Muni d’un couteau et d’une arme Airsoft dotée de cinq projectiles, le tueur a marché vers les membres de la BAC de Conflans-Saint Honorine, déterminé à ne pas lâcher ses armes (réelle et factice) et semble t-il, tirant en direction de la Police. Celle-ci, au moment où il brandissait son couteau pour taillader ses vis-à-vis, a répliqué touchant l’assassin djihadiste tchéchène à neuf reprises.

Honneur aux policiers qui ont abattu cet islamiste !

Honneur aux policiers qui ont abattu cet islamiste !

Publiée par Rassemblement National de Menton sur Vendredi 16 octobre 2020

(NDLR : la sœur du père -dénonciateur sur YouTube et Facebook pour plainte auprès du CCIF contre le professeur assassiné- serait toujours jihadiste en Syrie. Sa fille aurait été renvoyée du collège pour absences répétées et diverses irrégularités, qui sentent le fonctionnement de secte familiale islamiste)

Décapité ! Comme Daniel Pearl au Pakistan.

Comme tant d’otages d’organisations islamistes depuis. Comme les autres, son martyre a été mis en scène et diffusé pour semer l’effroi et tenter de briser toute résistance dans la société.

Ce professeur d’histoire-géographie, Samuel Paty qui quittait son collège à la veille des vacances n’a pas été assassiné par hasard. Il lui était reproché d’avoir montré les caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo lors d’un cours récent. Des élèves, des parents en avaient dit-on été « bouleversés » (NDLR :et avaient diffusé son nom, son adresse et son lieu d’enseignement sur Internet)!

Des médias ont évoqué ce soir un cours « controversé » ! Honteuse insulte au mort.

Les représentants de syndicats enseignants interrogés sur France Info ont été d’une prudence alarmante.

Le député du Val d’Oise, Aurélien Taché a au moins su dire que le professeur avait été courageux.

De fait en remplissant simplement sa mission d’enseignant, en faisant son travail de professeur, en initiant ses élèves à la presse et à la liberté de la presse, il a, dans le contexte actuel, été héroïque ! Lui est mort au champ d’honneur. La nation tout entière doit entourer sa famille qui vit le pire des cauchemars.

Rendre hommage à ce professeur ne peut se faire par une marche blanche mais par une vraie mobilisation pour la liberté de conscience et d’expression.

Dès demain, tous les syndicats enseignants doivent publier la une de Charlie Hebdo. Les journaux, les associations et partis démocratiques aussi. Les enseignants, les étudiants, les citoyens, devraient le faire aussi pour envoyer ce message aux terroristes : vous ne pourrez pas nous décapiter tous. Vous ne nous arrêterez pas. Vous ne nous soumettrez pas à la charia.

Sous le choc nous sommes à la croisée des chemins. De celui que nous emprunterons dépendra l’avenir de la société, de notre pays et des libertés.

C. P. V, professeure agrégée d’histoire

Principaux coupables hormis l’exécutant, Abdoulhak A. :

 

Conspiracy Watch

@conspiration
#Conflans | Abdelhakim Séfrioui, qui a participé ces derniers jours à la curée contre #SamuelPaty (le prof froidement exécuté par le djihadiste tchétchène), est le leader du Collectif Cheikh Yassine (du nom de l’ancien chef du #Hamas ) et un activiste antisémite qui a gravité dans la galaxie #Dieudonné. memri.fr/2012/09/13/le-

188

Retweets

Vidéo postée le 9 Octobre, supprimée depuis les faits

« Hajj Brahim », père faussement outragé d’une soi-disant fillette de 13 ans n’étant pas dans la classe de Samuel Paty et n’ayant pas assisté à ce cours d’éducation civique, mais bien membre de la « grande » mosquée radicale de Pantin, doit être condamné pour faux-témoignage intentionnel et incitation (directe ou pas) à la haine et au meurtre. Une cagnotte a, d’ores et déjà, été organisée pour assurer les vieux jours de Brahim, malgré sa calomnie qui s’est changée en meurtre et rituel jihadiste, puis retournée contre lui, car générateur de lynchage anti-prof. Notez bien la sémantique islamiste : « Une vidéo banale … qui a eu un écho au-delà de ses espérances« . Qu’espérait-il exactement????

