Yulia Yuzik, arrêtée en Iran, enquête sur les Kamikazes

5
5209

Les gardes iraniens arrêtent une journaliste russe pour espionnage au service d’Israël. L’armée israélienne en alerte en cas d’attaque surprise de l’Iran

Yulia Yuzik, journaliste et auteure russe, dont les travaux sur les femmes kamikazes sont largement publiés en Occident, doit être jugée samedi 5 octobre pour inculpation d’espionnage pour le compte d’Israël. Elle pourrait faire face à 10 ans de prison. L’ambassadeur iranien a été convoqué vendredi par le ministre russe des Affaires étrangères pour “clarifier rapidement les circonstances de l’incident et garantir les droits de cette femme russe”, a déclaré à la presse la porte-parole Maria Zakharova. Plus tôt, l’ambassade de Russie à Téhéran avait confirmé que Yuzik était arrivée à Téhéran le 29 septembre sur invitation privée et que son passeport avait été saisi à l’aéroport pour des raisons inconnues. Elle a été arrêtée à son hôtel le 2 octobre par des officiers des gardiens de la révolution. Son ex-mari Boris Voltsekhovsky a déclaré vendredi 4 octobre qu’elle l’avait appelé en détention quatre jours après son arrivée en Iran.

DEBKAfile : Yulia Yuzik est largement connue pour ses recherches sur les mouvements terroristes djihadistes opérant dans le Caucase, y compris en Tchétchénie. Au cours des 10 dernières années, elle a couvert le sujet pour le magazine GQ et Foreign Policy. Son livre Brides of Allah sur les kamikazes tchétchènes a été publié dans dix pays. Elle travaille actuellement sur un livre qui est à la fois une collection de notes de voyage et une description détaillée des méthodes utilisées par les terroristes pour transformer des individus normaux en kamikazes.

Résultat de recherche d'images pour "Yulia Yuzik"

La nouvelle de l’arrestation de Yuzik à Téhéran a eu lieu 24 heures après que les services de renseignements iraniens ont affirmé avoir révélé un complot d’assassinat «israélo-arabe» contre le général de la GRC, Qassem Soleimani, et arrêté trois suspects non identifiés.

Le lancement par Téhéran d’une campagne de renseignement concentrée visant à diffamer Israël peu avant Yom Kippour, le jour le plus sacré du calendrier juif, a poussé la plupart des décideurs politiques israéliens à s’éloigner de leurs bureaux. Il semble donc être envisagé que l’Iran crée des prétextes lui permettant de lancer une attaque surprise sur des cibles stratégiques en Israël. Cela fait partie du plan global de l’IRGC qui a été lancé le 14 septembre par l’assaut de missiles et de drones sur les installations pétrolières saoudiennes. Les forces armées israéliennes sont donc en état d’alerte même pendant que le pays célèbre les festivités annuelles.

L’Iran peut avoir deux autres motifs dans sa campagne anti-israélienne de prétendu contre-espionnage et de lutte contre de possibles assassinats : une dispute violente entre les dirigeants du CGR et la faction du président Hassan Rouhani sur la question de savoir si Rouhani devrait ou non rencontrer le président américain Donald Trump. Les efforts diplomatiques pour organiser le rendez-vous se poursuivent, tandis que les gardiens en reculent l’échéance en créant un front supplémentaire. Un autre motif possible pourrait être un effort du régime de Téhéran pour briser les liens de collaboration entre les services de renseignement russes et israéliens. Mais pour le moment, les liens entre Téhéran et Moscou sont toujours parfaitement alignés, même après cet incident.

Adaptation : Marc Brzustowski

Iran’s Guards detain Russian journalist as Israel spy. IDF on high alert for surprise Iran attack

5 COMMENTS

    • Bien sûr, ils s’enfoncent de plus en plus. Leur monnaie a perdu déjà 70% de sa valeur.
      Mais ils continuent, car le chiisme est le côté maso et looser de l’islam. Ils aiment souffir ces cons.
      Quand vous les voyez s’auto-flageller déjà, vous voyez le niveau…
      C’est toujours le problème de la consanguinité, qui abaisse le QI et crée des arriérés mentaux (mariages entre cousins autorisés dans le Coran).

  1. Les iraniens ne sont plus au stade du test .ils agissent graduellement ,et en bon ordre.
    Ils ont l argent ,le matériel ,l armement ,et le matériel ,humain .
    Les pertes ,seront déduites du bénéfice.

  2. L’iran procede par test. Ils ont attaqué des bateaux pas de réaction . Ils ont saisi des pétroliers , pas de réaction . Ils ont bombardé des installations pétrolières , pas réaction .
    Conclusion : Allah est avec eux , ils peuvent sattaquer à Israël .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.