y a pas de renseignements solides indiquant l’existence de tels tunnels, mais que les résidents ont mentionné des bruits suspects.

Le Hezbollah, puissant à l’origine, est confronté à des attaques en Syrie et aussi à l’intérieur du Liban.

Gaza tunnels (Archive photo: IDF)
Tunnels à Gaza (Archive photo: IDF)
 

Cet incident survient à la suite d’un certain nombre de frappes, de la part d’Israël, contre des cibles militaires et paramilitaires en Syrie, en représailles au tir de 4 roquettes katuyshas, hier, que les rapports indiquent avoir été tirées par des forces supplétives du Hezbollah en Syrie.

Depuis un certain temps déjà, les résidents de cette zone se plaignent de ces bruits et disent craindre que le Hezbollah puissent creuser des tunnels souterrains sous la frontière, assez semblables à ceux du Hamas, débouchant en Israël depuis Gaza.

IDF forces along northern border (Archive photo: Avihu Shapira)
Les forces de Tsahal le long de la frontière nord (Archive photo: Avihu Shapira)

 

L’été dernier, les dirigeants des communautés locales ont exigé que Tsahal examine si ces revendications sont fondées. « J’ai entendu des affirmations disant que le sol dans le nord est plus dur à creuser que celui du sud. Mais cette zone n’est pas rocailleuse, c’est, en réalité très facile de creuser un tunnel par ici », déclare Benny Ben-Mubhar, chef du Conseil régional de Mevo’ot Hermon.

« L’armée explore et examine chaque plainte de ce genre transmise par les résidents. Les bruits mentionnés sont suspects et leur origine reste inconnue et pourrait effectivement provenir du sous-sol », a déclaré, pour sa part, le président du Conseil régional de Haute-Galilée.

Sarit Eliyahu, résidente de la communauté frontalière, a dit que les bruits qu’elle a entendus « ressemblent à la vibration d’un téléphone portable ».

Les fouilles ont commencé quelques heures après le raid aérien d’avions de chasse contre des positions de l’artillerie de l’armée syrienne et des brigades pro-Hezbollah syriennes, en représailles à des roquettes lancées contre les hauteurs du Golan, du côté israélien, la veille.

Ces frappes sont intervenues au beau milieu de tensions accrues, depuis dix jours, après une frappe aérienne de Tsahal en Syrie, qui a éliminé, notamment, un général iranien, Mohammed Allahdadi et plusieurs chefs terroristes du Hezbollah, dont Jihad, le fils d’Imad Moughniyeh.  

Mardi, entre 2 et 4 roquettes ont atterri du côté israélien, poussant l’armée à demander l’évacuation des touristes venus faire du ski sur le Mont Hermon. 

Un communiqué du Directeur de l’Observatoire syrien des Droits de l’homme, Rami Abdel Rahman, au journal Asharq al-Awsat, a affirmé que le Hezbollah devait être tenu pour responsable de ces tirs de roquettes sur le Golan. Selon diverses sources, les tirs provenaient des quartiers-généraux de la 90 ème Division syrienne, où se trouvent aussi les Brigades de Défense Nationale, une milice chi’ite apparentée au Hezbollah et formée par les Gardiens de la Révolution iranienne.

L’Iran a déclaré avoir affirmé à l’Administration Obama, “qu’Israël dépasse les lignes rouges”. Washington joue, ici, un jeu trouble, instrumentalé par Téhéran, dans le cadre de la poursuite des négociations sur le nucléaire, mais aussi d’une coopération tacite américano-iranienne en Irak, dans le combat contre l’Etat Islamique, qui offrent à l’Iran quelques recours et leviers pour lier les mains dans le dos à Israël, sur un autre front, celui du Golan et du Sud-Liban. 

 Ahiya Raved

Tazpit News Agency, Yoav Zitun et Associated Press ont contribué à ce reportage

ynetnews.comjpost.com

Adaptation : Marc Brzustowski.

First Published:  01.28.15, 10:35

4 Commentaires

  1. Etonnante réaction de la FINUL, enquêter, à propos de la mort du soldat espagnol, sur les tirs Israéliens ..

    Il semblerait que les dérives du hezbollah ne soient pas prise en compte.

  2. Les erreurs se reproduisent et nos freres meurent les uns a prés les autres La faute a QUI ?
    Meme les vehicules dits “blindés” auraient explosés de la meme manière au vu de la puissance de ces engins;
    Pas la peine de se cacher derriere ses petis doigts:Les responsables a Tsahal doivent etre JUGES!
    en colere
    Alain Levy

  3. 2 tues 7 blesses de notre cote c’est compris! Et du cote des enfoires de syriens combien Israel a t-il fait de morts 100 , 1000 0u 10 000 ? Nous désirons toujours voir beaucoup plus de morts chez ceux qui nous attaquent que chez nous! C’est pourquoi nous devons cesser de soigner les réfugies syriens qui viennent chez nous…Nous encaissons 2 morts 7 blesses , les syriens doivent encaisser 200 morts et 700 blesses GRAVES (si le chiffre est dépassé c’est très bien, mais surtout pas moins)!!! Plus il y aura de morts chez les syriens mieux ça vaudra et la nation juive entière prie pour que 10 millions de syriens crèvent dans la nuit! Car chaque syrien qui crève fera un ennemi de moins et un de moins qui tirera sur les gosses juifs de nos kibbouts……Que tous nos ennemis, abbas palestiniens du fatah et de l’autorité palestinienne compris crèvent tous cette semaine et surtout avant qu’Israël ne puisse leur porter secours!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.