Communiqué du Vendredi 16 octobre 2020

 

Val-d’Oise : Un enseignant décapité en pleine rue à Éragny pour avoir montré les caricatures de Charlie en classe, l’agresseur neutralisé par 10 balles par la police

Un enseignant a été décapité en pleine rue à Eragny-sur-Oise. (photo Remy Buisine)

Un homme a été décapité en pleine rue à Eragny-sur-Oise (Val-d’Oise) ce vendredi en fin d’après-midi, peu après 17 heures. L’agresseur a été neutralisé par balles par la police.

Un prédicateur de Pantin placé en garde à vue

Illustration. (Manuel Esteban/shutterstock)

Une dixième personne a été placée en garde à vue dans l’enquête sur l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) qui a coûté la vie à un enseignant de 47 ans ce vendredi.

 

 

Nouvelle garde à vue après l’attaque terroriste de Conflans. Un homme a été interpellé ce samedi après-midi. Selon LCI, il s’agit d’un prédicateur de Pantin (Seine-Saint-Denis).

Parmi les autres personnes interrogées par les enquêteurs, les parents de l’assaillant, son grand-père et son petit frère de 17 ans qui ont été interpellés à Évreux, là où habitait le terroriste.

Le parent d’élève qui avait fait plusieurs vidéos pour critiquer et se plaindre de Samuel Paty, qu’il avait traité de « voyou », fait partie des personnes en garde à vue, tout comme Abdelhakim Sefraoui que l’on voit dans l’une des vidéos. Ce dernier, qui est fondateur du collectif pro-palestinien Cheikh Yassine et membre du « conseil des imams de France », est déjà connu des services de police et de renseignement.

Le procureur de la République antiterroriste Jean-François Ricard a donné de plus amples précisions ce samedi concernant l’attentat et l’enquête en cours. L’assaillant âgé de 18 ans, Abdoulakh A., avait obtenu le statut de réfugié en France. Il était « présent devant le collège dans l’après-midi » et a demandé à des élèves qu’ils lui désignent le professeur, Samuel Paty. Le terroriste n’était pas fiché S ni inscrit au FSPRT. Il était toutefois connu des services de police « pour des affaires de dégradation de biens publics et de violence en réunions ». Les investigations menées par la DGSI et la SDAT se poursuivent dans cette enquête ouverte pour « assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

 

 

L’attentat de Conflans-Sainte-Honorine « est le 100ème acte de terrorisme islamiste ciblant la France depuis 2013 », rapporte Jean-Claude Brisard, le président du Centre d’Analyse du Terrorisme (CAT), « dont 17 attentats, 22 tentatives d’attentats et 61 projets d’attentats déjoués ».

 

SUIVEZ NOTRE DIRECT. Notre article est mis à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation. Recevez nos alertes en direct avec l’appli Actu17 pour smartphone.

20h29. L’assaillant serait un homme âgé de 18 ans d’origine Tchétchène. Le compte Twitter qu’il a très vraisemblablement utilisé pour revendiquer son acte, diffusant la photo de la victime décédée, se nommait « @tchetchene_270 ». Un compte qui a été suspendu.

20h01. Le président de la République Emmanuel Macron se rend à Conflans-Sainte-Honorine.

19h51. « De retour à Paris, je me tiens informé en direct de la cellule de crise que j’ai faite ouvrir, en lien avec le Président de la République et le Premier ministre », a écrit Gérald Darmanin sur Twitter.

 

 

19h36. La victime était un professeur d’histoire du collège du Bois d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine. L’homme avait bien montré, il y a quelques jours, des caricatures du prophète Mahomet durant un cours, comme nous l’avons révélé. L’assaillant a bien agi en représailles.

19h05. L’agresseur a revendiqué son acte sur Twitter, en diffusant la photo de la victime décédée. « A Macron, le dirigeant des infidèles, j’ai exécuté un de tes chiens de l’enfer qui a osé rabaisser Muhammad », a-t-il écrit. Le compte concerné a été suspendu.

18h54. L’assaillant est décédé. Au moment où les policiers sont arrivés à son contact, l’homme a refusé de lâcher son arme blanche, se montrant agressif envers les fonctionnaires qui ont fait feu à plusieurs reprises.

18h47. Le parquet antiterroriste (PNAT) se saisit de l’affaire. Une enquête a été ouverte pour « assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

 

 

INFO ACTU17. Terrifiante scène de crime à Eragny-sur-Oise ce vendredi en fin d’après-midi. Un homme a été décapité dans la rue du Buisson Moineau. Les policiers ont pris en chasse l’agresseur qui a été neutralisé par balles sur l’avenue Roger Salengro, située à quelques centaines de mètres, non loin de la commune de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).

