Rambam : les fausses victimes du Hezbollah en Israël

7
2605

Les fausses victimes du Hezbollah en Israël

Alors que les Forces de défense israéliennes se sont lancées dans une petite guerre psychologique, en mettant en scène une fausse évacuation d’urgence vers l’hôpital de Haïfa, les allégations du groupe libanais à propos de l’attaque perpétrée dans le nord dimanche après-midi, sont devenues de plus en plus bizarres et risibles.

Peu de temps après que des combattants du Hezbollah ont tiré des missiles anti-chars et que Tsahal a bombardé la région de Maroun al-Ras, dans le sud du Liban, il est apparu que l’évacuation de soldats “blessés” vers l’hôpital Rambam à Haïfa était un exercice de guerre psychologique mené contre le Hezbollah.

 

Les soldats ont été peints en rouge sang et bandés, puis ont été étirés de manière dramatique à partir d’un hélicoptère de Tsahal, mais à bord d’un dispositif plus adapté à la guerre ou aux opérations militaires. Après que la situation soit revenue normale dans la région, les soldats ont été libérés de Rambam.

Fausse victime transférée à l'hôpital de Rambam (Photo: Gil Nechushtan)

Fausse victime transférée à l’hôpital de Rambam (Photo: Gil Nechushtan)

 

Dans un premier message après l’attaque de missiles anti-chars sur la frontière israélo-libanaise, Tsahal annoncé “plusieurs coups” reçus et pendant quelques heures, elles n’ont pas publié d’éclaircissements sur ces informations alors qu’il était clair qu’il n’y avait personne de blessé dans l’attaque. Le Hezbollah a mordu à l’hameçon et a déclaré que l’attaque était un exploit. Il a déclaré avoir réussi à blesser et même tuer quelques soldats israéliens. 

Les forces de Tsahal étaient prêtes à ce que le Hezbollah attaque un véhicule militaire et a planifié l’évacuation simulée des soldats. Donc, à partir du moment où le Hezbollah a ouvert le feu, Tsahal a décidé de garder les choses aussi vagues que possible.

Rambam a emmené les "blessés" à l'USI (Gil Nechushten)

Rambam a reçu les “blessés” à l’Unité de Soins Intensifs (Gil Nechushtan)

 

La scène était plutôt dramatique : des dizaines d’obus d’artillerie ont été tirés, des mitrailleuses lourdes ont tiré d’un hélicoptère de combat et les informations sur les victimes sont restées aussi vagues que possible. 

Au cours de l’événement, un hélicoptère a décollé de la base militaire avec deux soldats à bord pour se rendre à l’hôpital de Rambam, mais les deux soldats ont été libérés peu de temps après. 

Ce n’est qu’après que le Hezbollah a déclaré avoir blessé avec succès quatre soldats israéliens que Tsahal a officiellement annoncé qu’il n’y avait aucune victime et que l’escalade se poursuivait à cause du Hezbollah. Cependant, le Hezbollah a déclaré que l’événement était terminé pour lui et que la balle était maintenant dans le camp d’Israël.

 

Un peu après 16 h 30, l’unité du porte-parole de Tsahal a fait la déclaration suivante : «Dans le prolongement du compte rendu de l’événement proche d’Avivim, plusieurs missiles antichars ont été lancés du Liban sur une base et des véhicules de Tsahal. Il y a eu quelques coups de feu et Tsahal a riposté sur la source de l’attaque dans le sud du Liban. Plus de détails seront donnés plus tard. Nous demandons à tout le monde d’éviter tout rapport non officiel. ”  

Un soldat factice dans un véhicule de Tsahal

Un soldat factice dans un véhicule de Tsahal

 

Au même moment, un hélicoptère a atterri à la frontière nord et a emmené deux soldats à Rambam pour des raisons non spécifiées, a déclaré l’armée israélienne. “Les deux hommes ont été examinés dans l’unité de soins intensifs, et ont été libérés peu de temps après sans aucune assistance médicale.” 

