Le député arabe Ahmad Tibi vu dernièrement lors d'une discussion sur une loi.

Une scène surréaliste s’est déroulée lundi soir à la Knesset: Itamar Ben Gvir (Sionisme religieux) montant s’exprimer à la tribune, avec à côté de lui Ahmad Tibi (Liste arabe) comme président de séance.

Ben Gvir a commencé son intervention en disant «Président, honorable Knesset…» et non «Monsieur le président, honorable Knesset», comme le veut la coutume mais pas le règlement de la Knesset. Ahmad Tibi l’a alors repris, lui intimant de recommencer et de dire «Monsieur le président…», ce qu’a refusé Itamar Ben Gvir, juriste de formation, demandant au président de séance de lui montrer un article du règlement qui l’y obligerait. Le ton est monté entre les deux hommes, Ahmad Tibi interrompant sans cesse Itamar Ben-Gvir et lui intimant de quitter la tribune s’il ne prononce pas le mot «Monsieur». Excédé, Itamar Ben-Gvir lui lançait: «Mais qui êtes-vous? Vous n’êtes qu’un terroriste dont la place est au parlement de Syrie»!

Comment peut-on en arriver là dans la Knesseth Israël, un terroriste en col blanc arabe sur le perchoir expulsant un député élu juif de l’hémicycle par la force?

Ahmad Tibi lui adressait alors d’une seule traite les trois avertissements d’usage et appelait le service d’ordre pour expulser l’orateur de l’hémicycle. Les images qui suivirent resteront dans les annales de la Knesset: trois membres du service d’ordre tentant tant bien que mal d’expulser un député juif face à un président de séance arabe qui a outrepassé ses prérogatives. Itamar Ben Gvir a tenté de se défaire de l’étreinte du service d’ordre mais a finalement quitté l’hémicycle non sans avoir dit ce qu’il pensait au président de séance. Appelé à la rescousse, le président de la Knesset Micky Lévy est intervenu pour soutenir Ahmad Tibi contre Itamar Ben-Gvir, la Liste arabe devant être choyée car utile au maintien de la coalition. Le député arabe ne s’est d’ailleurs pas contenté d’expulser Itamar Ben-Gvir, il a fait de même avec sa collègue Orit Struk qui protestait contre le sort réservé à Ben-Gvir, en l’expulsant après lui avoir lancé «Fermez-là»!

Comment peut-on en arriver là dans la Knesseth Israël, un terroriste en col blanc arabe sur le perchoir expulsant un député élu juif de l’hémicycle par la force?

Les réactions sont nombreuses dans la classe politique, la droite accusant Ahmad Tibi d’avoir outrepassé ses prérogatives et laissé parler ses opinions politiques au détriment de le neutralité exigée en tant que président de séance, et la gauche accusant Itamar Ben-Gvir d’avoir déshonoré la Knesset. Ce dernier a saisi le président de la Knesset Micky Lévy afin de ne plus accorder à Ahmad Tibi la présidence de séances de la Knesset au motif qu’il est indigne pour cela.

La question est de savoir qu’est ce qui est le plus déshonorant pour le parlement israélien: un député sioniste qui ne dit pas «Monsieur» à un individu tel qu’Ahmad Tibi ou la présence au perchoir de la Knesset de cet ancien conseiller de Yasser Arafat qui dresse l’éloge des terroristes, agit contre l’Etat juif et agit comme s’il était maître des lieux?

VIDEO 

Comme quoi on en arrive à l’absurde décision, dès la 1ere Knesseth, d’accorder aux résidents arabes la nationalité israélienne avec droit de vote et d’éligibilité.

JForum – LPH info  ‒ Divers

 

https://u.inn.co.il/media/a7radio/misc/video/21/jul/VID-20210726-WA0132.mp4?_=2

12 Commentaires

  1. La Knesset est un joujou des israéliens, elle ne représente personne, Tibi président de la Knesset, c’est Coluche dans le roi Dagobert, tous se passe ailleurs heureusement, en France en vote pour un député qui doit prouver ses compétences, en Israël ils n’ont aucune responsabilité, il ne représentent qu’eux même.

