Arrestation de Michel Zecler : le producteur de rap aux antécédents judiciaires chargés transportait du cannabis

Par 

Auteur

/ Dimanche 29 novembre 2020 à 09:31155

Image d’illustration. Photo © ALLILI MOURAD/SIPA

Quatre policiers ont été placés en garde à vue dans cette affaire. Ils assurent que l’interpellation était légitime.

Avant même qu’on connaisse le fin mot de l’histoire, une large partie de l’opinion publique a déjà condamné les quatre policiers que l’on voit dans une vidéo, après l’interpellation violente d’un producteur de musique, le 21 novembre. Quelques jours plus tard, la vérité semble pourtant plus nuancée qu’il n’y paraît.

« Le faire sortir de son local »

Le Parisien, qui rappelle que quatre policiers étaient toujours en garde à vue, samedi 28 novembre, dévoile de nouveaux détails : dans le studio de Michel Zecler, l’homme arrêté, un sachet transparent contenant ce qui pourrait être de la résine de cannabis a été retrouvé le lendemain par les enquêteurs. « Les policiers disent que leur seul objectif, c’était de le faire sortir de son local pour l’interpeller, car ils pensaient que c’était à cause des stupéfiants qu’il voulait se soustraire au contrôle », détaille une source proche du dossier.

Les agents mis en cause assurent que l’interpellé refusait d’être entraîné hors du studio, et faisait de la résistance. Ils font aussi valoir que l’homme marchait dans la rue sans arborer de masque anti-Covid. Sur les quatre policiers inquiétés par la justice, l’un d’eux a lancé une grenade lacrymogène dans le local. Il aurait été appelé en renfort après que Michel Zecler a appelé à l’aide neuf personnes qui se trouvaient au sous-sol du studio. Les versions des deux parties se contredisent toujours et une partie des affirmations des fonctionnaires semble invalidée par les images.

Un individu aux « antécédents judiciaires très lourds »

Par ailleurs, Valeurs actuelles a eu accès à la version de plusieurs policiers concernant cette arrestation. Un jeune gardien de la paix évoque notamment « une rébellion caractérisée » de la part de Michel Zecler puisque ce dernier a résisté à son interpellation. Un responsable syndical ajoute que l’individu a « tenté de rentrer chez lui pour échapper (aux policiers) ce qui provoque la suite ».

Sur LCI, Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat Synergie-Officiers indique les fonctionnaires, repérant un homme sans masque, « se sont aperçus que cet individu avait une énorme sacoche avec une odeur de stupéfiants très très forte ». C’est d’ailleurs dans cette sacoche que du cannabis sera ensuite retrouvé par les enquêteurs, le lendemain, selon Le Parisien. « Lui-même a frappé les policiers. Un des policiers est blessé », poursuit le syndicaliste, ajoutant que l’homme « est connu pour vol à main armée, association de malfaiteurs, a déjà fait de la prison et qui a des antécédents judiciaires très lourds ».  Valeurs actuelles, de son côté, écrivait que Michel Zecler disposait déjà d’antécédents judiciaires de stupéfiants, de vols et d’outrages.

valeursactuelles.com

19 Commentaires

  1. Tiens donc, maintenant on a trouvé un sachet de cannabis !!! Etonnant non !? Mais au fait, qui a trouvé ce sachet de cannabis !? Cela suppose une perquisition des lieux ! Mais alors, le principal intéressé, Michel Zecler était-il présent lors de la perquisition !? A défaut, y avait-il deux témoins requis pour constater une éventuelle trouvaille !? Et puis, lors des faits, les policiers n’avaient-ils pas dit qu’ils avaient constaté que l’intéressé ne portait pas de masque, puis qu’il portait une sacoche, qu’ils avaient senti une odeur de drogue justifiant le contrôle – ils ont un nez plus performant que celui d’un chien chercheur de drogue – et que l’intéressé s’était vite retranché dans le local, emportant les policiers avec lui – quatre policiers emportés dans un local par un seul homme, étonnant – et la fameuse sacoche qu’on ne voit pas sur les vidéos, elle est où !? Et maintenant un sachet de cannabis lors d’une perquisition !!!??? Faut arrêter de dédouaner les policiers ! Là, ils ont déconné un point c’est tout… Il faut leur rappeler à ces messieurs et à bien d’autres en France que le non-port du masque n’est qu’une simple contravention et que rien ne justifie ce qu’on a pu constater parfois, à savoir l’interpellation de gens pour le simple fait de ne pas porter le masque et gardés à vue avec comme motif récurrent d’ailleurs : rébellion ou bien outrage…

    On peut cependant regretter la triple peine infligée à ces policiers, administrative, judiciaire et familiale, quand on sait que nombre de délinquants arrêtés présentés au parquet, ont des peines minimes, quand ils ne sont pas remis immédiatement en liberté, malgré le(s) délit(s) commis plus ou moins grave(s)…

    Conclusion, faut arrêter d’écrire pour dédouaner les policiers en cherchant à discréditer Michel Zecler… Ce qu’il a fait autrefois n’a rien à voir avec les faits d’aujourd’hui, aucune relation de cause à effet directe… Porter en public des faits pour lequel l’intéressé a déjà purgé sa peine est limite de la diffamation publique… Ce qui nous intéresse ce sont les faits actuels et non ceux du passé !!!