Pendant ce temps, le Hezbollah a passé des heures à faire écho à ses présumées quatre victimes de Tsahal. 

«À 16 h 15, une escouade portant les noms de Hassan Zineb et Yasser Daher (deux membres du Hezbollah tués lors d’un bombardement perpétrée par Tsahal près de Damas) a détruit deux véhicules de Tsahal dans la région d’Avivim. Il y a des victimes et des morts au cours de l’événement », a déclaré le groupe.

 

Plus tard, le réseau Al-Mayadeen, affilié au Hezbollah, a rapporté qu ‘”il semblerait que la principale préoccupation d’Israël consiste à évacuer toutes les victimes de la région – il y a quatre blessés du côté israélien”.

Des chars à la frontière libanaise (Photo: AFP)

Des chars à la frontière libanaise (Photo: AFP)

 

Au cours de la soirée, les revendications du Hezbollah sont devenues de plus en plus bizarres et risibles. 

Al Mayadeen a déclaré: «Israël était prêt à sacrifier la vie d’un soldat et un véhicule supplémentaire pour réparer la barrière de sécurité. Les hommes du Hezbollah ont vu un soldat de l’armée israélienne à la peau sombre, d’origine éthiopienne, et ont évité de prendre des mesures. “ 

Et Naim Qassem, lieutenant du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré : “Le Hezbollah a été en mesure de montrer toute sa force aujourd’hui. Nous avons forcé Israël à adopter de nouvelles règles d’engagement, œil pour œil, dent pour dent et mort pour mort. Le Hezbollah veut conserver sa dissuasion et ses règles d’engagement, nous sommes sur une route vers la victoire, à la fois déclarative (?) et concrète. “ 

Itai Blumenthal, Daniel Salami et Ahiya Raved | Publié: 09.02.19, 08:17

7 COMMENTS

  1. Scusi j’aurai du le vérifier avant : ce n’est pas Patton mais Montgoméry .

    Plus de précisions relevées sur le Net .

    ” Les Alliés ont fait croire aux nazis que le Débarquement aurait lieu sur les côtes du Nord-Pas-de-Calais. C’est ce qu’on a appelé l’opération Fortitude. Des centaines d’avions gonflables ont ainsi été installés à Douvres (Royaume-Uni). Il y avait même des tanks et des camions gonflables. 11 divisions fantômes qui ont leurré les Allemands. Au même moment, des milliers de faux messages codés sont diffusés à la radio.

    Cap vers Gibraltar

    Dans les mois qui ont précédé l’opération, 18 000 messages vont être écoutés par les Allemands. De plus, un lieutenant australien est recruté par les Anglais. Il a été choisi parce qu’il était le sosie du général Montgomery, chef des armées terrestres alliées. Le faux général est envoyé à Gibraltar (Royaume-Uni) une semaine avant le Débarquement pour faire diversion. Cette mascarade sera un succès, les Allemands vont en effet croire qu’une autre opération se prépare ailleurs, bien loin de la Normandie ” .

  2. A grande échelle Adolphe s’était fait manipulé lui aussi par les anglais .

    Chars , voitures , avions etc…. gonflables pour faire croire que le débarquement aurait lieu du côté de Dunkerque .
    Si j’ai bonne mémoire ils auraient même fait ” ballader ” Patton sur les lieux .

    C’est ainsi qu’il ne restait que les bunkers sur les plages normandes .

  3. Qu’ils sont forts en gueule . Nasrallah est un collaborateur avec Israël qui mène l’entité islamique par la queue .
    Il l’a avoue a moitié quand il a parlé des accords de 2006 qui lui donnent l’ordre de ne pas attaquer les avions et drones israélien qui survolent le Liban.

  4. Résistance vos arguments sont bons pour les médias francouillons que vous consultez tous les jours !
    Profitez en ,la France vous appartient !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.