Sur les réseaux sociaux, un homme veut que les musulmans se réunissent pour «couper la tête» d’Éric Zemmour et de Marine Le Pen.

Quelques instants après avoir appris les propos le menaçant, Éric Zemmour expliquait envisager un dépôt de plainte: «Je verrai, je n’ai pas encore réfléchi. Il faut rester rationnel et raisonnable. Je pense que la police fera bien son travail et qu’il sera vite arrêté». 

Nous avions indiqué les risques d’un passage à l’acte. Les menaces sont déjà là.

Les mots prennent aujourd’hui des sens différents. Traiter quelqu’un de fasciste ou d’extrême droite est devenu courant, notamment parmi la bien-pensance qui n’a plus de pensance tout court. Au lieu d’argumenter, on cherche à disqualifier son adversaire en le désignant comme étant le mal absolu avec des adjectifs excessifs. Après le vide politique, nous sommes dans le vide intellectuel. C’est la paresse de la pensée. Cela vaut pour les uns et pour les autres. Les débats Zemmour BHL nous affligent par leurs outrances respectives.

 

La vidéo a largement circulé sur le réseau TikTok en milieu de semaine, avant d’être retirée. S’exprimant calmement et semble-t-il de manière réfléchie, un individu y multipliait les références à l’Islam et promettait de «couper la tête» d’Éric Zemmour, candidat pressenti à l’élection présidentielle, ainsi que de Marine Le Pen, candidate du Rassemblement National.

Dans sa vidéo, l’homme s’adresse manifestement à un autre internaute, algérien, lui ayant posé une question sur un réseau social. «Salam Aleikoum mon frère. Moi je suis Marocain et comme tu dis les Français sont venus chez toi en Algérie pendant 132 ans, ils ont violé les femmes, tué tes frères et sœurs, fait couler le sang, et aujourd’hui ils viennent te dire comment tu dois vivre ?» commence-t-il.

Il poursuit en proférant des menaces ouvertes. «Je suis de tout cœur avec toi, et Marine Le Pen ne passera pas, ni Zemmour ni zebi [personne], voilà, d’accord ? On va tous se réunir inch’allah [citant plusieurs fois Allah] et on va leur couper la tête comme à l’époque de Hamza, comme à l’époque du prophète […]. Crois-moi qu’il y a des têtes qui vont tomber, ça va leur faire tout drôle […]. La patience, la sagesse, tranquille, t’inquiète pas.»

La publication coïncidait presque avec le premier anniversaire de la mort de l’enseignant Samuel Paty, égorgé par un islamiste. L’auteur des propos a déjà publié des vidéos menaçantes récemment. «Crois-moi que le sang va couler», promettait-il ces dernières semaines sur Tiktok contre l’instauration du passe sanitaire. Évoquant un monde «tournant mal» à cause du «satanisme en route très fortement», il affirmait que «la seule manière, c’est séquestration et meurtre… ouais… c’est la seule manière pour arranger les choses».

Quelques instants après avoir appris les propos le menaçant, Éric Zemmour expliquait envisager un dépôt de plainte, au micro de CNews : «Je verrai, je n’ai pas encore réfléchi. Il faut rester rationnel et raisonnable. Je pense que la police fera bien son travail et qu’il sera vite arrêté». L’essayiste a déjà été menacé et agressé plusieurs fois par le passé.

Sur CNews également, Marine Le Pen a de son côté souligné la fréquence de tels propos : «des menaces de mort j’en ai régulièrement. C’est pas parce que je ne m’en plains pas qu’elles n’existent pas. Mais elles ne m’empêcheront pas de faire ce que je fais, défendre le peuple français», a-t-elle assuré. Contacté par Le Figaro, le ministère de l’Intérieur ne s’est pour l’instant pas exprimé.

JForum – Le Figaro

4 Commentaires

  1. C’est compter sans la Justice de D.ieu.. Il voit tout, Il sait tout, Et Il ne laissera pas le meurtrier impuni.. Merci Seigneur pour Ta Protection sur tous ceux dont la vie est menacée par ces coupeurs de tête..

  2. Cette démocratie est à bout de souffle et va crever sil rien ne change dans les lois répressives à l’intention de tous ces candidats criminels qui ne font pas partie de notre civilisation occidentale. On tue mais on n’est pas justiciable pour toutes sortes de raisons. Et dans cette optique, tout est permis. A cela il n’y a qu’un seul remède : changer les lois et rétablir la peine de mort avec exécution capitale pour tout crime ou assassinat commis sur une personne. En ce qui concerne ces organismes qui se réclament défendre les droits de l’homme, ils n’ont fait que défendre les droits des criminels de tous bords car ceux qui ont été assassinés se trouvent six pieds sous terre et ne savent plus se défendre avec une armée d’avocats. Alors il est grand temps que les responsables politiques aient le courage ( mais j’en doute) de changer ce qui ne marche plus aujourd’hui en occident.

  3. A la longue l’Occident va se lasser de cette pourriture qui cherche à effacer notre civilisation .

    On va finir par en tirer les conclusions :

     » Une dictature qui s’appuie sur l’armée et la police  »

    La démocratie c’est de la confiture aux cochons qui n’est plus adaptée à la situation .

    Elle ne profite qu’à nos ennemis .

  4. Zemmour est en  » mission  » car il défend une France chrétienne .

    Ces  » tueirs  » ne souhaitent qu’une France à influence muzz et pourquoi pas la charia .
    Alors il devient un danger….. et il faut le tuer .

    Ne pas prendre à la légére ces menaces……… car les  » fous  » ne manquent pas .

    Nous le savons car nous les subisssons au quotidien et la liste est longue .

    Oui il risque d’être abattu……….la France devrait le protéger .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.