Apple réalise 3 000 dollars de bénéfices par seconde

300 milliards de dollars de bénéfices nets pour 1 350 milliards de chiffre d’affaires, tels sont les résultats stratosphériques des GAFAM au cours de l’année écoulée (période de douze mois terminée le 30 septembre 2021). Profitant très largement du boom de l’économie numérique depuis le début de la pandémie, les géants américains de la technologie affichent une santé financière insolente. Par rapport à la période de douze mois ayant précédé (octobre 2019-septembre 2020), leurs profits ont littéralement explosé : +43 % pour Microsoft, +51 % pour Amazon, +59 % pour Meta (Facebook), +65 % pour Apple et +98 % pour Alphabet.

Bien loin de nos réalités, les montants générés ne permettent pas vraiment de se rendre compte à quel point les GAFAM semblent hors de portée. Pour se faire une idée de leur puissance financière, nous avons rapporté leurs profits sur une plus petite échelle temporelle. Combien gagnent-ils chaque seconde ?

Si l’on se base sur les bénéfices nets d’Apple d’octobre 2020 à septembre 2021, la firme à la pomme a gagné la somme impressionnante de 3 000 dollars par seconde au cours de cette période. Une performance qui devrait lui permettre de conserver son rang d’entreprise la plus rentable du monde cette année. On retrouve ensuite Alphabet et Microsoft, avec respectivement 2 239 dollars et 2 153 dollars de bénéfices générés chaque seconde, suivis par Facebook (1 278 dollars), alors qu’Amazon ferme la marche (833 dollars).

Pour comparer avec d’autres entreprises particulièrement rentables cette année, ces montants sont similaires, voire supérieurs, aux profits combinés de Pfizer, BioNTech et Moderna. Selon une étude publiée la semaine dernière, les trois fabricants de vaccins réaliseraient ensemble autour de 1 000 dollars de bénéfices par seconde en 2021 (avant impôts).

 

de Tristan Gaudiaut, 22 nov. 2021 fr.statista.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.