Depuis la création d’Israël, les Palestiniens, les Arabes et les musulmans ont été le pilier de l’antisionisme. La gauche, de l’Union soviétique à des professeurs de littérature, leur auxiliaire. Mais cela pourrait être en train de changer: Tandis que les musulmans lentement, à contrecœur, et inégalement acceptent peu à peu l’Etat juif comme une réalité, la gauche de son côté est de plus en plus bruyante et obsessionnelle dans son rejet d’Israël.

Il y a beaucoup de preuves qui vont dans ce sens: Des sondages au Moyen-Orient ont montré des fissures dans l’opposition à Israël tandis qu’une enquête américaine majeure montre pour la première fois des démocrates libéraux sont plus anti-Israël que pro-Israël. Les gouvernements saoudien et égyptien ont des relations sécuritaires réelles avec Israël alors qu’un juif comme Bernie Sanders déclare que « si [les Israéliens] veulent que nous ayons une relation positive avec eux je pense qu’ils vont devoir améliorer leurs relations avec les Palestiniens « .

Mais je voudrais mettre l’accent sur un petit exemple emblématique, celui d’une institution des Nations Unies: L’Organisation mondiale de la Santé et son rapport A69 / B / CONF / 1 du 24 mai au titre alléchant, «Les conditions de santé dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-est, et dans le Golan syrien occupé. Projet de décision proposé par la délégation du Koweït, au nom de la ligue arabe, et de la Palestine  »

Le document de trois pages appelle à «une évaluation sur le terrain menée par l’Organisation mondiale de la santé», avec un accent particulier mis sur des sujets tels que « incidents de retard ou déni de service des ambulances» et «l’accès à des services de santé adéquats pour les Palestiniens incarcérés. » Bien sûr, des documents entiers ne pointent qu’Israël comme un pays qui ne donnerait pas un libre accès aux soins de santé.

Ironiquement pour ce rapport ils ont eu recours à un consultant de l’OMS fait partie du régime d’Assad dans la Syrie voisine, qui commet des atrocités estimées à un demi-million de morts et 12 millions de personnes déplacées (sur une population d’avant-guerre de 22 millions).

Par ailleurs, à la fois la femme et le beau-frère de Mahmoud Abbas, chef de l’Autorité palestinienne, dont le statut et la richesse peut leur permettre de pourvoir un traitement partout dans le monde, ont choisi d’être traités dans les hôpitaux israéliens, comme la sœur, la fille , et petite-fille d’Ismail Haniyeh, le dirigeant du Hamas à Gaza, l’ennemi juré d’Israël.

En dépit de ces faits, l’OMS a voté le 28 mai et accepter le rapport de terrain proposé avec le résultat prévisible de 107 voix pour, huit voix contre, huit abstentions et 58 absences.

Mais la composition de ces blocs de vote rend la décision remarquable.

Les votes en faveur du rapport émanent de tous les pays européens en Europe, sauf deux, la Bosnie-Herzégovine (qui a une population à moitié musulmane) et Saint-Marin (population totale: 33.000), qui tous deux se sont abstenus pour des raisons qui me sont inconnues.

  Tout les autres gouvernemens européens à part ces deux là, ont voté en faveur d’une enquête de terrain biaisée conduisant à une condamnation inévitable d’Israël. Pour être précis, il s’agit des autorités au pouvoir en Albanie, Andorre, Autriche, Bélarussie, Belgique, Bulgarie, Croatie, Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Italie , Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Moldavie, Monaco, Monténégro, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Russie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse et Royaume-Uni.

Cette quasi-unanimité européenne est d’autant plus remarquable que les nombreux gouvernements qui se sont abstenus ont tous des populations à l’écrasante majorité musulmane: Burkina Faso, Tchad, Erythrée, Ethiopie, Gabon, Gambie, Côte d’Ivoire, le Kirghizistan, la Libye, le Mozambique, la Sierra Leone, Soudan, Tadjikistan, Tanzanie, Togo, et le Turkménistan.

Ainsi, l’Islande (qui n’a pas de population musulmane) a voté pour l’amendement et contre Israël alors que le Turkménistan (ce qui est à plus de 90% de musulmans) ne l’a pas fait.

Chypre et la Grèce, qui ont de nouvelles relations critiques avec Israël, ont voté contre Israël alors que les Libyens historiquement hostiles se sont abstenus. L’Allemagne, avec son histoire tragique a voté contre Israël tandis que le Tadjikistan, un partenaire du régime iranien s’est abstenu. Le Danemark, avec sa noble histoire, a voté contre Israël tandis que le Soudan, dirigé par un islamiste, ne l’a pas fait.

