Le terroriste nommé Suliman A. -S. âgé de 24 ans, est soupçonné d’avoir été un membre d’une branche du groupe djihadiste Al-Nusra, a dit le procureur.

Les enquêtes ont révélé qu’il avait participé à l’enlèvement, le 17 Février 2013 et qu’il était « affecté à la surveillance de la victime, enlevée entre Mars et Juin 2013».

Il est « soupçonné d’une attaque terroriste pendant la guerre civile en Syrie contre une personne, qui a participé à une mission de maintien de la paix en vertu de la Charte des Nations Unies, et avait donc droit à une protection en vertu de son statut », a déclaré le procureur.

« Le mandat d’arrêt contre lui stipule qu’il est soupçonné d’un crime de guerre contre une organisation humanitaire, » a ajouté le procureur.

Le casque bleu de la Force des Nations Unies, dont la nationalité n’a pas été révélée, était chargé d’observer le désengagement FNUOD (FINUL) sur le plateau du Golan. Il a réussi à échapper à ses geôliers en Octobre 2013. On ne sait pas pourquoi il s’était rendu à Damas.

Deux groupes de soldats de la paix (casques bleus) de la FNUOD (FINUL) ont également été enlevés au cours de la même année sur le plateau du Golan pendant le cessez-le feu, l premier comprenant 21 soldats, et le second quatre. Tous étaient Philippins et ont ensuite étés libérés.

FNUOD, La FINUL présente sur les hauteurs du Golan depuis 1974, est une troupe était composée d’environ 1.000 membres et personnel civil en 2013. Les 917 soldats provenant de l’Autriche, de l’Inde, les Philippines, le Maroc et la Moldavie ne portent que des armes légères.

Dans le sillage de cette vague d’enlèvements, l’Autriche avait retiré ses membres pour des raisons de sécurité.

Telegraph

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.