Révélations du déploiement des milices pro-Iran à l’Est de la Syrie

0
1753

Une photo prise le 22 mars 2017 près de la ville de Latamneh, dans la campagne de la province syrienne de Hama, dans le centre de la Syrie, montre une famille syrienne déplacée voyageant avec ses biens le long d’une route alors que deux combattants rebelles en moto la croisent. Photo de dossier AFP

Des milices iraniennes en alerte après la fuite des cartes de leur déploiement dans l’est de la Syrie

 

Source: Asharq Al-Awsat

«Eye of the Euphrates» [Les Yeux de l’Euphrate] a publié sur ses sites de réseaux sociaux, des cartes et des emplacements détaillés de 13 positions clés du Corps des gardiens de la révolution iranien (IRGC) dans la ville stratégique d’al-Bukamal en Syrie.

La page, qui a été créée l’année dernière et compte plus de 122 000 adeptes, a publié une vidéo montrant un camion transportant des armes et des munitions d’une base à une autre.

Elle a noté que les milices pro-iraniennes étaient passées en état d’alerte et changeaient de lieu de déploiement. 

Le dirigeant de Fatemiyoun à Bukamal, Salman al-Irani, a promis une récompense financière à quiconque fournirait des informations sur les personnes surveillant et prenant des photos des bases de la milice iranienne.

De tels développements surviennent dans un climat de tension sans précédent entre les forces iraniennes et russes, suite aux mesures russes prises à l’est de l’Euphrate, pour limiter l’influence iranienne dans la région.

Parmi les lieux révélés par «Eye of the Euphrates», il y a un site situé sur les rives de l’Euphrate, de l’autre côté du village d’al-Baghouz, qui est maintenant sous le contrôle des Forces démocratiques syriennes.

Le site est une base principale pour les milices iraniennes, où 150 membres de la brigade afghane des Fatemiyoun sont localisés.

Brigade afghane des Fatemiyoun

Une autre carte montre deux sites clés à Hay Jamiat, le premier appartenant au Kataeb Hezbollah et le second à Harakat al-Nujaba.

Kataeb Hezbollah

Harakat al-Nujaba auquel Soleimani a attribué la future “conquête du Golan”

Ce secteur comprend également deux quartiers généraux pour les agents de renseignement, l’un appartenant au Hezbollah et l’autre au CGRI.

Selon «L’Œil de l’Euphrate», les quartiers généraux des milices de Zainebiyoun, spécialisées dans les patrouilles de nuit, sont également des sites très répandus.

Zainebiyoun (Chiites) pakistanais

Dans la campagne de Bukamal, il y a une base pour le Fatemiyoun qui érige en permanence des points de contrôle pour inspecter et fouiller les civils.

Une réunion réunissant les conseillers de sécurité nationale de la Russie, des États-Unis et d’Israël s’est tenue à Jérusalem, la semaine dernière, pour discuter de la présence iranienne en Syrie. Elle a également exhorté Moscou à s’engager dans un processus de réductions des forces iraniennes en Syrie. 

isicrc.org

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.