Vidéo: Des Portugais retrouvent leur identité juive

Voir toute l’actualité sur #i24NEWS 

 

Lire: www.comunidade-israelita-porto.org

 

« LA MÉMOIRE SÉPHARADE CONTINUE DE HANTER LE PORTUGAL »

Extrait d’une entrevue AVEC LE CÉLÈBRE JOURNALISTE ET ROMANCIER PORTUGAIS JOSÉ RODRIGUES DOS SANTOS PAR ELIAS LEVY (2016)

LVS : Quel regard portez-vous sur la communauté juive du Portugal d’aujourd’hui?

J.R.D.S. : Au fil du temps, la communauté juive portugaise s’est réduite comme une peau de chagrin. En 1536, alors que l’Inquisition instaurée par les monarques portugais battait son plein, quelque 400 000 Juifs furent expulsés du Portugal ou massacrés dans les colonies sous la férule du royaume portugais. Les Juifs qui restèrent furent contraints de se convertir au Christianisme.

Aujourd’hui, la communauté juive du Portugal ne compte plus qu’environ 1 500 personnes. C’est une communauté qui s’est lentement vidée.

Le gouvernement portugais a adopté en 2015 une Loi visant à redonner la nationalité portugaise aux descendants des Sépharades qui ont été bannis du pays au XVe siècle quand l’Inquisition fut instaurée.

C’est une mesure symbolique très juste, mais qui pour beaucoup de Juifs arrive trop tard.

Mais, il ne faut pas oublier que le Portugal compte dans sa population des milliers de descendants des nouveaux Chrétiens qui se sont fondus dans le tissu social. Bon nombre d’entre eux, tout en étant de fervents Catholiques, connaissent leurs origines juives ou continuent de se questionner sur celles-ci.

Dans les registres inquisitoriaux, on retrouve des noms de nouveaux Chrétiens que beaucoup de Portugais catholiques portent aujourd’hui : Henriques, Morao, Mendes, Pereira, Rodrigues, Silva, Souza, Mascarenhas, Matos, Pessoa, Preto…

Au Portugal, les mélanges entre les populations juive et chrétienne ont été très importants. Une étude réalisée dernièrement par l’Université de Lisbonne en collaboration avec l’Université de Caroline du Sud, aux États-Unis, a montré que le patrimoine génétique des Portugais est constitué à 40 % de gènes juifs.

Il est fort probable que mes ancêtres étaient Juifs. Il en de même pour Cristiano Ronaldo, joueur vedette du club de football Real Madrid. La probabilité qu’il soit demi-Juif est élevée!

Elias Levy

4 Commentaires

  1. Bonjour
    Je m appel Mr souza d après mes recherche mon nom figure dans le registre d inquisition pouvez vous m en dire plus sur les racines.
    Merci
    Cordialement
    Mr souza

  2. Demi Moore ?
    Ah… Demi Juif…
    Il y a dorénavant des pourcentages de judéïté…
    Une partie du corps ? Le foi ou les reins.. Le nez, bien sur !
    D’où les répliques entendues parfois, elle est plus juive que les juives de “chez nous”.
    Hélas…
    Un Juif l’est à 100%.
    Le Judaïsme n’est pas un groupe sanguin…
    Même mort, il reste un Juif, mort.
    Il n’y a pas de conversion post mortem. C’est un engagement, même s’il est incirconcis, même s’il vient de naître. Par naissance, la mère donnera la judéïté, le père la filiation du chévète (la tribu), Cohen, Levy ou Ysraël.
    Mais souvenons-nous que près de la moitié des Géants du Talmud sont des convertis, ou fils de convertis. Et que les nouveaux convertis sont les Diamants pour lesquels nous nous attardons dans l’exil présent. Que nous y soyons encore prouve qu’il en reste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.