Ces constatations étonnantes suggèrent que l’hostilité musulmane monolithique se lézarde tandis que les Européens, qui sont majoritairement à gauche, au point que même les partis d’extrême droite poursuivent des politiques de gauche édulcorées, méprisent plus Israël. Pire encore, même ceux qui ne partagent pas cette hostilité s’alignent avec elle, même lors d’un vote douteux de l’OMS.

Ce sont toujours les musulmans, et non pas les gauchistes, qui commettent pratiquement toujours les attaques violentes contre Israël; et c’est l’islamisme et pas le socialisme, qui reste l’idéologie anti-sioniste régnante. Mais ces changements indiquent que les relations d’Israël avec l’Occident se détériorent alors que ses relations avec ses voisins se réchauffent.

Daniel Pipes (DanielPipes.org, @DanielPipes) est président du Forum du Moyen-Orient.

Israël Hayom

6 Commentaires

  1. Ce n’est pas étonnant que des gens d’origine chrétienne veuille se constituer CONTRE quelqu’un ou quelque chose. Le Droit International s’appelle aussi le Droit de Gens. ce parti pris démontre que l’Europe des Gens n’ a pas fonctionné, et qu’ils ont besoin de se donner une réalité humaine d’européens, contre…
    Il reste la Russie qui y veut récupérer de l’ influence, forte de l’absence de condamnation des Européens pour ses annexions en Ukraine et Crimée.

    Pas habituellement mystique,néanmoins je me demande vraiment si cette soudaine montée de eaux dévastatrice, n’est pas une punition.
    Ils n’auront pas Jérusalem !

  2. L’Europe et peut être même les USA vont crever de leur antisémitisme et de leur pseudo gauchisme ( en fait de l’entreprise de démoralisation mise en place par l’URSS).

    Avant cela ils vont se retourner contre nous et ils se retournent parceque çà ne leur coute pas plus que de brûler vivants des petits enfants juifs dans les crématoires.
    Parcque comme pour ces enfants çà permet aussi d’effacer les traces, les témoins, les futurs accusateurs, d’effacer la réalité.

    Effacer la réalité pour ce Sanders de toutes ces femmes qui jouissent d’une liberté que rien ne doit ternir au présent comme ces juifs religieux , TOUS SORTIS DE L HISTOIRE (les juifs religieux ayant été les précurseurs funestestes).

    Ce qui les faits sortir de leurs trips doit être effacé, effacé le juif il devient un être humain qui doit perdre sa religion, effacé le sioniste, il doit être uniquement juif «  »pratiquant » », effacé l’islamiste c’est un produit de l’injustice et des hommes pas des femmes.

    Tout doit être effacé pire que sous les nazis pire qu’avec les gardes rouges, les sortis de l’histoire vitrifierons Israel en offrant une de leur dizaines de milliers de bombes atomiques, pour 5mn de musique ou de prière en plus exactement comme ils ont offert leur vote.

    Que soient maudis à jamais tous les juifs qui ont côtoyé Sanders sans rien avoir fait.

  3. IL NOUS FAUT LUTTER CONTRE LES GAUCHES EUROPEENNES
    MAIS LA PREMIERE LUTTE EST D INVESTIR LEGALEMENT HORS D EUROPE ET DANS LES PAYS QUI NOUS SONT FAVORABLES

    LES JUIFS RESTENT PUISSANTS
    A CHACUN DE RECONNAITRE SES VRAIS AMIS

  4. Il est evidemment consternant que des pays de l’Est europeen, favorables dans le fond a Israel (Republique tcheque, dans une moindre mesure Pologne, peut-etre des Etats baltes) pour des raisons historiques, n’aient pas ose se demarquer du groupe majoritaire emmene, nul ne peut en douter, par la France. Mais les pays europeens sont avant tout preoccupes par la crainte de ne pas parler « d’une seule voix ». Le president Chirac affectionnait cette formule, par laquelle il entendait, avant tout, sa propre voix. On se souvient sans doute qu’il avait ete jusqu’a menacer des membres recents de l’Europe (en l’occurrence, il s’agissait avant tout de la Pologne) de reconsiderer (a lui tout seul ?) leur admission s’ils ne se rangeaient pas aux ordres de Bruxelles.

    Aucun progres n’est a esperer tant que la structure dictatoriale de l’institution europeenne continuera a faire peser une chape de plomb sur les pays qui la composent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.