Sarah Halimi: fume, c’est du déni

Nous sommes bien d’accord: on ne juge pas les fous, et la Cour de cassation est souveraine si elle considère qu’un assassin est privé de son «discernement». Il n’empêche que, dans l’affaire Sarah Halimi, il y a un problème dès le départ, et de taille. Le cadavre martyrisé de cette pauvre femme était à peine refroidi que, déjà, on interrogeait le mobile antisémite de son assassin.
Et on l’a interrogé longtemps avant que la justice ne le reconnaisse enfin, après bien des arguties. Pourtant, dingue ou pas, l’assassin n’a pas frappé au hasard. Il est monté chez sa voisine juive, qu’il a massacrée en psalmodiant «Allah akbar» et en gueulant qu’il avait tué le «démon». Et, malgré l’évidence, on pinaille, on minaude. Certes, nous avons affaire à un tueur qui n’aime pas beaucoup les Juifs, mais bon, ce n’est pas le plus important. Le plus important, c’est qu’il ne l’a pas fait exprès. Il a été pris d’un coup de folie, comme on dit…
Quand des cinglés complotistes d’extrême droite enlèvent une petite fille parce qu’ils pensent que l’État organise des placements d’enfants au profit de réseaux pédocriminels, on ne dit pas que ce sont d’abord des dingues, on dit que ce sont des criminels d’extrême droite, et on a raison – pourtant, il faut être sérieusement perché pour croire, comme eux, qu’Hillary Clinton mange des enfants… Quand un conjoint qui frappe sa femme est aussi un alcoolique, on ne dit pas que c’est d’abord un pochetron, on dit que c’est un mari violent, et on a raison. Mais quand un illuminé antisémite massacre une vieille dame juive après avoir récité des sourates, on dit que c’est parce qu’il avait fumé trop d’herbe pas fraîche.
Curieusement, c’est aussi ce qui est en train de se passer avec l’homme qui a tué à coups de couteau une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet (Yvelines) vendredi dernier: dès le week-end, on a commencé à lire et à entendre qu’il était «dépressif».
Certes, il était aussi un peu islamiste sur les bords, selon toute évidence, mais là encore, ce n’est pas le plus important. Le plus important, c’est qu’il n’avait pas le moral.
L’antisémitisme et l’islamisme radical vont-ils sortir du Code pénal pour entrer dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM)? Faut-il déterrer Mohamed Merah pour effectuer une analyse toxicologique? Une chose est sûre: pour certains journalistes et commentateurs, l’abolition du discernement n’est pas une excuse.
par Gérard Biard, rédacteur en chef de Charlie Hebdo Paru dans Charlie Hebdo, n°1501, 28 avril 2021

4 Commentaires

  1. Une preuve flagrante que ce procès est une escroquerie ?
    Tous, nous avons entendu que cet ersatz humain est entré chez sa victime, et…dès qu’il « a vu la Torah », il a disjoncté…
    Mais quoi ? Qu’est-ce à dire ?
    Il y avait « une Torah » visible chez Sarah ? Une idole, une statue, un bidule qui s’appelle Torah ? Eh non, bien sur, la Torah n’est pas un objet, mais un Code de Lois, spirituelles, sociales, intellectuelles et rituelles…
    Il N’Y A PAS D’OBJET DANS UNE MAISON JUIVE QUI PUISSE ÊTRE QUALIFIÉE DE TORAH !
    Dans les seules synagogues, on peut trouver, dans les armoires saintes des Rouleaux de la Torah, et dont la présence d’un Sage l’emporte sur la préséance !
    Et bien qu’ils soient embrassés, respectés, craints, c’est le Texte, la parole divine qui est l’objet, et point un rouleau de parchemin, même dans un joli coffre ou manteau !
    Dans l’habitat juif, seule la pratique de la Torah, un ensemble de prescriptions, matérialise la Loi, et son « objet » n’est point perceptible, pour absolument personne !
    Pas de rouleau dans une maison simple, et juive…
    CQFD.

  2. IL VA ARRIVER LE MOMENT OU DE NOMBREUSES PERSONNALITES AURONT DES COMPTES A RENDRE,AU POINT DE VUE POLITIQUE,SANITAIRE ET SECURITAIRE !!!!!

  3. Merci à Gérard Biard pour cette excellente analyse. A qui la justice rendra t-elle des comptes si elle n’est plus capable de rendre la justice. Ce déni doit nous alerter tous, il y a urgence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.