Sciences Po Grenoble : de la viande halal pour tous à la cafétéria ?

Selon un message publié sur les réseaux sociaux, la cafétéria de l’Institut d’études politiques de Grenoble s’apprête à ne servir exclusivement que de la viande halal aux étudiants. Selon CNEWS, ce jeudi 21 octobre, le syndicat UNI dénonce cette situation.

La folie woke a-t-elle encore frappé à Sciences Po Grenoble ? Cette fois-ci la révolution se passe dans les assiettes des étudiants. CNEWS rapporte ce jeudi 21 octobre la colère du syndicat UNI qui dénonce, dans un communiqué, le fait qu’une cafétéria installée dans les locaux s’apprête à ne servir désormais que des produits 100% halal. « Sans même parler de la cruauté de cette pratique (…), ce choix est fait au motif de « l’inclusivité » alors que les pratiquants d’une religion sont favorisés au détriment des autres », explique les étudiants scandalisés par cette annonce.      

Un post Instagram pour simple annonce      

L’UNI dénonce le fait que la cafétéria Cafet’en Kit (qui avait annoncé ce changement sur Instagram avant de supprimer le message et de plaider l’erreur de communication) profite « d’un espace exclusif dans l’IEP » pour imposer cette décision. De fait, elle estime que l’association qui gère ce point de restauration et qui est, selon elle, « agréée » par la direction de Sciences Po Grenoble, n’a pas à contraindre les étudiants à consommer de la viande halal. Pour l’UNI, il s’agit d’un « nouvel acte de soumission à l’idéologie woke et à l’islamisme ».

Face à la polémique, la directrice de Sciences Po Grenoble, Sabine Saurugger, affirme dans un communiqué, qu’elle a déposé plainte contre ceux qui propagent « une information mensongère ». Et détaille que Cafet’en Kit avait communiqué après s’être rendu compte qu’un nouveau fournisseur, une boulangerie fournissant l’IEP depuis la rentrée universitaire, « n’offrait que de la viande halal ».  Elle explique, en outre, que servir de la nourriture confessionnelle ne respecte pas le principe de laïcité et de neutralité à l’intérieur de l’IEP. Elle précise également que la directrice des affaires juridiques de l’établissement s’est par ailleurs saisie du dossier. « Des mesures seront prises en conséquence », annonce-t-elle. Sabine Saurugger rappelle enfin soutenir le développement de l’autonomie et de la responsabilité des élèves.  

Déjà en mars 2021, cet IEP avait fait la une de l’actualité à la suite des accusations d’islamophobie à l’encontre de deux professeurs de l’école par le syndicat UNEF. La directrice de Sciences Po Grenoble avait adressé un « rappel à l’ordre » aux deux enseignants pour avoir questionné l’utilisation du terme islamophobie  .

Valeurs Actuelle

 

2 Commentaires

  1. Les français sont des hypocrites pour ça , car ils mangent de tout et n’importe quoi, ça aurait été casher c’est pareil ils auraient été indigné , les français n’ont jamais voulu partager les choix alimentaires comme cela se fait aux États Unis ou le casher se trouve presque partout en GS etc…et les gens sont plus respectueux….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.