L’unité 340 de R&D technologique de la Force Quds et son quartier général sont dévoilés pour la première fois

Récemment, Israël a apparemment accepté certaines limites dans sa capacité à contrecarrer toute la contrebande de missiles émanant des tentacules de la pieuvre iranienne et se concentre sur le démantèlement des infrastructures qui aident les organisations terroristes à fabriquer elles-mêmes des roquettes lourdes et précises.

 

Il y a peu de temps, une source de renseignement occidentale spécialisée dans le dévoilement de l’infrastructure de la force Qods a révélé de nouveaux détails sur l’unité de R&D technologique de la force Quds, qui aide les groupes supplétifs de l’Iran à construire leurs propres capacités de roquettes et de missiles selon les plans de production développés et testés en Iran.

L’unité 340 est dirigée par Hamid Pazli (alias Mohsin Kafi), qui est titulaire d’un doctorat en mécanique de l’Université of Technologie de Téhéran et a été en charge de l’Agence spatiale iranienne (ISA) ces dernières années, après avoir également été président de l’Institut iranien de recherche spatiale (ARI).

La plupart des employés de l’unité sont des spécialistes en génie mécanique qui utilisent un certain nombre d’installations de production de moteurs et de missiles dans la région de Téhéran et de Samanan pour la production, la recherche, la formation et les essais sur les systèmes d’armement.

En plus du développement de roquettes, l’unité fournit également une formation et un soutien technique aux organisations terroristes qu’elle appuie, notamment le Hezbollah, le Jihad islamique, les milices irakiennes et les Houthis au Yémen. Le support technique vise à permettre à ces organisations de fabriquer elles-mêmes des roquettes. La formation et le coaching en Iran sont dispensés au centre de formation de Shahid Shabani (Badinda) et sur les champs de tir d’essai du Centre de recherche spatiale, dépendant du site de Samanan.

Parmi les armes développées qui sont sorties du tableau de planification de l’unité technique, il y avait des roquettes lourdes, qui ont en suite été observées en Irak, en Syrie et, plus récemment, dans l’arène de Gaza. Ces roquettes transportent une ogive particulièrement puissante pour un large rayon de destruction et de graves dommages infligées aux zones urbaines. Parmi les roquettes développées par l’unité, il y a des roquettes de différentes portées, dont la roquette Bader 3 (Nafea), une roquette sol-sol fabriquée en Iran et transportant un explosif pesant 400 kg, ainsi que le missile « Jihad » d’une portée d’environ 20 km avec une ogive allant de 300 à 400 kg.

Des roquettes similaires ont été observées pour la première fois au cours des combats vers la mi-2018, lorsque le Jihad islamique a lancé en novembre 2019 une roquette lourde autoproduite appelée « Enfer d’Ashkelon », qui a laissé un énorme cratère dans l’un des champs de la région d’Eshkol.

On estime que l’unité est également impliquée dans la fourniture de services de conseil au Hezbollah et aux Houtis du Yémen dans tous les domaines liés au développement de missiles de précision. En août 2019, le blog « Intelli Times », et plus tard le porte-parole de Tsahal, ont révélé l’identité de Majid Navab, un consultant en technologie pour les missiles sol-sol de la Force Qods et de la branche aérienne des Gardiens de la révolution, qui a été envoyé pour accompagner le Hezbollah dans la mise en place d’une infrastructure visant à améliorer la précision de ses missiles. Il est aidé par le réseau de contrebande technologique de l’Unité 190. Parmi les produits expédiés au Liban et via la Syrie, l’appareil de défense a également identifié des mélangeurs de carburant et des machines à commande numérique qui ont été conçus ensemble pour construire des lignes de production de missiles et améliorer la précision des missiles.

Ces derniers mois, Israël a découvert une série d’usines de missiles que le Hezbollah cache à l’intérieur de fabriques et de résidences civiles, y compris un site de production de composants de missiles de précision au cœur d’une zone industrielle dans le quartier d’Al-Janah, à proximité de deux sociétés gazières. Entre autres, une ligne de production de missiles identifiée par le blog Intel Times comme une ligne reposant sur des machines de gravure et de production importées de Chine a également été dévoilée.

Expérience de moteur de fusée
Expérience de moteur de fusée
Production de fusées
Production de fusées
Mélange de carburants et moteurs de coulée
Mélange de carburants et moteurs de coulée
Planification et développement
Planification et développementintellitimes.co.il

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.