Trump président sera fidèle à Israël à 100% ©

0
373

Dans une interview par email en exclusivité pour Jewish Press, l’avocat Mark E. Langfan, basé à New York, a confié que Trump va «rester fidèle à 100% en Israël, même si 85% des Juifs vont voter pour Hillary qui va pousser Israël à national suicide.”

Langfan, est un membre du mouvement “Les Juifs américains pour Trump.” Il est propriétaire d’une agence immobilière commerciale dans la Big Apple. Mais il est également bien connu pour ses analyses de géopolitique et sur Israël et pour ses conférences sur la façon dont la géopolitique régionale impacte la sécurité d’Israël.

L’un des tests décisifs qui permet de connaître quelle sera l’attitude d’un président américain envers Israël est de savoir s’il est prêt à déplacer l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem, la capitale israélienne.

La plupart des présidents présidents ont omis au cours de leurs campagnes présidentielles de se prononcer là-dessus – mais une fois dans leur bureau, tous ont invoqué leur droit d’utiliser la clause des six mois de “report” un droit qui figure dans le document original de cette promesse pour retarder sa réalisation. Ils renouvellent ce report tous les six mois. 

Est-ce que Trump fairait la même chose? Sur ce point, Langfan est plus prudent: «Il aura une tonne d’autres situations d’urgence auxquelles il devra faire face en raison de la catastrophe Obama,” dit-il.

Cependant, Langfan est certain que Trump ne « fera absolument aucune pression sur Israël” pour que l’état hébreu rendre des territoires de Judée-Samarie dans le cadre de tout «accord d’échange» afin de parvenir à un accord final avec l’Autorité palestinienne.

C’est un point de vue qui ne semble pas être partagé par la plupart des juifs américains, une évidence que Langfan lui-même a reconnue. Beaucoup croient qu’une fois investi dans le processus de paix pour essayer d’obtenir un accord entre Israël et l’Autorité palestinienne, Trump sera peut être enclin à forcer l’État juif à encore plus de concessions qu’il n’a pas encore eu à donner à ce jour. Dans certains cas, Israël a payé un lourd tribu à tout ses compromis.

Trump devra travailler dur pour gagner en crédibilité dans la communauté juive s’il veut gagner des voix dans cette communauté.

Néanmoins, Trump a promis dans son discours d’investiture jeudi soir, à la Convention nationale républicaine à Cleveland, dans l’Ohio, qu’il maintiendrait des liens très forts entre l’Amérique et son «plus grand allié dans la région, Israël”

Ce n’est pas une vraie surprise. L’homme qu’il a choisi comme son  vice-président, le gouverneur de l’Indiana Mike Pence, est pro-israélien, avec une longue liste d’intervention sur la question au de plus d’une décennie en tant que membre du Congrès, dans lesquelles il prenait fait et cause pour Israël.

Ce colistier de Trump a signé un projet de loi cette année pénalisant les entreprises locales de l’Indiana qui participent au boycott anti-Israël, Divest et Sanctions (BDS).

Pence a déclaré à la foule mercredi soir que «si le monde ne sait rien, il saura ceci: l’Amérique se tient aux côté d’Israël.”

Jewish Press

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.