Un large périmètre de sécurité a été mis sur place par la police et le service de déminage a été appelé. L’auteur des faits aurait une ceinture qui laisse penser qu’il s’agit d’explosifs. La piste terroriste est évoquée à ce stade, mais pas confirmée précise une source policière.

La victime est un enseignant

Selon nos informations, la victime est un enseignant du collège du Bois d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine. L’homme aurait montré les caricatures de Mahomet durant un cours, ce qui aurait motivé l’acte du tueur. Ce dernier est connu des services de police, toujours selon nos informations.

DIRECT. Val-d’Oise : Un enseignant décapité en pleine rue à Éragny, l’agresseur neutralisé par balles par la police

14 Commentaires

  1. Stupeur… horreur… effroi… incompréhension… attentat…terrorisme islamique.
    Nounours, bougies, solidarité, vivrensemble, rassemblements (avec masques svp), incantations… ils ne passeront pas ! Je donne raison sur un point à MLP : c’est trop tard, ils sont déjà là.

    Ce n’est pas un attentat. Ce n’est pas du terrorisme. Ce n’est pas de d’islamisme.

    Nous avons une culture citoyenne, la majorité des musulmans ont une culture communautaire. Cela commence dès la naissance. Le bébé absorbe l’idéologie communautariste avec le lait de sa mère. Littéralement. Dès qu’il ouvre les yeux il apprend que le monde est discriminant, genré en l’occurence : sa mère porte le foulard. Elle est identifiée, stigmatisée comme faisant partie de la communauté des femmes. Le principe de discrimination se grave au fond de son cœur. Des années plus tard, c’est dans un univers genré qu’il évoluera avec ses potes. Entre mâles. Dans sa communauté, dans sa famille, dans son clan de mâles, l’honneur est au-dessus de tout. Ce n’est pas l’honneur de la personne qui est défendu, c’est celle du groupe. Lui, il n’a pas d’identité propre. Il n’existe que par son intégration sans faille dans le groupe. Il défendra un membre de son groupe, de son clan quoi qu’il ait pu faire, car la question n’est pas là. C’est une question d’honneur. Il sait qu’il sera défendu quoi qu’il fasse, et que son identité est garantie par le groupe, le clan. La même culture de bande anime les dealers de shit du 9/3 qui affrontent une autre bande sur leur territoire.

    Le shit c’est l’Islam et l’autre bande c’est les koufars, les infidèles, c’est nous.

    L’Islam est le fondement identitaire de la majorité de cette communauté. La Ummah est la communauté des croyants. Cette communauté compte au moins 6 millions de membres en France selon les estimations les plus basses (les plus optimistes ?). 28% des musulmans = 1.680.000 résidents qui placent la shariah au-dessus des lois de la République. Mathématiquement donc, si seulement 1% d’entre eux envisagent de passer à l’acte, nous avons déjà 16.800 ‘’terroristes’’ potentiels au tableau. S’ils sont 5%, ça fait 84.000. Des terroristes ? Même pas…

    Un croyant prend le Saint Coran à la Lettre, et décapite Samuel Paty pour laver l’honneur du Prophète ? Il ne fait qu’appliquer la shariah. Il n’y a pas d’attentat. Il n’y a pas de terrorisme. Ce n’est même pas de l’islamisme. D’après les mêmes textes, il est entré au paradis.

    Jamais on ne prononce le seul mot qui explique tout : Islam. On nous dira qu’il y a les musulmans modérés (tellement modérés qu’on ne les entend jamais) et les musulmans fanatiques. C’est comme les nazis modérés et les nazis fanatiques : ils avaient la même idéologie MAIS les nazis modérés envoyaient les Juifs à Auschwitz en wagons – couchettes. Chaque musulman modéré EST un musulman fanatique potentiel. Tout dépend du réglage du curseur appliqué à l’idéologie.

    Ils sont solidaires et victimaires (Cépaçalislam, Padamalgam. Il était si gentil… C’est pas moi m’sieur, j’ai rien fait !). Par peur ou par solidarité avec la meute, pas un seul ne descendra dans les rues pour défendre les valeurs de la République.
    Ils n’en font pas partie.

