Israël aura un système antimissiles par laser d’ici un an

Israël va s’équiper d’un nouveau système antimissile par laser d’ici un an, a annoncé mardi le premier ministre israélien Naftali Bennett. S’exprimant à l’ouverture d’une conférence annuelle du Centre de recherche sur la sécurité nationale (INSS), Naftali Bennett a présenté ce projet «qui permettra à moyen et long terme d’entourer Israël d’une muraille laser le protégeant des missiles, roquettes, drones et autres menaces».

Le premier ministre israélien, Naftali Bennett, a annoncé qu'Israël allait s'équiper d'un nouveau système antimissile par laser.

Le ministère de la Défense israélien avait annoncé en juin avoir utilisé un laser aéroporté dans une série de tests. Ce nouveau système de laser, installé à bord d’un petit avion civil permet de viser n’importe quel objet volant, dont des «drones, des obus, des roquettes, des missiles balistiques», avait indiqué Yaniv Rotem, directeur de la recherche et du développement au ministère israélien de la Défense. Cette technologie, mise au point par le ministère de la Défense et la société israélienne Elbit Systems, utilise les techniques de détection aérienne de l’armée puis propulse un faisceau laser de 100 kilowatts en direction de la cible, avait expliqué Yaniv Rotem à des journalistes.

En juin, le ministère avait estimé qu’il serait opérationnel d’ici trois ou quatre ans alors que Naftali Bennett a assuré mardi qu’il serait prêt «d’ici un an». Il a expliqué que l’actuel système antimissile du Dôme de fer coûtait des dizaines de milliers de dollars et que la nouvelle technologie permettrait de faire des économies et renforcerait la sécurité d’Israël. «Avec l’option d’intercepter un missile avec juste une pulsion électrique qui coûte quelques dollars, nous pourrons faire disparaître la menace iranienne à nos frontières», a affirmé Naftali Bennett.

Il a aussi suggéré que cette technologie pourrait servir d’autres pays de la région «aussi exposés aux menaces graves de l’Iran et ses alliés». Le premier ministre israélien a par ailleurs réitéré son opposition à un éventuel accord international sur le programme nucléaire iranien. «Aucun accord ne nous empêchera d’assurer la défense d’Israël», a-t-il affirmé. Israël, considéré comme la seule puissance nucléaire du Moyen-Orient, craint de voir l’Iran, son ennemi juré, devenir prochainement un pays du «seuil du nucléaire», c’est-à-dire ayant suffisamment de matière fissile pour produire la bombe atomique.

  FRONTIÈRE Officier de police vérifie une unité à un système laser visant à intercepter des ballons incendiaires, près de la frontière de Gaza.  (crédit photo : AMIR COHEN/REUTERS)
FRONTIÈRE Officier de police vérifie une unité à un système laser visant à intercepter des ballons incendiaires, près de la frontière de Gaza. (crédit photo : AMIR COHEN/REUTERS)

 

La République islamique continue également de développer les capacités de production de missiles balistiques capables de transporter des ogives nucléaires qui mettraient moins de 15 minutes pour atteindre Israël.

L’Iran dispose de plusieurs roquettes pouvant atteindre le territoire israélien, dont la Khoramshahr 2 d’une portée allant jusqu’à 2 000 km. (1 243 milles) et le Shahab-3.

Tsahal a admis que la menace de missiles conventionnels de l’Iran est une préoccupation majeure pour Israël qui, malgré ses défenses aériennes à plusieurs niveaux, pourrait ne pas être en mesure de faire face aux barrages de missiles intensifs tirés par l’Iran et ses groupes mandataires comme le Hezbollah au Liban ou les chiites. milices en Irak.

Des groupes terroristes dans la bande de Gaza tels que le Hamas et le Jihad islamique palestinien ont déjà testé la capacité du dôme de fer à faire face à de lourds barrages, y compris lors de la dernière série de combats en mai qui a vu plus de 4 000 roquettes, missiles et mortiers tirés vers Israël par le groupes.

À la suite de cette série de violences, connue sous le nom d’opération Guardian of the Walls, les responsables de Tsahal ont exhorté les fabricants de défense à accélérer leurs travaux sur les systèmes et à en avoir au moins un opérationnel d’ici le milieu de 2022.

