Un agent iranien d’Hébron recruté en Afrique du Sud©

2
589
Le Shin Bet arrête un agent palestinien recruté par l’Iran

L’étudiant palestinien d’Hébron en ingénierie de l’informatique est interrogé et inculpé pour avoir mené des missions d’espionnage en Judée-Samarie et avoir planifié des attentats terroristes, après avoir été recruté par un agent iranien résidant en Afrique du Sud ; selon le Shin Bet : Cela démontre l’implication de l’Iran dans le terrorisme contre Israël”. 

Les services de renseignements iraniens ont recruté un étudiant palestinien d’Hébron pour mener des attaques terroristes contre Israël et mener des missions d’espionnage en Judée-Samarie pour le compte du régime iranien, a t-il été autorisé à publication, ce mercredi, par le Shin Bet.

L’espion est identifié comme s’appelant Mohammed Maharma, un résident d’Hébron âgé de 29 ans étudiant l’ingénierie informatique, qui a été recruté par un membre des services de renseignements iraniens résidant en Afrique du Sud, selon un communiqué diffusé par le Shin Bet.

Un acte d’inculpation a récemment été dressé contre Maharma, qui a accepté  d’entreprendre ses missions assignées par Téhéran, il y a trois ans.

Mohammed Maharma (L) and Bahar Maharma (Photo: Shin Bet)

Mohammed Maharma (G) et Bahar Maharma (Photo: Shin Bet)

 

“Les activités révélées illustrent l’implication iranienne dans l’incitation à la terreur contre Israël et démontre les armes envoyées par l’Iran vers différents pays autour du monde en vue de promouvoir des activités hostiles contre Israël”, déclare le communiqué du Shin Bet.

Le premier ministre Binyamin Netanyahu a aussi fait écho aux conclusions, en disant que : “L’Iran opère de manière terroriste contre l’Etat d’Israël, mais pas seulement en assistant le Hamas et le Hezbollah”.

Maharma a été enrôlé pour mener des opérations de renseignements pour le compte de l’Iran, par Bahar Maharma, un proche de sa famille venant d’Hébron et qui, au cours de  ces dernières années, a vécu en Afrique du Sud.

Au cours de l’enquête du Shin Bet, il est apparu que les renseignements iraniens utilisent l’Afrique du Sud comme une zone leur permettant de localiser des recrues potentielles et d’agir contre Israël en Judée-Samarie et dans les territoires sous contrôle palestinien de l’ouest du Jourdain.

Bahar Maharma a aussi agi pour le compte des services de renseignements iraniens et investi des efforts significatifs pour recruter des agents vivant dans les territoires arabes de l’ouest du Jourdain, pour qu’ils mènent des opérations d’espionnage et des attentats terroristes pour le compte du régime iranien.

Il y a trois ans, Bahar a rencontré Mohammed en Afrique du Sud, où il l’a convaincu de rejoindre les rangs services de renseignements iraniens. Bahar a aussi arrangé des rencontres entre sa fraîche recrue et des agents iraniens, dont certains ont fait le voyage en Afrique du Sud pour le seul motif de rencontre leur homme de l’intérieur.

Iranian President Hassan Rouhani (Photo: EPA)

Le Président iranien Hassan Rouhani (Photo: EPA)

 

Selon le communiqué du Shin Bet, Mohammed a reçu l’ordre de mener une série d’opérations clandestines et d’attaques terroristes contre les Israéliens, dont l’enrôlement d’un terroriste-suicide et le rassemblement d’une cellule terroriste qui devait, plus tard, mener une embuscade à l’arme à feu.

On lui a aussi demandé de suivre une formation à la manipulation de matériaux explosifs et à l’armement et d’ouvrir une boutique d’ordinateurs à Hébron, de la photographier et ensuite d’envoyer des photos de l’endroit à son officier-traitant en Afrique du Sud et aux Iraniens.

Le Shin Bet soupçonne que les Iraniens aient eu l’intention d’utiliser ce magasin comme une base de recueil de renseignements située en pleine région d’Hébron.

En outre, Mohammed avait aussi pour tache de localiser et de recruter des citoyens arabes israéliens qui auraient pu agir en tant que cinquième colonne et fournir des instantanés sur Israël. D’autres missions consistaient à transférer des cartes SIM et de la monnaie israélienne en Iran, dont le Shin Bet dit qu’il s’agit de prérequis à la mise en oeuvre d’attentats sur le sol israélien.

En menant une de ses missions centrales, Mohammed a réussi à recruter deux agents d’Hébron, alors qu’il était sur le point de bâtir une cellule terroriste bien plus vaste. Ils sont identifiés comme étant Nur Maharma et Wadiya Srahna, tous deux âgés de 22 ans et domiciliés à Hébron.

L’enquête du Shin Bet a révélé que les deux recrues de la cellule ont conspiré, avec Mohammed afin d’agir pour les Iraniens. Mohammed a reçu 8.000 $ de Bahar pour ses activités.

Un accent particulier était mis sur la mission consistant à recruter des citoyens arabes israéliens, en particulier des journalistes, du fait de leur accès autorisé à des sites sensibles à l’intérieur d’Israël, comme dans des sites gouvernementaux.

Dans l’acte d’accusation rempli par le tribunal militaire de Judée et Samarie, Maharma est accusé d’avoir pros cpntact avec une organisation étrangère hostile, d’avoir reçu de l’argent de l’ennemi et d’avoir tenté de rejoindre une organisation illégale.

Nur Maharma a aussi été inculpé de contact avec une organisation illégale, alors que Srahana est accusé de tentative pour rejoindre une organisation illégale.

Yoav Zitun|Publié le :  03.01.18 , 11:21

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski

2 COMMENTS

  1. L’Iran pris la main dans le sac de ce qu’il reproche aux autres : cela définit bien la paranoïa projective des mollahs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.