Un collectif pro-Palestine s’invite dans la campagne des municipales à Toulouse. Qui se trouve derrière ?

Un collectif pro-Palestine, Palestine Vaincra, s’invite dans la campagne des municipales et multiplie les actions. Qui se trouve derrière Palestine Vaincra ? Éléments de réponse.

Photo Facebook : PV

Le collectif La Palestine Vaincra fait entendre sa voix. Ce 24 janvier, une manifestation a été organisée afin d’interpeller les candidats aux municipales à Toulouse.

Ce n’est pas la première action du collectif.  Une campagne d’affichage a été lancée dans des commerces toulousains.

Que ce soit par voie d’affichage ou dans la rue, Palestine Vaincra fait la promotion d’une pétition pour demander la fin du jumelage entre Toulouse et la ville de Tel-Aviv. Le maire (sortant) de Toulouse n’est pas à l’origine des échanges économiques et culturels entre la ville Rose et la deuxième ville d’Israël. Le fait que Toulouse et Tel Aviv soient jumelées remonte, en effet, à 1962.

Mais Jean-Luc Moudenc est particulièrement ciblé et qualifié de « soutien fidèle d’Israël ». Une proximité qui passe, selon le collectif, par la présence sur sa liste de la présidente d’honneur du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (Crif) mais aussi l’accueil, en 2018, d’un ambassadeur d’Israël.

Cette référence à un membre du Crif n’est pas surprenante. Palestine Vaincra est proche d’un mouvement antisioniste : Boycott, Désinvestissement, Sanctions contre Israël (BDS).

Les liens entre Palestine Vaincra et BDS sont publics et assumés. Le collectif met à disposition, sur les réseaux sociaux, des autocollants appelant au boycott des produits israéliens. Le 19 janvier dernier, le collectif pro-Palestine a utilisé ces stickers pour mener une action dans un supermarché.

La proximité entre le collectif toulousain et BDS donne une indication sur l’orientation idéologique de Palestine Vaincra. En effet, BDS fédère plusieurs mouvements d’ultragauche.

Mais, surtout, plusieurs membres de BDS ont tenus des propos ouvertement antisémites sur les réseaux sociaux. Selon nos informations, le collectif toulousain n’aurait pas de contact avec des groupuscules islamistes. Mais Palestine Vaincra partage un « ennemi » commun avec les radicaux religieux : Israël.

Du côté des candidats aux municipales, la campagne de lobbying de Palestine Vaincra n’est pas vraiment bien accueillie. S’agissant d’une remise en cause du jumelage Toulouse-Tel-Aviv, la tête de liste du Rassemblement National juge « la demande inacceptable ». Pour Quentin Lamotte « le conflit israëlo-palestinien n’a pas sa place sur le territoire français et des collectifs d’extrême gauche instrumentalisent malheureusement ce conflit pour masquer un antisionisme qui confine parfois à l’antisémitisme ».

Le porte-parole d’Archipel Citoyen déclare, qu’en cas de victoire en mars prochain, « Archipel Citoyen maintiendra pour Toulouse une coopération équilibrée et en soutien à la paix avec le maire de Tel-Aviv ». Romain Cujives précise que, parallèlement, une coopération avec Ramallah sera maintenue et renforcée.

L’ancien maire (PS) de Toulouse est de nouveau candidat pour les municipales de 2020. Pierre Cohen est sur la ligne d’Archipel Citoyen. Il fait « une grosse différence entre la politique du gouvernement d’Israël » qu’il « critique fortement et le peuple de l’Etat d’Israël » qu’il « considère et qu’il « reconnai(t) » Pierre Cohen est « pour garder le jumelage entre Toulouse et Tel Aviv avec un partenariat avec Ramallah pour donner du sens à une paix avec deux états indépendants ».

Laurent Dubois (@laurentdub)

france3-regions.blog.francetvinfo.fr

9 Commentaires

  1. Les premiers palestiniens de l’histoire sont les juifs qui ont habité cette terre de tous temps.dailleurs les musulmans n’ont que 1400 ans d”histoire”.en plus le bds met au chômage les “ arabes de Jude samarie”.

  2. Rien de nouveau sous le soleil et je dirais que c’est presque bon signe..De toute façon , Israël n’est que le début et nous verrons comment l’Europe gérera les problèmes qu’ils sont en train de créer au nom de La Défense des “faibles???”
    Bientôt la charria dans l’espace public et la laïcité à la maison!!

  3. Tous ces ignares, y compris Rony B. devraient se demander où va l’aide mondiale aux soit disant palestniens qui sont venus en Palestine mandataire grâce aux développement du pays par les premiers pionniers sionistes, ils viennent des pays limitrophes et sont devenus « palestiniens » pour bénéficier de l’aide mondiale trop généreuse et non regardante sur l’utilisation des fortunes distribuées, en même temps quelques autochtones devraient effectivement avoir une meilleure vie et prospérité, malheureusement quelques profiteurs qui se disent lutter contre Israël au lieu d’aider leurs frères n’ont aucune envie que la Paix règne, car elle leurs coupera les subsides volées au lieu d’aller vers les besongneux, pour rappel les « palestiniens » étaient moins de 600 milles en 1948 et maintenant plus de 6 millions car ils n’ont rien fait pour améliorer leur sort, il y a eu des dizaines de millions de réfugiés dans le monde qui se sont adaptés pour mieux vivre et les dirigeants? palestiniens n’ont rien fait d’utile pour les faire intégrer d’autres horizons en entretenant un faut espoir de retour au lieu de regarder devant eux et la réalité.

  4. RONY BRAUMAN EST LA PIRE CRAPULE SUR TERRE.IL N’Y A PAS PLUS ANTISEMITE QU’UN JUIF ELOIGNE DE LA RELIGION OU CONVERTI COMME DOIT ETRE CE SALE MEC.IL POURRIRA DANS LES FLAMMES DE L’ENFER.

  5. Rony Brauman? Encore cet idiot inutile?
    Quant à palestine vaincra, il faut rappeler qu’ils ont emprunté leur nom à ‘Israel vivra, Israel vaincra’ et que dans leur cas, ca ne se verifiera pas. Ils le savent d’ailleurs. Ils ont juste à l’intégrer dans leurs deus neurones.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.