  2. je suis degoutee degoutee je suis contente que mes enfants n aient pas fait ou pratiquement l armee ne soit pas morts la bas BH pour arriver a une situation pareille revoltant une trahison pour ceux qui ont donne leur vie pour ce pays morts par ceux qui sont aujourd hui au gouvernement en francais c est degueulasse

  3. Israël devrait d’abord être plus sévère avec les députés qui se déclarent ouvertement contre l’existence de l’Etat d’Israel dont ils sont députés. C’est le béaba de la logique et de la rationalité.

    A partir du moment où ceci n’est pas fait et que tous les députés ont les mêmes droits, il faut accepter que Tibi puisse présider une séance. C’est comme cela. BEN GVIR fait du mal à son action politique en agissant ainsi.

    Ce qui n’est pas normal en revanche, est que la Knesset soit très conciliante lorsque les députés arabes islamistes fassent des déclarations ouvertement anti-israéliennes. Ils devraient être expulsés de la salle avec la même sévérité.

    Finalement, cette majorité hétéroclite et improbable va montrer aux uns et aux autres la nécessité de réformer une fois pour toutes le système électoral pour donner une majorité absolu à la Knesset au parti qui aura obtenu la majorité relative dans les urnes. De toute évidence, cela assainira la situation : les petits partis n’auront plus le pouvoir de faire la pluie et le beau temps en monnayant leur soutien contre des postes ministériels. Ces petits partis rejoindront automatiquement les grands partis.

    • @Adam
      Je ne vois pas clairement en quoi Ben Gvir aurait « fait du mal à son action politique en agissant ainsi. « ?

      Parmi les attributs qui définissent un état Juif, il y a un Parlement strictement Juif, de l’extrême-Gauche à l’extrême-Droite, de même que je l’ai précisé pour la Littérature Hébraïque Moderne. Je ne vois-pas à quel titre les Juifs devraient accepter de vivre selon des Lois votées par des arabes? Donc j’approuve Ben Gvir pour avoir refusé de se soumettre à un président de séance arabe, et cela me rassure.

      Vous basez votre raisonnement sur la prémisse que les squatters arabes devraient avoir une égalité de Droits Politiques avec les Juifs et siéger à la Knesset. Quelle est la Rationalité de cette prémisse? Donc je n’entre-pas dans ce débat basé sur une prémisse irrationnelle.

      • Vous prônez un état où les arabes n’auraient pas les mêmes droits civiques que les juifs ? Cela s’appellerait de l’apartheid. Je ne sais pas si l’Europe et les USA maintiendraient le même niveau de relation avec Israel dans un tel cas. Donc à partir où les arabes israéliens sont là par la volonté des pères fondateurs de l’Etat, on doit faire avec. Mais il ne faut pas accepter leur anti-israélisme et leur croisade en faveur du remplacement de cet état par un état palestinien. C’est pourquoi oui à tous les droits y compris d’être députés et VP de la Knesset, mais aussi tous les devoirs dont le premier est la loyauté à l’Etat juif actuel.

        De toutes les façons, les partis arabes feront exploser cette coalition à un moment ou un autre, si par exemple il y a une nouvelle guerre contre le Hamas ou le Hezbollah. Et je pense que les électeurs feront en sorte que ces partis ne reviennent plus jamais dans une coalition sauf miracle.

        • «  » »mais aussi tous les devoirs dont le premier est la loyauté à l’Etat juif actuel. » »

          doux reveur 😆

          toi tu n ‘ es surement pas un juif né dans le monde arabo musulman…au cas ou tu serais juif

  4. En mai 1948, Ben Gourion a fait mentionner les arabes dans la déclaration d’indépendance de l’Etat Juif, et a ainsi accepté la présence de 150.000 arabes en Israël.En Juin 1967, Dayan a rajouté 1 million de squatters arabes en prime, qu’il a refusé de déplacer vers la Jordanie et la Lybie. Un Séfarade à leur place aurait-il fait de même? Ben Gourion et Dayan étaient manifestement de très grands politiciens.

