Seine-Saint-Denis : Véhicules incendiés, pompiers attaqués

5
2050

Seine-Saint-Denis : Véhicules incendiés, jets de projectiles, pompiers et policiers attaqués

Illustration Actu17 ©

Malgré le confinement obligatoire pour l’ensemble de la population, la nuit de samedi à dimanche n’a pas été de tout repos pour les pompiers et les policiers de Seine-Saint-Denis.

 

 

Secours et forces de l’ordre ont été contraints d’intervenir à plusieurs reprises à Clichy-sous-Bois, ce samedi, pour des incendies volontaires. La première intervention a eu lieu vers 20h30, lorsque deux camionnettes ont été incendiées dans l’allée du Bois-du-Temple.

Des jets de boules de pétanque

Les pompiers escortés par les policiers en prévision d’un éventuel guet-apens ont effectivement été ciblés par une pluie de projectiles dès leur arrivée. Visiblement déterminés à blesser voire pire, les assaillants ont visé les fonctionnaires avec des boules de pétanque, relate Le Parisien.

Sept médiateurs de l’équipe mobile de tranquillité mobile ont également subi des jets de projectiles, d’après le maire de la commune. À peine une trentaine de minutes plus tard, c’est entre le commissariat de la commune et la caserne de pompiers que des poubelles ont été incendiées.

Des échauffourées depuis le début du confinement

En Seine-Saint-Denis, des émeutiers harcèlent les forces de l’ordre et les secours depuis le début de la mise en place du confinement lié à la pandémie de Covid-19.

Mardi soir à Aulnay-sous-Bois, une vingtaine de jeunes leur ont tendu un guet-apens dans la cité des 3 000. Les policiers ont pu interpeller et placer en garde à vue six suspects pour « participation à un attroupement armé ».

Préfecture de Police

@prefpolice

Aulnay-sous-Bois cette nuit, des incendies volontaires nécessitant l’intervention de @PompiersParis et @prefpolice
sont déclenchés. Les auteurs empêchent les secours d’intervenir et lancent des projectiles sur les .
4⃣interpellations

Voir l'image sur Twitter
594 personnes parlent à ce sujet

Le surlendemain, plusieurs interpellations avaient eu lieu dont une pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « outrage à personne dépositaire de l’autorité publique » dans la même ville.

Seine-Saint-Denis : Véhicules incendiés, jets de projectiles, pompiers et policiers attaqués

5 COMMENTS

  1. En d’autres temps de crises, on tirait a vue sur les pillards et les incendiaires. Peut-on vraiment apprecier, dans ce refus de se proteger contre les barbares, ce qui tient au respect coute que coute de la vie des plus vils, et ce qui tient a la peur ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.