    • Hé Gary
      Pas besoin d’avoir un chien pour sentir du canabis de loin si un sac n’est pas ou mal fermé. On le sent même dans une voiture quand ça traîne trop longtemps. Suffit juste de connaître l’odeur et souvent d’être non fumeur …

  2. Tiens c’est bizarre mais au début il n’était jamais question de cannabis Et le masque n’est pas obligatoire dans la rue s’il n’est pas à proximité d’une école à l’arrêt de bus ou autres lieux publics Et le fait de falsifier Un rapport Ça choque pas non plus Et juste pour un soupçon Il ne me semble pas non plus qu’on a le droit de rentrer par effraction chez quelqu’un De plus ils sont censés avoir les méthodes pour immobiliser quelqu’un sans avoir à le rouer de coups

  3. Article fort intéressant qui donne un nouveau point de vue sur la prétendue « victime » et un tout autre son de cloche que celui qu’on nous assène depuis plusieurs jours.
    Preuve que le complot islamo-gauchiste est tout puissant…

  4. Les faits dont on parle sont juger, en France on ne juge pas fait déjà juge.
    Par ailleurs il s’est montré coupable d’autres faits….
    Mais cela, n’empêche pas les erreurs de procédure pénale engendrer par les fonctionnaires.

    • Un petit effort sur l’orthographe serait bienvenu. Les faits dont on parle sont jugé, en France on ne juge pas les faits déjà jugés!(à quoi servent : les jugements en appel, en cassation) Les erreurs de procédure ? Les fonctionnaires de police, font des rapports, justes, ou entachés par erreur, ou volontairement. La procédure pénale est l’œuvre de la justice (juge, procureur) les avocats surveillent attentivement cette procédure, et n’hésitent pas à invalider un jugement. Et n’oublions pas que les procureurs sont sous les ordres de l’état (ministre de la justice, etc…)C’est pourquoi la cour de justice européenne considère que les procureurs ne sont pas des magistrats indépendants! Elle a d’ailleurs fait libérer des trafiquants de drogues dures, parce que ces trafiquants ont été intercepté en mer, et qu’il n’avait pas été présenté à un juge , dans le délai imparti, (le transit vers un port était trop long) que l’autorisation du procureur n’était pas suffisante et qu’ils ont obtenus des dommages et intérêt!!! Ils rigolent et recommencerons.

      • « Un petit effort sur l’orthographe serait bienvenu. Les faits dont on parle sont jugé,  »

        en effet!

        ce genre  » d’ effort » permettrait d’ ecrire « sont jugéS »

  5. ET ALORS?? MÊME si il transportait du cannabis ou n avait pas de masque ca ne justifie en rien l attitude stupide et barbare de ces policiers racistes.. ils sont censés être professionnels et formés au self control..quelles différences entre leurs attitudes et celles de voyous?

    • S’il transportait de la drogue ça n’est pas grave, prendre deux ou trois bouffes dans la tronche c’est énorme, voyons donc. Il faut savoir la vérité, c’est tout

    • La différence ? C’est peut-être que les policiers n’ont pas le même palmarès que le producteur en matière d’idiotie et de barbarie. Attaque à main armée, stupéfiants, outrages. Disons que c’était pas son coup d’essai. En habitué il aurait dû savoir comment se comporter lors d’un contrôle de police. Au lieu de ça il nous fait un remake de Candide.

      Le transport de cannabis lui donne un excellent motif pour tenter de se soustraire à la patrouille. Les images et l’entreprise de théâtralisation médiatique donne lieu à la désormais classique inversion accusatoire. Effectivement en dérapant les policiers se sont tirés une balle dans le pied. Mais sur le fond je n’arrive à éprouver aucune sympathie pour le producteur.

      En vrai tout ça est bien risible comparé à l’état de décrépitude du pays. Bizarrement les médias ne qualifient pas d’inouïes ni d’insoutenables les scènes révoltantes qui se sont déroulées à Paris derrière l’appellation aussi ironique que trompeuse de « marche des libertés ».

  6. De méchants policiers ont interpellé un gentil citoyen!!! Merci les journalistes de nous faire croire le contraire!
    Et pour tous ceux qui sont choqués par ces images, remettez les dans un contexte global et non partiel et tentez vous même de maîtriser gentiment un géant tel que ce gentil citoyen sans violence!
    Il est toujours facile de vomir sur nos forces de l’ordre; la bien pensance nous y invite!
    Honte à vous et soutien total aux forces de l’ordre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.