Selon un rapport de Haaretz, trois systèmes supplémentaires devraient être livrés d’ici 2024.

Tous les quatre doivent d’abord être déployés dans le sud d’Israël.

Le parapluie de protection complet d’Israël qui contrecarre les menaces croissantes de missiles comprend le dôme de fer, conçu pour abattre des roquettes à courte portée ; le système Arrow (Arrow-2 et Arrow-3), qui intercepte les missiles balistiques en dehors de l’atmosphère terrestre ; et le système de défense antimissile David’s Sling, conçu pour intercepter les missiles balistiques tactiques et les roquettes à moyenne et longue portée, ainsi que les missiles de croisière tirés à une distance de 40 à 300 km. (25-186 milles).

Le système laser, quant à lui, ne coûte que quelques dollars par impulsion.

LA DÉFENSE La Direction de la recherche et du développement (DDR&D, ou MAFAT en hébreu) ​​du ministère de la DÉFENSE travaille sur deux systèmes à base de laser.

« A partir du moment où un laser est sur la [les] cible[s], il faut quelques secondes avant qu’elles ne soient abattues », a déclaré le chef du MAFAT, le brigadier-général. (rés.) Le Dr Danny Gold a déclaré au Jerusalem Post dans une récente interview, ajoutant qu’un tel système serait utilisé aux côtés du dôme de fer.

Mais il faudra encore quelques années avant qu’un prototype ne soit opérationnel, a déclaré Gold, et il espère que dans une autre décennie, MAFAT disposera d’un système capable d’abattre des cibles à longue portée.

L’un des systèmes est en cours de développement avec Rafael Advanced Defense Systems et se trouve à un stade avancé de recherche et de développement. Il s’agit d’un laser haute puissance basé au sol qui sera intégré au dôme de fer. En parallèle, MAFAT travaille également sur un laser aéroporté de forte puissance avec Elbit.

Le ministère de la Défense a déjà mené avec succès une série d’interceptions à l’aide du système laser aéroporté installé sur un avion civil, abattant plusieurs drones.

Au cours des essais de juin, le système laser de haute puissance qui avait été installé sur un avion civil Cessna a détruit plusieurs véhicules aériens sans pilote à différentes distances et altitudes. Selon le ministère, Israël est parmi les premiers pays au monde à réussir à intégrer la technologie laser dans un avion et à intercepter des cibles dans un scénario opérationnel.

Dans une interview avec Globes, le chef de la Division de la planification de l’état-major général de Tsahal, le brigadier-général. Eyal Harel a déclaré que le système est déjà à un stade très avancé, les tests finaux devant avoir lieu au début de cette année.

« Nous avons réussi à arriver là où personne d’autre au monde n’a réussi à atteindre », a-t-il déclaré. « Dès que l’essai final aura réussi, nous entrerons dans la production en série des systèmes laser, ce qui, d’ici deux ans, nous placera dans un point de fonctionnement différent, certainement par rapport à la bande de Gaza.

« La prochaine étape sera la miniaturisation, la réduction des coûts de production des systèmes au sol, mais aussi leur mise en vol. C’est là que les grandes entreprises de défense sont impliquées », a déclaré Harel.

«Le laser est la prochaine chose; c’est vraiment Star Wars »

Jforum avec Le Figaro avec AFP et JERUSALEM POST

Ministère israélien de la Défense A computer-generated mockup of a proposed laser-based air defense system being developed by Israel’s Defense Ministry, on January 8, 2020.

 

2 Commentaires

  1. quand je pense que les deux ennemis les plus virulents d Israel, la tunisie et l’ algérie (protégées de leurs fanfaronades anti »sionistes » par 4600 kms de distance) n ont que 8 ans de moins qu israel pour la tunisie et de 15 ans pour l algérie

    et qu on assiste aux formidables trouvailles et developpement d Israel, c’est un retard de 1000 ans qu ont ces aboyeurs par rapport a l état JUIF !!

    un seul regret et immense reserve méfiante envers les 1million 800.000 « citoyens » arabo-musulmans, terrible bombe a retardement..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.