    Maintenant, les Juifs doivent se soumettre à des lois votées et interprétées par des arabes. Cela rend les Juifs de Diaspora réticents à s’installer dans un pays où des arabes participent au gouvernement. Depuis 73 ans, aucun politicien israélien n’a eu le courage de prendre les décisions qu’impose la Réalité. Ces politiciens se prennent-ils pour Dieu?

    Quand je préparais la licence d’Hébreu à l’Inalco, j’ai refusé de traiter, en Littérature Hébraïque Moderne, le cas de shamas, arabe « israélien » qui défoulait ses problèmes identitaires en exprimant un antisémitisme haineux allant jusqu’à insulter notre poète national moderne, Bialik. Je traite tous les auteurs Juifs, même les plus extrêmes des marxistes et d’extrême-droite Juive, mais pas les auteurs arabes, car ils ne m’intéressent-pas, et c’est mon Droit. Pour cela, la prétendue « enseignante-chercheuse », qui a traduit les écrits du propagandiste shlomo sand en italien, m’a ajourné à l’examen. Les pays maghrébins, tel l’Algérie, envoient leurs agents de renseignement, se former à la culture Juive à l’Inalco. Ils doivent se régaler en lisant les écrits antijuifs des squatters arabes dits « israéliens ».

    Qui se ressemble, s’assemble. Les squatters arabes, pétris de problèmes identitaires, attirent les Juifs antisémites, pétris de haine de soi juive. N’est-il pas venu le temps de nettoyer les écuries d’Augias d’abord chez-nous, et commencer par éliminer tous les traîtres à la Nation Juive qui sévissent parmi-nous?

    Nous avons survécu 2 millénaires en Diaspora, dans des communautés fermées et étanches, et sûrement-pas pour vivre dans un état prétendument Juif, gouvernés par des arabes. Les 560.000 arabes qui sont sortis d’Israël en 1948, et les 250.000 qui ont quitté la Judée-Samarie pour la Transjordanie en juin 1967, ne voulaient pas être gouvernés par des Juifs, alors pourquoi pas la réciprocité? Combien de non-Juifs siégeaient dans la Grand-Sanhédrin dans l »Antique Israël?

    • «  »et a ainsi accepté la présence de 150.000 arabes en Israël……….

      hé oui!

      73 ans plus tard ils se sont multipliés par 11 …. félicitations a leurs pondeuses et a l’ aveuglement des gouvernements israéliens successifs

      en Tunisie , en 1948 les juifs étaient 110.000 , de nos jours une poignée de 700 a Djerba

      la réciprocité est éblouissante

  5. « Comment peut-on en arriver là dans la Knesseth Israël, un terroriste en col blanc arabe sur le perchoir expulsant un député élu juif de l’hémicycle par la force? »

    ma réponse: des que l on oublie que ces individus ne respectent que la trique c’est fichu

    regardezcomment ça se passe en islamistans…hier l’ irak, a présent la syrie, aujourd hui la tunisie

    ces parasites arabes « israéliens » sont une insulte a Israel et au judaisme

    a coups de pompes au cul et hors de la terre juive!
    hors du mont du temple
    hors de judée samarie et retour chez vos « frères » ou personne ne veut de vous

    on dirait qu ils pressentent que tot ou tard ils seront dégagés et prennent leurs précautions en jouant aux antijuifs, histoire de se « mettre bien  » avec leurs frères

    seule un conflit dur avec l’ Iran et la perspective d’ un Israel affaibli les encouregera jeter bas le masque

    ce serait l’ occasion unique de lessiver cette terre de leur présence

    n oubliez jamsis: ils sont 21% de la population
    pourcentage (identique a la France) a partir duquel ils accelèrent leurs revendications et mordent….voir ces dernières émeutes ou des presque pogroms se sont deroulés dans ces villes dites « mixtes »
    la seule mixité en pays juif c’est entre ashkénazim, séphardim et mizrahim

    le reste ce ne sont que des corps etrangers infectés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.