Un avion de combat syrien SU-22 abattu par les rebelles. 

Les insurgés islamistes ont capturé le pilote de l’avion abattu : un colonel, commandant de la 677ème escadrille.

Les sources militaires de Debkafile révèlent que le pilote abattu et capturé par le Front Al Nusra au sud d’Alep a été identifié sous le nom du Colonel Khaled Saïd, commandant de la 677ème escadrille des Forces aériennes syriennes. Son avion a été abattu par un missile sol-air dans les montagnes du Talat al-Eis, au sud d’Alep et le pilote s’est éjecté. Les djihadistes du Front al Nusra ont affirmé l’avoir capturé. La 677ème escadrille est constituée de bombardiers de combat SU-22M-2. Des vidéos sur les réseaux sociaux montrent les débris fumants d’un avion brûlé. Les rebelles isalmistes qui ont pris d’assaut cette zone sont sous d’intenses bombardements de la part des avions syriens et russes.

Pendant ce temps, au nord de la capitale, Damas, près de la frontière libano-syrienne, « Les djihadistes de l’Etat Islamique (Daesh) ont pris le contrôle de la base militaire du 559ème Bataillon de l’armée syrienne et d’un barrage routier stratégique, à proximité, en plus d’une usine de ciment dans l’Est du Qalamoun », selon Amaq, l’organe de propagande Daesh. 

Cette source insiste sur le fait que Daesh aurait provoqué de lourdes pertes pour les forces du régime d’Assad, à la fois en hommes et en matériel.

« Les djihadistes de Daesh se sont aussi emparés d’un certain nombre d’armes et d’une grande quantité de munitions, à la suite de cette opération, dont un canon d’artillerie Calibre 57, une mitrailleuse lourde, calibre 12, 5, une mitrailleuse lourde 23 et des roquettes thermiques de la base, ainsi que d’un tank T-62 », ajoute le communiqué.

NDLR : en d’autres termes, depuis la victoire mise en scène de Palmyre, on note que le tableau général est moins brillant que les médias ne l’exposent, concernant Assad, notamment, depuis la mise en sommeil de certaines forces russes, même si les forces aériennes aériennes de Moscou sont, de fait, toujours actives sur le terrain. 

 

Downed Syrian fighter jet. (Facebook/Anadan Media Center)

BEYROUTH – Un avion de combat syrien a été descendu en flammes au-dessus du Sud d’Alep, après s’être trouvé sous le feu des rebelles dans cette région au point de rupture, où le Front al Nusra combat les forces du régime d’Assad.

L’Observatoire syrien pour les Droits de l’Homme rapporte qu’il « confirme que l’avion de chasse a été abattu par les factions islamistes dans l’arrière-pays du Sud d’Alep à Al-Eis.

L’ONG observatoire a ajouté qu’on pouvait voir la fumée s’élever de l’avion, alors qu’il a pris feu en décrochant des cieux.

Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montrent l’avion de combat – que les djihadistes ont identifié comme étant un Sukhoï-22 menant un bombardement dans la région – qui prend feu alors qu’il chute à grande vitesse vers le sol.

Le Sukhoi Su-22 syrien prend feu  après avoir essuyé un tir, mardi. (YouTube)

Un média rebelle basé hors d’Alep a rapporté que l’avion a été abattu près du village d’Al-Bawabiya, à approximativement 35 kilomètres au sud-ouest d’Alep.

« L’avion de guerre tentait de prendre pour cible le village d’Al-Eis, dans l’arrière-pays du sud d’Alep, où les rebelles ont réussi à l’atteindre grâce à des armes anti-aériennes », affirme le Centre des Médias Anadan

Il a un peu plus tard affirmé que le pilote du Sukhoï SU-22 du régime syrien était « prisonnier aux mains des rebelles », sans entrer dans de plus amples détails.

Une vidéo prétend montrer le moment où des locaux au sol dans le Sud d’Alep capturent le pilote de l’avion de chasse, cependant, cette capture demeure non-confirmée.

 

Une vidéo prétend montrer le moment de la capture du pilote de l’avion abattu.

L’Anadan Media Center, pour sa part, a diffusé une vidéo montrant le pilote flottant en parachute vers le sol, après s’être éjecté de l’avion.

 

Screengrab

Une saisie d’écran du pilote éjecté en parachute. (YouTube/Anadan Media Center)

 

 

Aucun groupe rebelle présent dans cette zone -largement dominée par le Front al Nusra – n’a encore revendiqué sa responsabilité dans le tir qui a abattu l’avion.

Le front Al Nusra a lancé une offensive féroce, ce week-end, avec l’appui d’autres factions rebelles contre les forces du régime dans le Sud-Ouest d’Alep, et en s’emparant de la montagne stratégiquer de Tel al-Eis dans cette zone. 

 

 Un autre avion abattu à Hama. 

Ce tir réussi contre un avion syrien survient quelques semaines après qu’un autre ait été abattu près d’Hama, à l’aide d’un missile sol-air, selon l’une des vidéos qui est apparu à l’issue de cet incident assez mystérieux, où ont émergé des comptes-rendus contradictoires sur le type d’armes utilisées pour l’abattre : missile sol-air ou « simple » mitrailleuse anti-aérienne?

Le 12 mars, le groupe rebelle Jaysh al-Islam a revendiqué sa responsabilité pour avoir abattu un MIG 21 menant des raids de bombardements au-dessus de Kafr Nabudah,une petite ville à 40 kms au nord-ouest d’Hama. 

En dépit des affirmations rebelles, le Ministre russe de la Défense a diffusé un communiqué le 13 mars attestant que le MIG 21 avait été abattu par un lance-missiles portable MANPAD, près de Kafr Nabudah, le 12 mars à 2h41 pm ». 

A startling video publicized by a pro-rebel outlet on Sunday raised further questions over the fate of the MiG-21.

Une vidéo en ligne semblait indiquer l tir d’un missiles sol-air depuis une zone détenue par les rebelles.

Vapor Trail

Une saisie d’écran de la vidéo de Syria Steps.

 

Albin Szakola (@AlbinSzakola). Amin Nasr a traduit les documents en arabe.

Publié le : 5/04/2016 02:30 PM

now.mmedia.me

Adaptation : Marc Brzustowski

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.