    Alors, que faire ? Ou bien on intervient dans les mentalités, dans la culture, dans l’éducation des enfants dès la naissance. J’ai peu d’espoir.
    Ou bien on entre dans le jeu de l’affrontement entre bandes rivales : la République contre la Ummah. Cela fonctionne. Quand ils ont affaire à plus fort qu’eux, ils ont comme consigne de faire le dos rond. Ce n’est pas pour rien que dans beaucoup de pays les musulmans vivent sous la dictature. Là il y a un espoir: on y arrive…

  2. Macron dit vouloir lutter contre le séparatisme. Et paraît-il qu’il est intelligent ! Peut-Être dans la complexité de la perversion faut-il être aussi intelligent. En attendant moi je me souviens des cours philosophie « le refus de l’évidence première ».
    Alors à Macron : « VIVE LE SEPARATISME LES MUSLIMS DEHORS »

  3. Ce n’est pas avec des roses et des bougies qu’on viendra à bout de cette religion.
    Les arabes sont là pour nous tuer, tuer les Français, tuer les Européens.
    Ce n’est pas avec un gouvernement qui prône cette religion et qui en accepte toujours plus qu’on vivra en paix.
    La guerre ne se gagne pas avec des paroles mais avec des armes. Nous devons réagir et agir à cette invasion. Il faut virer tout ça chez eux…………pour ne pas dire pire.
    Si Israël avait parlé au lieu d’agir, il serait rayé depuis longtemps

  4. L’ONU, cette nuit, a autorisé l’Iran à acheter des armes sur le marché international.
    Quel rapport ?
    Les autorités du monde sont responsables d’ouvrir les portes des bergeries, et d’y laisser entrer, voire d’encourager, les loups à entrer (!) dans les bergeries !
    Sorte de suicide « politique »?
    National ? Intellectuel ? Religieux ou laïc ? Vert ? Ultragochisant ? Tous à la fois ?
    La chute des repères font, en tous les cas, que tous les intégrismes trouvent leur voie dans les sociétés ultraliberales, où tous les interdits societaux dits « judéo-chretiens » ont été profanés, par les pro-liberté à tout prix, jusqu’à légaliser toutes les unions illicites, et finalement les encourager et en faire une norme…normale.
    Ce félé s’est même offert en sacrifice devant les policiers, cherchant et la trouvant pour ses paires la gloire « d’un sacrifice ultime ».
    Que nous importe que l’enfer l’attende ! Les proches, le quartier, la ville, la nation sont blessés, la société meurtries !
    Quelle régression!
    Que sont devenues ces notions de la République, liberté, égalité et fraternité ? Un conte…

  5. Ce n’est pas avec des caricatures ou des articles au venin qu’on finira avec cet Islam mais en étudiant le coran, en y pointant les nombreuses erreurs de traduction et de réinterprétation (les articles des universitaires comme Patricia Crone ne manquent pas). Et c’est bien là, où les manuels scolaires devraient mettre l’accent et PAS en copiant à la lettre l’hagiographie wahabite comme c’est le cas aujourd’hui. L’école est là pour instruire, PAS pour endoctriner ou relayer les points de vue des intégristes.

    • Visiblement vous incriminez ce professeur pour provocation et de ne pas avoir donné « tous les éléments » à la source du Coran, comme s’il était imam érudit et non hussard de la République laïque. Vous nous accusez de commettre des articles « venimeux ». Vous basculez déjà du côté des assassins (de papier pour le moment). Belle preuve d’embrigadement!!!

    • Vous délirez totalement. Nous inciter à étudier le coran ? Vous avez conscience de votre épouvantable prise de position ? Qu’êtes-vous donc ? Un monstre de lâcheté, un inconscient irrécupérable, un complice de la barbarie nommée islam qui nous envahit sans discontinuité ?
      Je ne voudrais pas être vous. Je ne me supporterais pas.

  6. Les femmes Yézidis avaient bien compris : en prenant les armes, elles étaient les plus redoutées parce que selon la doctrine intégriste, tout musulman tué par une femme irait directement à l’enfer.

    Les vraies musulmans iront au paradis où 70 vierges les attendront (c’est bien connu). Mais je me demande un peu ce qui va arriver aux musulmanEs : 70 beaux gaillards les attendront ?? Ambiance chaude, plus chaude même que l’enfer !

  7. Et encore un Imam dit palestinien ; eux ont toute liberté de manifester ;mais les Juifs de France on leur interdit . ??? Ce faux peuple a été inventé pour détruire Israël avec beaucoup de complicités politiques et de financement de l’ europe ???

  8. Il est trop tard ,vous vivez dans l illusion.
    Chez nous ,en Israel ,nous avons les memes ,medias ,politiciens ,journalistes ,universitaires etc….Ce drame que vous subissez ,nous lé subissons aussi depuis trop longtemps .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.