Bruxelles, une ville gaie et accueillante, où flamber le denier public en toute tranquillité, pendant les mois d’astreinte du confinement : rappelons que la Belgique est, proportionnellement le pays le plus touché par le Coronavirus, sans même parler d’outrage aux bonnes mœurs ou moralité des « zélus » Zélés de nos zélites… 

“Je ne vois pas où est le problème”, dit l’organisateur du gang bang clandestin.

“Je ne vois pas où est le problème”, dit l’organisateur du gang bang clandestin. © Baert

L’organisateur de la partouze clandestine ne voit pas le problème: “Nous avons fait très attention, tout le monde avait déjà eu le coronavirus”

David Manzheley est l’organisateur de la partouze gay interrompue vendredi soir par la police dans le centre de Bruxelles, à laquelle a participé l’eurodéputé hongrois Jozsef Szajer. “Tout à coup, plein de policiers se trouvaient dans mon salon. ‘Carte d’identité! Tout de suite!’ Mais nous ne portions même pas un slip. Comment pouvions-nous dès lors montrer notre carte d’identité?”, raconte-t-il à nos collègues de Het Laatste Nieuws, qui ont pu voir l’appartement où s’est déroulé la fête.

7sur7.be

Illustration.

Illustration. © Photo News

Un gang bang clandestin interrompu en plein centre de Bruxelles, un député présent

MISE À JOUR Après les soirées, voici les partouzes clandestines.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.