Sommet secret des chefs d’Al Quds à Beyrouth

6
1227

Les chefs de la branche Al Quds des IRGC et du Hezbollah préparent une campagne anti-israélienne, lors d’un sommet secret à Beyrouth

 


Exclusivité DEBKAfile
: Seules une mission extraordinaire aurait amené deux grands généraux iraniens, le major général en chef du CGR, Hossein Salami et Qassem Soleimani patron d’Al Qods, à se rendre à Beyrouth pour un conclave secret avec Hassan Nasrallah, chef du Hezbollah. Mais DEBKAfile rapporte en exclusivité que c’est ce qui s’est passé dans la nuit du 22 août, peu après l’échec de la première tentative iranienne de lancer 4 drones tueurs de Syrie sur Israël.

Nos sources rapportent que les deux principaux généraux de la Garde iranienne, dont on n’avait jamais appris auparavant qu’ils avaient pu quitter l’Iran ensemble, ont passé trois heures et demie à parler au chef du Hezbollah, avant de quitter la capitale libanaise aussi discrètement qu’ils sont arrivés. Le contenu de cette réunion n’a pas encore été établi par aucun service de renseignement, mais on pense généralement qu’elle a été convoquée afin de plaider pour la guerre et d’élaborer un programme d’opérations conjoint contre des cibles américaines et israéliennes au Moyen-Orient dans les semaines à venir.

Un parallèle partiel peut être établi entre cet événement et une réunion il y a 12 ans. Le 19 juillet 2007, Nasrallah s’est rendu à Damas pour s’asseoir aux côtés du président iranien Ahmadinejad et du président syrien Bashar Assad. Ils se sont rencontrés pour définir un plan d’action commun Iran-Hezbollah-Syrie contre Israël à la suite de la guerre de 2006, entre le Hezbollah et Israël. Assad a été manifestement absent des délibérations, preuve de sa décision, ces dernières semaines, de s’éloigner de Téhéran et de renforcer sa coopération avec Moscou.

Il convient également de noter que Moscou s’est empressée de prendre part à l’échange de tirs entre le Hezbollah au Liban et Tsahal, dimanche 1er septembre : les commandants russes en Syrie ont porté des messages entre les parties en conflit afin de contrôler la flambée et de l’empêcher de s’envenimer, au risque de déboucher sur la guerre totale. Cela aurait nui aux intérêts russes en Syrie.

Cet incident, ainsi que d’autres incidents survenus dans la région au cours des 10 derniers jours, étaient à l’évidence l’issue du sommet extraordinaire tenu à la fin du mois dernier à Beyrouth. Le processus qu’ils ont mis en branle n’en est clairement qu’à ses débuts.

   ,  ,  , 

IRGC, Al Qods and Hizballah chiefs plot anti-Israel drive at secret Beirut summit

6 COMMENTS

  1. Any serious attack from Hezbollah’s will be the end of Lebanon. But Khamenei cares LESS! He is a genocidal Shia theofascist.

  2. Il n’y avait pas un drone errant dans les parages à ce moment?
    Dommage, cela aurait pu faire un formidable « strike ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.