A la mémoire de nos chers disparus - Cliquez ici
Accueil Israel Un missile d’hélicoptère tombe par accident près d’Eshkol

Un missile d’hélicoptère tombe par accident près d’Eshkol

763 vues
1

 Un missile d’hélicoptère de combat à Gaza est tombé accidentellement sur une implantation de l’enveloppe de Gaza

Un hélicoptère de Tsahal, qui a participé à l’attaque de cibles du Hamas dans la bande de Gaza pendant la nuit, a lancé un missile qui est tombé près d’une grange dans une localité du Conseil régional d’Eshkol • Le missile n’a pas explosé et des démineurs ont été appelés pour l’évacuer • L’armée de l’air enquêtera sur l’incident

Nir Dvori|N12| Publié le 12/08/20 8h30 | Mis à jour le 12/08/20 09:24

  

La structure endommagée jette un hélicoptère des FDI
Photo : Groupe de sécurité sur le terrain

Grave dysfonctionnement lors de l’attaque : un missile, tiré par un hélicoptère de combat de Tsahal hier soir (mardi-mercredi), a atterri accidentellement à l’intérieur du territoire israélien – causant des dommages mineurs à une grange, dans l’une des localités du Conseil régional d’Eshkol. Le missile a été lancé, au départ, sur Gaza au-dessus d’une ligne de localités en Israël. L’armée de l’air enquêtera sur l’incident et un sapeur a neutralisé le missile une fois ancré au sol, sans faire de victimes.

Le missile est tombé sur un mammifère (vache) de la grange alors que les fermiers recueillant le lait étaient à proximité et ont entendu la chute. Un communiqué envoyé aux résidents du conseil régional d’Eshkol indique que « le conseil est en contact avec des responsables militaires et une discussion commune aura lieu sur la question ». Un porte-parole de Tsahal a confirmé les détails et a déclaré en réponse à l’incident que: «L’animal victime sera évacué dans les prochaines heures et l’incident fait l’objet d’une enquête. Il n’y a pas eu de victimes et aucun dommage n’a été causé. « 

Le missile est tombé et n'a pas explosé au Conseil régional d'Eshkol
Traitement réalisé par un sapeur-démineur israélien : le missile est tombé accidentellement dans l’enveloppe proche de Gaza | Photo: Groupe de sécurité sur le terrain

L’attaque de nuit impliquait des avions et des hélicoptères de combat, ainsi que des chars. L’attaque a eu lieu vers 1h00, au cours de laquelle un certain nombre de cibles terroristes de l’organisation terroriste Hamas dans la bande de Gaza ont été bombardées depuis les airs et sur terre, en réponse au terrorisme continu des ballons de Gaza.

Selon l’armée, lors de l’attaque de Tsahal, un complexe militaire, des infrastructures souterraines et des postes d’observation du Hamas ont été bombardés. À la fin de l’attaque, l’armée a déclaré que: « L’organisation terroriste du Hamas porte la responsabilité de ce qui se passe dans et hors de la bande de Gaza, et elle supportera les conséquences des actes terroristes contre les citoyens israéliens. »

Le missile israélien qui a atterri accidentellement dans la bande de Gaza
Le missile israélien qui a atterri accidentellement dans un kibboutz, au lieu d’être envoyé dans la bande de Gaza

Hier encore, au moins 60 incendies ont éclaté dans l’enveloppe à la suite de ballons incendiaires et de ballons explosifs gonflés depuis Gaza. Les incendies ont consommé une superficie d’environ 2000 dunams, qui ont pris feu dans des dizaines de centres différents. Dans un contexte de terrorisme continu de Gaza, Tsahal a déployé le système << Blade of Light >> -Lame de Lumière-  (systèmes laser mis au point pour détruire en l’air les grappes de ballons) dans la zone, qui est capable d’intercepter des ballons incendiaires. Le système a déjà été utilisé à titre expérimental et est maintenant régulièrement utilisé.

La floraison continue des ballons de terreur a conduit l’armée à utiliser l’image d’une «graduation»: tant que les lancements se poursuivront, l’intensité des répliques augmentera, parallèlement à la décision prise hier en Israël de fermer le point de passage de Kerem Shalom.

Un incendie à Bari
Combustion sur les terres du kibboutz Bari | Photo: Autorité de la nature et des parcs

 

« Le Hamas ne peut continuer à gonfler des ballons incendiaires et des ballons explosifs vers l’Etat d’Israël. Nous ne sommes pas prêts à accepter cela », a déclaré hier le ministre de la Défense Ganz en quittant le commandement du front intérieur. « Ils feraient bien d’arrêter de violer la sécurité et le calme dans l’Etat d’Israël. Selon qu’il y en aura ou non, nous devrons réagir. »

Eyal Amar, du centre aquatique du kibboutz agricole Bari, et l’un des points chauds hier, a déclaré: « Les dégâts ici au pâturage sont des dégâts de dizaines de milliers de shekels sur des milliers de dunams. Ça fait très mal de le voir, c’est très difficile à contrôler. » Hanan Shur, un habitant de l’enveloppe, qui est venu pour aider aux efforts d’extinction dans un autre incendie près du kibboutz Or Haner, a décrit: « On a du mal à supporter de voir des zones brûlées, principalement à cause des animaux qui sont ici, mais d’accord, nous y sommes habitués. »

Nir Dvori

mako.co.il

Adaptation de l’hébreu : Marc Brzustowski

1 COMMENTAIRE

  1. Israël doit être plus ferme dans les représailles dans la bande de Gaza : il est inadmissible que ce soit les israéliens à s’habituer à recevoir des ballons incendiaires !!! On aura tout vu. Avec les moyens actuels, somment se fait-il que les ballons ne soient pas détruits avant d’atterrir sur les cultures israéliennes ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.